[écriture] Décrire en utilisant les « 57 sens »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[écriture] Décrire en utilisant les « 57 sens »

Message  Hamilcar le Jeu 12 Jan 2017 - 21:07

Je vous propose une petite fiche traduite d'un article que voici : Descriptive writing using all 57 sens.

feuillecentre1

« Descriptive writing using all 57 senses – or things your character may be aware of »
Enrichir vos descriptions en utilisant les 57 sens - ou trucs - de votre personnage


____Vous avez certainement déjà entendu dire qu'il était bon d'utiliser les 5 sens de votre personnage quand vous écrivez, et d'inclure ses perceptions dans vos descriptions ; ainsi, la scène paraîtra plus réelle au lecteur et lui permettra de mieux plonger dans l'histoire en lui donnant le sentiment de la vivre.

____Ce n'est pas évident à faire, et beaucoup d'auteurs ont du mal à enrichir leurs descriptions de cette façon.

____La « Liste de Perceptions » de L. Ron Hubbard (oui, le fondateur de la scientologie) prétend recenser tous les sens qu'un humain puisse posséder et affiner. Bien qu'on puisse fortement douter du fondement scientifique de cette liste, elle a au moins une utilité évidente : c'est une mine d'or pour ceux qui cherchent des idées pour décrire ce que le personnage ressent et comment il expérimente le monde qui l'entoure.

____Ces 57 "sens" semblent facilement rattachables aux 5 principaux sens que l'on connaît déjà ; mais ils sont décomposés en plusieurs variations possibles pour chacun - certains semblent même humainement impossibles, en fait.

____Attention : ni l'auteur de cet article, ni moi-même, ne sommes scientologues ; cette liste a uniquement pour but de donner des idées. On va simplement essayer d'expliquer ce que sont chacun de ces sens (même s'il va falloir faire preuve de beaucoup d'imagination pour certains). À vous de piocher et de les utiliser comme vous le souhaitez dans vos descriptions ! ;)


1. Le temps. Votre personnage a conscience du temps qui passe, ou s’il semble passer plus vite ou plus lentement.

2. La vue. Un des 5 sens basiques, et sans doute le plus utilisé pour décrire une scène.

3. Le goût. Un des 5 sens basiques. Votre personnage peut être sensible au goût, avoir un mauvais goût dans la bouche, il peut manger quelque chose, etc. (NdT : le goût est aussi très lié à l’odorat.)

4. La couleur. Évidemment, c’est quelque chose qu’on voit (cf. 2), mais ça peut aider à se rappeler d’utiliser les couleurs dans nos textes.

5. La profondeur. La plupart des gens ayant deux yeux fonctionnels peuvent percevoir la profondeur. À utiliser pour décrire une distance à un objet ou montrer que ce sens fait défaut à votre personnage. (NdT : mauvaise évaluation des distances, etc.)

6. La solidité. Peut-être, déterminer à quel point quelque chose est ferme ou robuste ?

7. Tailles relatives (externe). Celui-là rappelle qu’on peut utiliser les tailles relatives pour décrire l’échelle de quelque chose d’énorme ou minuscule. (NdT : en le comparant à autre chose de taille connue, par exemple)

8. Le son. Un des 5 sens basiques, et assez explicite : qu’est-ce que votre personnage entend ?

9. La hauteur. Peut être utilisé avec le son… pour aider à décrire une voix… ou n’importe quel son. Plus spécifiquement aigu ou grave.

10. Le ton. Pour décrire une voix, une situation, un muscle… ? (NdT : « tone » peut se traduire par : ton, timbre, tonalité, intonation, sonorité… mais aussi tonus ou tonicité – d’où le muscle xD )

11. Le volume. Peut-être du son. Ou la capacité de contenant de quelque chose ?

12. Le rythme. Votre personnage est-il conscient du rythme des gouttes de pluie qui tombent ? Peut-être qu’il tape du pied pour le suivre.

13. L’odorat. Un des 5 sens basiques. Pas besoin d’expliquer celui-là.

14. Le toucher (pression, frottement, température). Un des 5 sens basiques. Penser à ce que votre personnage peut toucher, ou ce qui le touche.

15. Émotion personnelle. Ça devrait être dans tous les romans : que ressent votre personnage ??

16. États endocriniens. Votre personnage est conscient de ses taux d’hormones et du fonctionnement de ses glandes ; peu commun et sans doute pas vraiment intéressant pour le lecteur, mais hé, c’est son super-pouvoir. Les glandes salivaires, sudoripares ou intestinales ne font pas partie du système endocrinien, mais tout cela peut donner des idées pour la description.
(NdT : en fait, si, des hormones sont impliquées dans la digestion, mais je suppose qu’on parle plutôt ici d’hormones sexuelles, des endorphines, etc.)

17. La conscience d’être conscient. Votre personnage est-il conscient de choses dont les autres ne sont pas conscients ? Peut-être qu’ils ont été drogués et que tout est dans le brouillard, ou peut-être qu’il est hypersensible.

18. Taille personnelle. Votre personnage peut-il savoir qui est la plus petite personnage dans la pièce ? Ou bien, il y a cette insulte qui le fait se sentir plus petit...

19. Sensation organique (faim incluse). La définition « formelle » est « une sensation provenant de l’intérieur du corps ».

20. Le rythme cardiaque. En général, les auteurs n’ont pas de problèmes à décrire le rythme cardiaque (NdT : surtout quand il "rate un battement" :face: ), mais à rappeler.

21. Circulation sanguine. Les jambes de votre personnage ne sont endormies ?

22. Position cellulaire et bactérienne. Hmm. Faut trouver un truc pour ça.

23. Gravité (le poids, de soi et des autres). N’oubliez pas le poids ! Surtout si votre personnage voyage sur d’autres planètes.

24. Mouvement de son corps. La plupart des personnages devraient être conscient des mouvements de leur propre corps. Utilisez ça quand vous décrivez ce qu’ils font !

25. Mouvement (extérieur). Décrire le mouvement de quelque chose d’extérieur au personnage.

26. Position du corps. Plutôt explicite. (NdT : Avoir conscience de la position de son corps dans l’espace.)

27. Position des articulations. Le 26 en plus (trop ?) détaillé. Mais peut-être que votre personnage a les articulations raides.

28. Température interne. Ce n’est pas quelque chose dont les gens ont vraiment conscience d’ordinaire, on aura plutôt chaud ou froid en fonction de la température extérieure. (NdT : Mais peut-être en cas de maladie ou de choc ?)

29. Température externe. Votre personnage est conscient de s’il entre dans une pièce très chaude ou très froide.

30. L’équilibre. Est-ce que votre personnage se sent désorienté après ce tour de manège ? Ou peut-être a-t-il été cogné sur la tête et maintenant il a du mal à marcher droit ?

31. La tension musculaire. Est-ce que ses muscles sont tendus par la peur ? (NdT : Ou par un poids qu’il veut soulever ?)

32. Salinité du corps. Pas sûr que le personnage puisse avoir conscience de ça – à part, ce moment où il sait qu'il a besoin de boire un Redbull.

33. Champs magnétiques. Les humains ne détectent pas les champs magnétiques, mais si votre personnage a un super-pouvoir ou s’il n’est pas humain, peut-être qu’il peut.

34. Suivi du temps. Peut-être la capacité à former des chaînes d’incidents similaires ; donc peut-être que votre personnage peut mentalement rassembler tous les moments où il s’est cogné un orteil. Ou se rappeler exactement quelles actions l’ont mené à un moment et un endroit précis.

35. Énergie physique (fatigue personnelle, etc.). Votre personnage est capable de dire s’il est fatigué. (… hem xD )

36. Autodétermination. Votre personnage est-il décidé, et rien ne pourra le faire changer d’avis ? Ou est-il conscient de ne pas être sûr de lui, et qu’il peut être dissuadé ?

37. Humidité (de soi). Peut-être que votre personnage a conscience d’être mouillé par la pluie ? Ou qu’il est assoiffé ? Ou qu’il a du coton dans la bouche ? (NdT : les paumes moites ?)

38. La direction du son. « Cet appel à l’aide venait de par-là ! »

39. État émotionnel des autres organes. Peut-être que c’est plutôt « organisme ». Du coup, être conscient des émotions des autres personnages ? Sinon, aucune idée.

40. Position personnelle sur l’échelle de tons. Apparemment, ça ressemble à l’état émotionnel (cf. 39), mais l’échelle de tons varie de « apathique » à « enthousiaste ».

41. Affinité (de soi et des autres). Peut-être que votre personnage sait s’il s’aime ou peut s’aimer lui-même, ou les autres.

42. Communication (de soi et des autres). Comment communique-il ? (NdT : ou à quel point est-il à l’aise pour communiquer sur lui-même, et avec les autres ?)

43. Réalité (de soi et des autres). Votre personnage est-il en contact avec la réalité ? (NdT : ou peut-être, a-t-il conscience d’être réel, de la réalité des autres ?)

44. État émotionnel des groupes. Votre personnage peut-il percevoir si une foule est en colère ou excitée ?

45. Sens de l’orientation. Votre personnage peut avoir un bon sens de l’orientation, ou bien se perdre dans son propre placard.

46. Niveau de conscience. Votre personnage est conscient, ou dans le coma. Vous choisissez.

47. Douleur. La douleur est difficile à ignorer. Si votre personnage a mal, il va y penser ou en parler.

48. Perception des conclusions/fins (passées et présentes). Votre personnage peut-il penser qu’il est arrivé à une bonne fin ?

49. Perception des calculs (passés et présents). Votre personnage est-il conscient, et qu’en pense-t-il, de la façon dont il traite les informations ?

(NdT : j'avoue que ces deux-là me laissent particulièrement perplexe xD )

50. Perception de l’imagination (passée et présente). Mais l’imagination peut influencer la perception, non ? (… hem xD )

51. Perception d’avoir perçu (passée et présente). Aha, le meilleur. Votre personnage a-t-il conscience de sa conscience ? Que pense-t-il du fait d’être capable de connaître plein de choses ? Peut être utile si vous écrivez de la SF ou de la fantasy.

52. Conscience d’ignorer. Vous savez que vous ne pouvez pas savoir que vous savez pas ?

53. Conscience de l’importance / de l’insignifiance. Votre personnage est-il délirant et persuadé qu’il est la personne la plus importante du monde ? Ou peut-être qu’il est vraiment la personne la plus importante du monde et qu’il ne le sait pas ?

54. Conscience des autres. Assez explicite ; il y a ceux qui ont conscience de l’existence des autres, et ceux qui vivent dans leur petit monde.

55. Conscience de l’emplacement et de la position (des objets, des espaces, …). En gros, pensez à ajouter quelques détails sur la localisation du personnage et sur ce qui l’entoure. (NdT : et comment il se localise lui-même par rapport aux objets ; s'il est drogué ou quoi que ce soit, il peut mal évaluer les distances, etc.)

56. Perception de l’appétit. Il me semblait l’avoir déjà croisé (cf. 19), mais peut-être que c’est différent de la « sensation d’avoir faim ». Peut-être que ça concerne un personnage qui serait toujours ou jamais affamé ?

57. Kinesthésie. Toute conscience du mouvement du corps qui ne serait pas : un déplacement, une position, une position des articulations ou une tension musculaire…



____Bon ! Je ne dis pas qu’il faut utiliser chacun d’entre eux dans chaque phrase, chaque scène ou même chaque livre. En fait, ne le faites pas, ce serait juste ridicule. C’est vraiment juste pour donner des idées ! ;)


feuillecentre1

Si certains se sentent de lire l'article original et de me fouetter sur mon horrible traduction, qu'ils ne se gênent pas pour proposer une correction. :oops:

Espace avis des Fiches : :arrow: :arrow: suivez les flèches
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 8055
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum