[Histoire] Les femmes gladiateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire] Les femmes gladiateurs

Message  Livia H. le Dim 19 Jan 2014 - 18:20

Les femmes gladiateurs
Jeux et genre à Rome
faite d'après la conférence de C. Badel


Attention ! Il n'y a que 13 occurrences littéraires et un bas relief sur le sujet, d'où certains points que je n'aborde pas, notamment l'entraînement des gladiatrices sur lequel nous n'avons aucune information.


I) Professionnelles ou non ?

* Les non-professionnelles :
Les sources parlent davantage de ces femmes non-professionnelles et par lesquelles nous allons commencer. En effet, des femmes, aristocrates, pouvaient s'entraîner chez elle, parfois avec un entraîneur particulier, et parfois descendre dans l'arène. Il faut savoir qu'à Rome, pour les aristocrates (c'est-à-dire les sénateurs et les chevaliers), il était extrêmement déshonorant de monter sur la scène d'un théâtre ou de se battre dans l'arène. Ils perdaient alors leur statut social et leurs privilèges. Donc, en temps normal, aucun aristocrate ne se produit sur scène. Mais, parce qu'il y a un mais, certains empereurs étaient très friands de spectacle, à l'image de Néron et de Domitien. Ces empereurs faisaient donc descendre dans l'arène des hommes et femmes nobles, mais évidemment leur rendaient leur statut une fois le spectacle achevé. Ils étaient donc à la fois contraints par l'empereur de le faire, mais cette contrainte est bien souvent seulement apparente, car tous les aristocrates étaient passionnés par les jeux. Evidemment ces femmes ne se battaient pas à mort, il s'agissait seulement de les montrer se battre.

* Les professionnelles :
Toutefois, il existe également des professionnelles dont la gladiature était apparemment la principale activité. Bien entendu, ces femmes étaient de rang bien inférieur aux femmes aristocrates. Leur existence est avérée, cependant on peut se poser la question de la fréquence de ces combats. D'après les auteurs antiques, ils étaient assez exceptionnels, pour fêter des événements importants ou lors de jeux grandioses.


II) Comment combattent-elles ?

* Leur équipement
Alors il existe différentes armaturas pour les gladiateurs, et c'est la même chose pour les femmes, mais elles sont seulement au nombre de deux :
- celle des provocator : bouclier rectangulaire + jambière à la jambe gauche + casque + glaive
Cet armement est aussi utilisé par les hommes, normalement les débutants, ce qui serait logique puisque les combats de femmes seraient exceptionnels et cet équipement nécessite également moins de force que d'autres.
- elles combattent également sur des chars
> il n'y a donc pas d'armatura spécifique pour les femmes.

*Leurs adversaires
- les bêtes, qui constituent la grande majorité des combats, comme pour les hommes = la venatio (ou chasse)
- d'autres femmes
- les nains : en effet, les nains ayant moins de force physique, ils étaient considérés comme de bons adversaires pour les femmes
- a priori, pas de combats mixtes, ce n'est jamais explicitement mentionné dans les sources. Toutefois, on peut se poser la question : comment se passaient les combats collectifs (deux équipes l'une contre l'autre) ? De plus, dans un texte il est fait mention d'une femme et d'hommes gladiateurs se préparant à aller dans l'arène. Mais cette femme est seule, va-t-elle combattre d'autres hommes ?

Il faut noter que les combats des femmes étaient semblables à ceux des hommes : extrêmement violents et à mort. Contrairement aux combats de nains, il n'y avait donc pas de dimension comique à ces combats et il ne s'agissait pas non plus d'une simple exhibition sportive.


III) La perception de ces femmes

- la moitié des textes sont réprobateurs MAIS uniquement vis-à-vis des femmes aristocrates puisque contraire aux normes sociales de la matrone.
- aucune réprobation pour les femmes de basse condition qui exercent cette activité.

Les vertus guerrières sont des vertus clairement masculines, liées à la virilité. Ces femmes se conduisent donc comme des hommes mais restent toutefois des femmes, car ses vertus guerrières sont admises en certaines circonstances.
En effet, l'espace des jeux est un espace très particulier. Les combats de gladiateurs sont mis en scène, sont des spectacles esthétisés très sophistiqués.
Dans cet espace, la mythologie est une référence : pour les femmes combattantes, il existe un modèle prédominant, celui des amazones. Du coup, dans ce désir de reproduction des mythes, la présence de femmes ne pose pas de problème, le public voyaient ces femmes comme des héroïnes de la mythologie.



Voilà ! Si vous avez des questions n'hésitez pas, même si je doute pouvoir y répondre puisqu'avec le nombre limité de sources, le professeur qui a fait la conférence a été plutôt exhaustif.
 :arrow:  Espace avis
avatar

Livia H.
Je suis un serviteur du feu secret, détenteur de la flamme d'Anor !
Je suis un serviteur du feu secret, détenteur de la flamme d'Anor !

Coq Cancer

Date d'inscription : 18/06/2012
Nombre de messages : 507

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum