Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Fondak le Mer 8 Jan 2014 - 15:51

Auteur :
____Fondak

Titre du projet :
____L'Enfer des Êtres

Catégorie :
____Roman - Une série de 4 ou 5 ouvrages

Genre :
____Médiéval Fantastique

Résumé :
____Je suis un peu gêné pour "résumer", sans avoir l'air confus, alors pour faire simple voilà :

____A l'issu d'une traque sauvage et sanglante, Keirndrall, troisième Roi de la lignée des Kardera est exécuté. Si son grand-père et son père ont été des monstres sanguinaires, lui a donné l'image d'un être bien pire encore. Et sa mort plonge tout le royaume dans une liesse sans égale.
____Trente ans plus tôt. Quand il accède au trône, c'est un jeune garçon fragile. Effacé. Ecrasé par son entourage. Et comme son père fraîchement massacré est le second Kardera poussé vers la sortie, personne ne compte sur Keirndrall pour s'asseoir sur le trône. Et déjà les manigances des anciens ministres projettent sa mort sous quelques jours. Mais quelque chose se passe. Il y en a qui n'entend pas laisser le jeune roi. Bedwyr, seigneur d'un fief secondaire, intervient violemment et coupe court à toutes tentatives. Ainsi a commencé le règne de Keirndrall, dans un sang qui n'est pas encore de son fait.

Présentation du projet :
____L'Enfer des Êtres est un univers MedFan. Pr définition on y retrouve tous les ingrédients habituels de ce genre. Des hommes, des elfes, des nains, des orcs, des dragons, de la magie, des créatures aussi diverses que différentes, des civilisations perdues, des héros, des traîtres, des Dieux... Mais ce n'est pas un univers aussi "Fantasy" que ceux que l'ont rencontre en général... Les espèces n'ont pas une représentation égale dans le monde, les rapports de forces ne sont pas équivalents, les hommes dominent largement les autres humanoïdes.
____Par rapport aux tomes : La mort de Keirndrall est le point de pivot de l'histoire du monde. Si le tome 1 raconte l'histoire de son règne, le 2 traite de tout ce qui passe peu après, de la succession, de ce que le régent décide de faire du fils de son prédécesseur... Mais aussi du coeur de l'intrigue : Une armée se lève à la frontière Est. Et déjà certaines cités tombent. Des réfugiés affluent dans les cités voisines. Des villes se couvrent de nuages noirs et ne connaissent plus que la pluie et la nuit. La guerre se prépare, mais personne ne sait qui est l’ennemi. Pour les tomes suivants, La ligne conductrice est claire, mais l’intrigue est encore un peu évasive.
____L’histoire raconte globalement ce qui amène trois hommes à se croiser. Et les conséquences de cet événement pour le monde. Certaines immédiates, d’autres à long terme. Et même à très très long terme.


bandehaute  



Informations complémentaires :



Date de commencement du projet :
____C’est bizarre à dire, mais ce projet doit être plus vieux que certains des membres du forum. J’étais encore au lycée ! J’ai d’ailleurs eu un gros souci… Beaucoup de choses et dynamiques que j’avais créé au début des années 2000 pour cette histoire (ça me rajeunit pas), je les ai trouvé plus tard sous une autre forme dans Game of Thrones… Ce qui m’a franchement dégoûté dans le genre pas de bol ! Parce qu’à mon époque de vieux con, personne n’en avait jamais entendu parler. Du coup j’ai été obligé de corrompre certains aspects pour les éloigner de l’œuvre de Martin.

Nombre de pages prévues et/ou souhaitées :
____DES centaines…. Si je meurs pas avant!

Durée de travail prévue et/ou souhaitée pour ce projet :
____Ce sera toujours trop long… Sans doute des années…

 bandehaute 



Vous et votre projet :



Vos points forts :
____L’univers ayant d’abord servi à faire du Jeu de Rôle, il est très détaillé ! D’aileurs j’en profiterai pour poster des notes sur l’univers dans cette section, ce qui permettra de visualiser au mieux ce qui fait sa spécificité.

Vos points faibles :
____Pas assez de place pour rentrer toute la liste !

Problèmes/erreurs rencontrés :
____Alors là, c’est le point CRUCIAL… J’ai un ENORME problème… J’ai du mal à définir dans quel ordre raconter les choses. Le nœud de l’histoire c’est vraiment la mort du Roi. L’instant de rencontre des trois. Mais même si les temps les plus forts et les plus violents de l’intrigue se situent après, je tiens à raconter la vie du Roi. Entre autres parce que c’est une partie riche de sens et avec un propos fort. Je voulais aussi raconter la vie du troisième homme, ce qui épaissit énormément le type et explique beaucoup BEAUCOUP des conséquences à attendre. Mais je suis un peu gêné sur la chronologie de la lecture… Est-ce que commencé par la vie de l’un, puis celle de l’autre, et enfin les conséquences est un bon choix ? Faut-il mettre les deux passés en parallèle ? Cela vaut-il la peine de dédier une grande masse sur les vies des deux hommes ?... Bref c’est un peu la merdouille autour de l’organisation.

Ce qui vous a aidé / ce qui vous aiderait :
____Arrêter une forme définitive de la chronologie ! Et savoir si l’histoire a suffisamment de corps. Et tout les commentaires qui peuvent m’être apportés seront bénéfiques ! D’ailleurs j’ai énormément besoin de savoir si l’univers est assez clair et facilement immersif. J’ai une phobie (déformation de réalisateur), ne pas réussir à donner une vision extrêmement précise aux lecteurs. Mais quand on connaît son univers pas facile de juger du rendu pour quelqu’un qui n’a qu’un premier contact avec…

Vos outils de travail :
____Ordis, Téléphone, SCRIVENER, Google, cerveau en état de marche, imagination débordante !

Méthodes et/ou techniques de travail utilisées :
____Définir l’univers au maaaaximum avant tout. Le reste est tellement plus simple après.

Objectif(s) recherché(s) :
____ Voir ce qui m’aiderait….

Évolution du projet :
____Si l’univers est né vers 1997, il a muté plusieurs fois dans la forme, tout en conservant son ambiance et sa dureté. Mais étant un feignant compulsif, j’y ai plus retouché pendant longtemps. Et vers 2003 ou 2004, je l’ai repris et l’univers a té achevé d’un coup. L’histoire s’est créée dessus  spontanément. Mais j’ai jamais vraiment rédigé. Des fois, un bout de texte par ci par là… Et y’a quelques années je l’ai repris et bien mis en forme. Bref sur le principe plus qu’à rédiger ! Mais c’est là que les soubresauts des questions existentielles et néanmoins vitales interviennent…


NOTES :

Quelques notes sur les modèles sociaux
Quelques notes sur la religion


Dernière édition par Fondak le Ven 17 Jan 2014 - 15:38, édité 2 fois
avatar

Fondak
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Coq Scorpion

Date d'inscription : 14/12/2013
Nombre de messages : 427

https://www.youtube.com/channel/UCqOXznQOYw4bvCAZps1CxSg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  groskrox le Mer 8 Jan 2014 - 16:23

Je trouve que ton résumé "triche" un peu sur le contenu réel de ton histoire. Ce semble tourner autour de Keirndrall, mais en fait c'est uniquement le cas dans le tome 1. Du coup, je ne peux vraiment parler que du 1er tome. J'aime bien que tu commences par la fin, une bonne manière d'aller du monstre à l'humain, de voir son ascension tout en connaissant sa chute. C'est pas le procédé le plus original du monde mais bon si c'est bien mené...
J'avais un projet où j'utilisais cette technique mais ça s'est révélé un échec parce que j'ai fini par rentrer dans le pathos pour ne plus jamais vraiment en sortir. D'ailleurs, je l'ai jamais terminé (un jour...). C'est important que tu gardes cette dimension à l'esprit si tu ne veux pas que ton personnage ne "s'annakin skywalkerise" pas. Il y a un petit risque vu que ton personnage semble davantage subir au début, mais logiquement, s'il a été pire que les souverains précédents, ce devrait passer.
Après, il va falloir être capable de continuer ton histoire sans Keirndrall. Faut voir quels autres personages interviendront (mais tu n'en parles ps vraiment).
avatar

groskrox
Raconte des blagues à l'homme qui rit
Raconte des blagues à l'homme qui rit

Dragon Capricorne

Emploi/loisirs : Biatch de la compagnie du thé :x
Date d'inscription : 18/09/2010
Nombre de messages : 3555
Avatar © : Маря Кочеткова

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Fondak le Mer 8 Jan 2014 - 16:45

raaaah c'est pour ça que je voulais pas donner trop de détaaaaails ^^
Alors pour le pathos rassure toi, y'en aura pas une miette. Des désespérés, oui, des violents, oui, mais du sentimentalisme gluant, aucune chance :P
Après, C'est du spoil assez important...

Attention, Spoil sur la vie de Keirndrall:
On en retiendra un monstre, mais c'est une réputation totalement construite. Le but du jeu autour de sa vie, c'est raconter notamment comment ceux qui voulaient se débarrasser des Kardera choisissent de le faire avec prudence. Et pour cela certains useront d'armes aussi dévastatrices qu'une propagande magnifiquement menée. Jusqu'à ce qu'elle dépasse tout ce que ses instigateurs auraient pu espérer.
Et puis c'est l'intérêt de comencer par sa mort : le lecteur prend une image de l'homme qui va se heurter à des faits bien différents de l'histoire retenue. Pour ça il faut qu'il meurt avant tout, qu'il soit décrit comme un démon infâme ! Que l'idée soit ancrée dans la tête de celui qui lit avant même de savoir quoi que ce soit d'autres : "Ce type est une horreur sanguinaire ! Un personnage détestable !" pour mieux découvrir la vérité. (Bon je m'enflamme, mais bon tu vois ce que je veux dire xD

Attention, spoil sur Keirndrall et sa mort:
Oui, il est mort... Mais son histoire ne s'arrête pas là. Et pour cause, des gens ne comptent le laisser s'arrêter là. Ils l'ont pris pour un monstre de son vivant ? Qu'hurleront-ils quand un cadavre combattra pour le trône. C'est l'autre grand intérêt de raconter sa vie, Ca permet de voir certains éléments étranges, des réactions de personnages inhabituels pour les circonstances. Histoire que le tome suivant justifie que certains ont senti le vent tourner très tôt, et ont compris que rien n'empêcherait sa mort. Mais qu'il a été possible de préparer ce qui allait arriver par la suite, et ainsi déjà poser les jalons de ce qu'ils considéreraient comme un juste retour des choses... Mais que l'histoire retiendra comme l'horreur suprême. L'insulte aux Dieux qui pourrait provoquer... Qui sait ^^
avatar

Fondak
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Coq Scorpion

Date d'inscription : 14/12/2013
Nombre de messages : 427

https://www.youtube.com/channel/UCqOXznQOYw4bvCAZps1CxSg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Fondak le Lun 13 Jan 2014 - 19:28

____Les modèles sociaux des espèces intelligentes varient de l’une à l’autre, et selon leurs histoires. Si la plupart des humains vit dans un système féodal, il existe encore des peuples isolés plus tribaux. La tribu est d’ailleurs un modèle que les elfes persistent à maintenir, dans les forêts. Certains ont rejoint les cités humaines. Jamais acceptés par les hommes, rejetés par les leurs, ils finissent souvent victimes de brigands.
____Les espèces les plus puissantes (Sphinx, Cyclopes…) ont une très forte tendance à vivre une existence solitaire, loin de leur propre espèce. De fait, ils n’ont pas vraiment à proprement parler de modèle social. Il leur arrive de traiter avec leurs semblables, ou même des races plus faibles. Des échanges toujours empreints d’une grande méfiance. La petite (et néanmoins immense) exception à ce constat, ce sont les Vrais Dragons. Il est rare d’en voir plusieurs. Pourtant ils obéissent à une structure sociale rigide. Tout chez eux est codifié, millimétré, régi par des lois que les raisonnements des autres races ont bien du mal à concevoir sans les simplifier à l’extrême.
____Le plus important à signaler au sujet de l’organisation des espèces, c’est qu’elles ne répondent pas aux stéréotypes manichéens standards. Il n’y a pas à ranger le bon et le mauvais. Certaines ont une agressivité marquée, mais n’en sont pas des monstres sanguinaires pour autant. L’exemple des orcs est à ce sujet très parlant. Le fait qu’ils aiment se battre ne les rend pas violemment conquérants. Leur histoire les a obligés à se canaliser. Pour l’essentiel ce sont des chasseurs nomades qui aiment avoisiner les landes sauvages. Une minorité s’est greffée aux civilisations naines et humaines. De part leur force, on les emploie souvent aux tâches physiques. Les plus sauvages s’engagent dans le mercenariat, où les compagnies s’arrachent leurs talents guerriers.

____Voilà pour l’exemple parlant. Mais resservons-nous des orcs une seconde pour illustrer une autre face, la plus importante, de cet univers.

____Ce monde est violent. Injuste. Un purgatoire sans fin pour des gens qui ne le méritent pas toujours, et pour de nombreux autres qui méritent bien pire. Un univers douloureusement surmontable, où la misère et la désespérance frappent partout et indistinctement. Vivre est une épreuve. Survivre, aussi. Et cela non seulement face à l’adversité, mais autant face au monde lui-même. Catastrophes climatiques, désastres, récoltes insuffisantes, invasions d’insectes, d’animaux… Le monde entier est un mécanisme de triage sans discernement ni pitié entre les forts et les morts.
____Pour rester donc sur cet exemple orc, il n’est pas rare qu’ils s’installent dans les ruines de villages isolés. Et il n’est pas plus rare que les créatures sauvages emportent l’un des leurs dans la nuit pour le dévorer. Les pertes minent le moral des orcs pourtant solides et fatalistes. Et des difficultés viennent avec l’affaiblissement de leur nombre. Moins d’adultes pour défendre les plus jeunes, à leur tour dévorés ou tués. Moins de bras pour déplacer la tribu et ses biens… Et de fait ces tribus doivent fusionner. Puis leurs effectifs augmentent de trop. Tensions. Surpopulation. Contestation du chef. Des tribus qui éclatent et en forment plusieurs. Celles-ci croissent avant que le cycle ne recommence.

____Les orcs ne sont qu’un exemple. Dans ce monde, personne ne peut se prémunir avec certitude contre une mort violente. Les femmes et les enfants pas plus que les hommes. Il est à noter que les utilisateurs de magie ne sont pas beaucoup mieux lotis contre toutes ces causes de mortalité. Principalement parce qu’ils s’établissent le plus souvent dans des lieux le plus hors de portée des non utilisateurs, qui ont une forte hostilité à leur égard et ont tendance à les chasser à vue. Les mages s’établissent donc généralement dans des colonies fondées au cœur des forêts perdues, des jungles inextricables, ou des zones polaires… Chacun offrant un couvert formidable, mais dissimulant des créatures terrifiantes et des dangers invisibles.

____En fait le monde se classe en « Environnement » et « Civilisations ». Car au final c’est bien tout cet environnement, depuis les insectes, jusqu’aux tornades, en passant par les monstres marins, c’est bien lui qui fixe les règles selon lesquelles se font, se défont et se détruisent les civilisations. Qu’elles soient humaines, orcs, gobelines, elfes, centaures, naines…


____Les rapports entre les espèces sont difficiles. Les racismes et xénophobies sont très forts. On chasse facilement les autres de chez soi et on développe un rapport de force violent envers le nouveau. Cependant, un humain s’entendra tout de suite avec un orc, si ceux-ci sont seuls face à la nature. Et vice versa. L’environnement fédère autant qu’il tue. Mais les êtres vivants intelligents ne se fédèrent que dans l’opposition. Et si trois personnes se retrouvaient ensemble, il y a fort à parier que l’un d’eux aura toutes les raisons d’être délaissé. A cause de son espèce, sa race, son statut social, ses croyances, sa coupe de cheveux…
____Il demeure tout de même des inimitiés fortes, comme les elfes et les orcs, ou les humains et n’importe quelle espèce. Voire des incompatibilités féroces, à l’image des nains et des gobelins.
avatar

Fondak
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Coq Scorpion

Date d'inscription : 14/12/2013
Nombre de messages : 427

https://www.youtube.com/channel/UCqOXznQOYw4bvCAZps1CxSg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Fondak le Ven 17 Jan 2014 - 15:37

____ Si chaque race manifeste un rapport aux Dieux différent, aucune n’a jamais réussi à s’en affranchir. Absolument aucune. Certaines créatures disent en rejeter l’idée en bloc, prétendant que leur existence « en tant que telle » est risible. Mais ces mêmes créatures sont, de part leurs culturelles, proches d’un animisme où les Dieux ne sont que des esprits attachés aux éléments, à l’environnement, parfois même à des sentiments, et existent par milliers.
____ Globalement, tous les cultes des principales races vénèrent des Dieux pour la plupart issus d’un même Panthéon, vaste, dont les mythes content des tragédies familiales d’une ampleur rare et d’une violence dévastatrice.

____ Selon les croyances, les Dieux ont précédé toutes les espèces. Certains d’entre eux se seraient emparés de formes de vie primitives pour les façonner, non à leur image, mais dans une sorte d’idéal de fonctionnalité. Certains mythes racontent que des guerres fratricides entre familles divines ont empêché les Dieux de parachever leurs œuvres. Ce que réfute réfutent beaucoup d’institutions religieuses de toutes espèces, voyant là une faille dans la loyauté à leurs Dieux.

____ Quelques rares sectes prônent le combat contre les Dieux, prétendant que des textes perdus depuis des siècles font mention de force capables de les faire trembler malgré leur puissance divine. De fait, l’idée directrice de ces groupes tient en l’affirmation que le Panthéon officiel est constitué d’usurpateurs tout à fait tuables.
____ Ces sectes sont essentiellement constituées d’orcs. Mais certains humains ont fondés leurs propres mouvements basés sur la même idée.

____ Dans les terres centrales, les humains ont connu plusieurs revirements. Les institutions du culte ont toujours été bien implantés, mais tantôt au sein du pouvoir, tantôt en contre-pouvoir. Jusqu’à être interdits et chassés avec violence. Plus tard, ils ont été réadmis officiellement, sans pouvoir prendre l’ampleur qu’ils visent, étouffés par un encadrement strict et une autorité assez hostile.
____ Si en ville le peuple vénère souvent un ou plusieurs Dieux dans la plus grande discrétion, dans les campagnes il n’en est rien. On érige des lieux de culte beaucoup plus librement. Mais la proximité de peuplades ancrées dans leurs terres donne souvent lieu à un métissage au résultat proche de la version originale, mais aux mécaniques et protocoles un peu différents.
____ Dans les régions frontalières à l’ouest, les différentes églises ont su se refédérer. La distance avec les capitales, ainsi que la proximité de zones extrêmement dangereuses ont permis leur essor. Dans certains cités, les églises ont presque intégré les représentants de l’autorité, disposant de milices et étant entendu dans les décisions politiques et militaires. Pour autant elles ne se permettent pas de prendre vraiment le contrôle, incapables qu’elles seraient de résister à une opération de nettoyage par les instances supérieures.

____ La civilisation des mages est plus tranchée sur la question de la religion : Ils rejettent en bloc la possibilité de vénérer un Dieu. Pour eux, la présence de la magie est un phénomène parfaitement logique et qui suit des règles, que les mages tentent de percer et codifier depuis plus d’un millier d’années. Ils développent une sorte de « Science mathématique de la magie ». Et selon les plus grands érudits de cette science, il existe la possibilité de naissance d’une anomalie. Une anomalie aux capacités totalement disproportionnées face à ses semblables. Et les mages devant l’hypothèse d’un être surpuissant ont vu la frontière avec les Dieux s’estomper. Et le défi même de leur existence a fini par les convaincre que la divinité n’est plus qu’une étape de l’évolution. Hors de question de vénérer leurs potentiels égaux. Pour amener un changement vital pour leur société, ils mènent des expériences sur ces anomalies, tentant de provoquer leur apparition.
avatar

Fondak
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Coq Scorpion

Date d'inscription : 14/12/2013
Nombre de messages : 427

https://www.youtube.com/channel/UCqOXznQOYw4bvCAZps1CxSg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Hamilcar le Lun 17 Fév 2014 - 18:35

En voilà un projet intéressant ! =D

Je ne connais pas Game of Throne, par contre, y a une petite ambiance qui me rappelle L'Arcane des Épées (en particulier le premier tome), ainsi que L'Œil du Dragon de Stephen King. Après, ma culture est assez limitée dans ce domaine, donc je compare avec ce que je connais ! :face:

J'aime beaucoup tes fiches ! ^^ J'ai hâte d'en apprendre davantage sur cet univers ! ;)
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7803
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fondak ([L'Enfer des Êtres]

Message  Moa le Mer 11 Juin 2014 - 11:50

Si l’univers est né vers 1997, il a muté plusieurs fois dans la forme, tout en conservant son ambiance et sa dureté.

J'avais deux ans...

Bref, ce projet m'interpelle bien... j'ai lu ce que tu comptais en faire et je trouve l'idée intéressante. Maintenant y'a peut-être un coté GoT - comme tu l'as dit-, m'enfin j'ai hâte de voir et d'en apprendre un peu plus morph
avatar

Moa
Jardinier des fleurs du mal
Jardinier des fleurs du mal

Cochon Scorpion

Emploi/loisirs : Dame incontestée des Mouettes.
Date d'inscription : 02/06/2014
Nombre de messages : 387
Avatar © : Bumhand

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum