[Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  C. Kean le Dim 2 Aoû - 21:10

Heureuse que ces nouvelles questions vous inspirent, et ça fait plaisir de te revoir par ici Sumi :coeur: Lise provient de quel projet ?
On sent en effet dans tes réponses sa force et sa maladresse, mais aussi sa volonté d'endurcir et d'affronter.

Tant qu'on est dans les héritiers de grandes familles et les persos qui ont décidé que c'était l'heure de quelques changements, voici Léandre ~


Spoiler:



1. Qu'est-ce qui détruirait/à détruit votre personnage psychologiquement ?
Le meurtre de son père de la main de son frère a littéralement brisé quelque chose en lui. Quelque chose en lien avec la confiance qu'il avait en sa famille, en son appartenance à cette lignée puissante, protectrice, inébranlable. Mais aussi en ses propres capacités : éloigné du manoir familial durant le drame, il vivra le choc à distance et ça aura l'effet d'une bombe entre l'impuissance et la culpabilité de ne pas avoir été là pour l'empêcher, de ne pas l'avoir vu venir. Sans compter la violence de l'image de son frère adoré sur le banc des accusés, menacer de décapitation. Il a vécu un effondrement structurel. Ni plus, ni moins. Donc il a déjà était "cassé" au moins une fois.
Ce qui le détruirait aujourd'hui serait de perdre ce frère pour lequel il a tant donné, ou sa femme et la nouvelle structure qu'il a pu bâtir avec elle.


2. Que pense votre personnage de ses parents ?
J'élargis à sa famille. Il a eu et a toujours une espèce de respect presque religieux pour sa famille et les mythes qui l'entoure, même si cette image sécurisante a été durement mise à mal. Son père, l'homme le plus influent et puissant de l'Empire, était pour lui une sorte de mystère. Il avait bien sûr de l'admiration et de la fierté à être son fils, mais c'était devenu un homme trop grand pour la sphère intime et familiale. Sa mère, une femme devenue aigrie avec l'âge et l'isolement social, ne lui avait jamais témoigné beaucoup de tendresse. Finalement, il n'avait que son frère duquel il a toujours été très proche malgré leur différence d'âge. Sa belle famille - qu'il a toujours connu - fut pour lui une meilleure source de repère au final.


3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Oui. Par son frère, par ses domestiques étant enfant. Puis par sa femme et sa belle famille.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Il le ferait assez naturellement, car il est bio. Il ne risquerait pas sa vie, non. Mais il donnerait de son temps, voire de son argent. Simplement la retenue qu'il doit à son rang l'empêche de jouer les St Maritain.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Son secret secret vraiment très secret. Chuuut.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Il a besoin d'avoir des gens proches de lui, mais il privilégie le cocon familial. Même s'il est pas toujours très sain.

7. Quelle est la chose (physique (ou pas)) qui effraie le plus votre personnage ?
Léo est un grand angoissé de nature. Même si en apparence il semble calme, voire passif, c'est une boule de nerfs qui gère très mal les situations de stress et de conflit. Sa principale angoisse serait de décevoir son nom et son sang, de ne pas être à la hauteur de son rôle.
Mais physiquement ? il a peur de l'orage.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirai-t-il pour lui tenir compagnie ?
Il ne dirait à personne qu'il va mourir, sauf à son frère, et c'est sans doute avec lui qu'il passerait ses dernières heures à attendre la mort. Il aurait besoin d'un lien puissant pour supporter l'inévitable. Rien de moins que celui du sang.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Sa principale force, c'est la patience. Elle lui permet de porter et supporter beaucoup, et d'être mesuré, diplomate et réfléchie dans ses décisions.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Il est Grand-Duc de Primaël : non. Malgré la douceur apparente de son caractère, il reste têtu et autoritaire.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Dans son propre corps oui. Il a passé l'âge des complexes adolescents et il s'est accepté. Mais dans sa tête, c'est une autre paires de manches. On ne reviendra pas sur ses angoisses, mais il y a aussi une part de son identité qu'il n'accepte pas et qui lui apporte un lot énorme de culpabilité et de honte, qui le bride mais à laquelle il ne résiste jamais très longtemps. Il voudrait anéantir toute une partie de lui.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Il se sacrifie quotidiennement beaucoup pour son frère qu'il héberge, qu'il tire d'affaire, qu'il essaie de sevrer. Le tout, au détriment de sa vie conjugale, car sa femme "ne supporte pas" ledit frère (et on la comprend quand on voit le machin). Bref, son frère gangrène sa vie. Sinon, il pourrait physiquement se sacrifier pour sa femme, et plus tard pour son fils.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Un plan très simple : la journée ne commence pas avant 10h. Ensuite, forcément, son rôle politique et social l'oblige à une certaine rigueur dans l'organisation de son temps

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
De lui-même, pas exactement. Il ne s'en croit pas capable. Mais force est de remarquer qu'il évolue et qu'il changera de façon plutôt positive vers plus d'indépendance et de confiance en soi.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
Qu'on se ressemble beaucoup xD En pyjama, sur un ordi.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Ce qui me revient c'est un souvenir d'enfance, lorsque son frère l'avait convaincu que pour devenir un homme plus vite, il fallait manger de la terre et des escargots vivants.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Il est moralement épuisé par l'addiction de son frère et son angoisse généralisé a participé au développement de quelques manies chez lui, ainsi qu'à deux addictions que nous résumerons par : café / clope.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )
Alors, il n'a jamais été plus loin que l'épluchage de pommes, mais gourmand comme il est, il serait capable d'expérimenter dans ce domaine.

[b]19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?

Comme un aristocrate simple, raisonné et accessible pour son peuple. Dans le reste de l'Empire, on l'accuse de rêverie, on prend sa discrétion pour de la faiblesse de caractère et on lui reproche son côté débonnaire.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Léandre n'est pas très disposer au mépris. Peut-être parce qu'il manque de confiance en lui. Mais disons que les personnes qui ont une trop haute opinion d'eux-même, et qui aiment trop se placer au centre de toutes les conversations à coup de "moi je moi je" ont le don prodigieux de l'agacer. En général, il les ignore.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
Chez un homme l'autorité, la capacité à prendre des décisions, l'assurance qu'il lui manque parfois. Chez une femme, particulièrement chez la sienne, la possibilité de communiquer avec plus de sincérité et la grande intelligence d'analyse, l'appui et la fidélité.

22. Qu'aurait-il voulu être ?
Architecte. Il l'est, il a étudié en ce sens. Mais à la mort de son père, lorsque le titre de Grand-duc retombe sur ses épaules, cet idéal de sa vie va devoir être mise entre parenthèses. Le reste lui va très bien. Ce qu'il aurait voulu être se résume surtout par ce qu'il n'a jamais voulu être.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
J'ai eu un mal de chien pour celle-ci. Mais après réflexion, Pénélope de l’Odyssée correspond à un certain idéal de fidélité et de protection sans conflit.

24. Quelle serait sa devise ?
Nul ami tel qu'un frère ; nul ennemi comme un frère.

25. Comment souhaiterait-il mourir ?
De préférence sans souffrances inutiles.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
L'adultère. Pour les deux. C'est paradoxal dit comme ça mais en fait non. Il le pardonne parce qu'il est lui-même adultère et qu'il sait la souffrance qu'il éprouve à affronter cette vérité et la culpabilité qui en découle. Mais il a aussi une part de déni dans sa démarche extra-conjugal qui le pousse à un jugement radical de cette faute chez les autres. C'est sa façon d'étouffer et d’extérioriser.

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Sa maison, oui. Il l'aime, il en a refait tous les plans lors de sa restauration, elle est le premier aboutissement de son mariage et elle représente la reconstruction d'une structure familiale stable et sécurisante dont il a tant besoin.

28. Que représente ce personnage pour vous ?
Il est un peu mon négatif désavoué. J'apprécie son aspiration à la paix, sa relation si particulière avec son frère qui l'use et le relève, avec sa femme aussi qui est juste tellement cool (je me lance autant de fleurs que je veux). Il ne représente pas quelque chose de très défini en réalité. Peut un tiraillement étrange, profond, qui nous rapproche.


Dernière édition par C. Kean le Lun 24 Oct - 9:32, édité 2 fois
avatar

C. Kean
◆ Admin théinophile ◆
◆ Admin théinophile ◆

Singe Cancer

Emploi/loisirs : Etudie la psychologie à mains nues ; prostitue mots, romans, nouvelles (sacré bordel)
Date d'inscription : 27/12/2010
Nombre de messages : 3232
Avatar © : Clément Louis

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  fan-à-tics le Dim 2 Aoû - 21:40

J'aime beaucoup vos personnages.

Celui de Sumi est plus ancrée dans la réalité que je préfère fuir, donc un peu moins, mais quand même. N'empêche on sent qu'elle a morflé et qu'elle se relève. J'aime beaucoup son regard d'adulte sur sa première rupture amoureuse ! En revanche elle touche à la drogue =o ?!

Carmilla -> Léandre est trop cool, on sent le poids de sa famille qui pèse sur ses épaules. Elle l'inspire autant qu'elle le détruit et cette thématique me plait beaucoup. Le pauvre en revanche avec son frère. Le détail sur l'adultère est très intéressant, très humain je trouve. En tout cas ce mélange de fantasy et de quotidien m'intrigue ! Tu as raison on devrait mettre un petit résumé avant chaque test, pour présenter l'univers dont sont issus les persos =)
avatar

fan-à-tics
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?

Chèvre Cancer

Emploi/loisirs : Dessinatrice/illustratrice Free lance
Date d'inscription : 04/05/2013
Nombre de messages : 1045
Avatar © : Moi !

http://5irth-r95irth.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Sumi B. le Dim 2 Aoû - 22:07

@fan-à-tics a écrit:En revanche elle touche à la drogue =o ?!

Comme la plupart des jeunes : occasionnellement en soirée un petit joint. Jamais elle n'en aurait pour une consommation personnelle mais en groupe.

Carmilla > merci ça fait plaisir :coeur: mais je repars demain euh dans 6h en fait. Bref. Lise vient de Des que le soleil se relevera :)
avatar

Sumi B.
Prosopopée scintillante
Prosopopée scintillante

Tigre Capricorne

Emploi/loisirs : étudiante, les pieds dans l'eau (perpétuellement en stage)
Date d'inscription : 09/04/2011
Nombre de messages : 1772
Avatar © : KÖPEK (film)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  fan-à-tics le Dim 2 Aoû - 23:22

J'en profite pour faire la frangine de Miles...Mais comme elle a vraiment deux façades différentes c'est compliqué...
Voici donc Sary JEUNE (Jusqu'à ses 12 éclipses quoi)


1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?
Sary ne supporterait pas que les voix disparaissent. Elles étaient là depuis le début et ont toujours été présentes dans sa vie, même quand sa famille a disparu, ou que son frère était absent. Leur absence détruirait entièrement son caractère. Si cela arrivait, non seulement elle aurait l’impression d’être morte –car elle n’a jamais vécu sans- mais également de devenir hyper sensible. Les voix, les sons, les autres, la réalité même deviendrait beaucoup trop palpable sans ce bouclier auditif et elle la broierait.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?
Sary n’a pas connu ses parents, mais c’était probablement des gens très biens pour que tant de monde les regrette. Elle est plus attristée par l’effet que ça a sur son frère. Elle sent le vide en lui, elle sent sa peine et elle aimerait beaucoup lui rendre le sourire. Des fois les voix l’aident, mais ça ne marche pas des masses. D’un autre côté Miles est la seule famille qui lui reste et elle l’adore, il est le meilleur, donc il mérite qu’elle réessaye autant de fois qu’il le faudra. Elle lui rendra son sourire !

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Sary est aimée et acceptée, toujours. Elle n’est jamais seule grâce aux voix, se sont ses meilleurs amies, ses meilleurs professeurs. Ils n’attendent rien d’autre d’elle que son amour et jouent dès qu’elle le lui demande. Sary sait également que son frère l’aime, mais elle ne sait pas bien s’il l’accepte. Des fois elle capte du regret dans son regard et ça lui fait du mal. Elle n’est pas la petite sœur qu’il veut, elle n’est pas la Jaillock que tout le monde souhaite. Elle est stupide, attardée, elle est colérique. Les gens dehors disent du mal sur elle et ne l’aiment pas. Mais ce n’est pas très grave, elle n’a qu’à pas aller dehors et rester avec les voix et son frère. Le monde n’a pas à les aimer et les accepter après tout, ils sont bien sans eux.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Cela dépend, si l’inconnu a mal alors elle l’aidera à abréger sa souffrance. Si elle le peut, elle le ramènera à la maison pour le soigner ou le mettre à l’aise. La détresse n’est pas forcément physique après tout, des fois on a juste besoin d’un bisou et d’un endroit au chaud. Des fois les voix lui demandent d’aider quelqu’un, alors elle le fait aussi. Mais l’important c’est bien d’aider ceux qui souffrent à ne plus avoir mal. En revanche Sary ne comprend pas bien : des fois on lui dit qu’elle n’a pas droit d’aider tout le monde. Elle n’a pas le droit de sauver certains animaux, ou de parler à des personnes dans la rue, elle n’a pas le droit de sauver les démons non plus. Elle ne comprend pas bien pourquoi ce tri.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Sary ne ment jamais. Des fois elle oublie de parler de ce qui est important, mais ce n’est pas pareil. C’est juste parce qu’elle perd le sujet au milieu de ce que disent les voix, ou qu’elle pense qu’un truc est plus important qu’un autre. Mentir ce n’est pas bien. Son frère ment souvent et ça ne lui fait pas du bien. Elle le voit. Il ne lui dit pas quand il a mal. S’il ne lui dit pas la vérité, alors, est-ce que ça veut dire qu’elle peut lui mentir en retour ? Au final, elle préfèrera éviter la situation où elle a à mentir, ou alors jouer la débile pour éviter la question.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Non. Elle est très bien avec les voix. Les gens n’arrêtent pas de lui répéter qu’elle devrait en avoir des vrais, mais les vrais ont peur d’elle. Elle aimerait bien avoir un animal de compagnie mais ils n’arrêtent pas de mourir ou de s’enfuir. C’est dommage, parce que Sary adorerait jouer et câliner des gens. Serrer quelqu’un très fort dans ses bras, jouer à cache-cache ou lui parler de ce qu’ils aiment. Mais ils ont peur : elle ne va pas forcer quelqu’un à rester avec elle s’il a peur. Puis des fois les gens disent du mal sur elle ou son frère. Alors à quoi ça sert ? Mais depuis elle a trouvé deux garçons qui ont l’air important, les voix n’arrêtent pas de parler d’elle et de lui dire qu’elles les attendaient. Donc si ça se trouve, eux, ils resteront avec elle et voudront bien jouer.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
Rien. Sary n’a littéralement peur de rien. Les choses répugnantes l’amusent ou l'attendrissent : après tout le physique n'est qu'une enveloppe. Dedans c'est tout pareil, des sentiments, des émotions, des entrailles ! La seule chose qui la dérange véritablement c’est d’avoir mal ou alors de voir que son frère est blessé. Cela lui fait très peur ça en revanche. Mais cela n’arrivera pas, les voix ont promis : même si elle n’aime pas Miles elles le protègeront, parce que Sary aime Miles, elle.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirai-t-il pour lui tenir compagnie ?
Elle la passerait comme d’habitude. Ce n’est qu’une journée pour elle, ce serait différent si c’était la dernière journée de quelqu’un qu’elle aime. Mais là c’est juste elle, et Sary mène sa vie comme elle l’entend : au grès de ses humeurs ou caprices. Elle est très satisfaite de sa petite existence quotidienne, surtout depuis que son frère reste à la maison avec elle.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Sa meugnonnerie ? Sary est surtout gentille et empathique. C’est sa plus grande force, elle comprend la peine des autres et s’arrange pour qu’elle cesse. Même si son sens de la moralité biaisé fait que parfois, ses solutions ne sont pas les meilleures. Voire complètement discutable. Ce n’est pas grave l’important c’est que la douleur cesse, non ?

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Sary pense que oui : après tout elle travaille et joue avec les voix. Mais en réalité pas du tout : ses sautes d’humeur et son imagination, sa façon de penser décalée, la rend juste impossible à suivre.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Pourquoi serait-elle mal à l’aise avec ? Elle n’en a pas d’autre. Sary ne comprend pas bien cette histoire : son frère aussi grimace parfois quand il se voit dans le miroir. Il est très beau comme ça. Mais s’il n’aime pas ; alors il n’a qu’à utiliser la magie de la lumière pour changer son reflet. Elle, quand elle en a marre que les gens la voient, elle utilise sa magie Ténèbres et hop, plus de problème, elle devient transparente et plus personne ne l’embête. C’est quand même pas bien difficile. Ho, en revanche des fois elle aimerait être plus endurante, elle n’arrive pas à sauter assez haut à son goût. Elle aimerait réussir à sauter beaucoup, beaucoup, beaucoup plus haut, pour pouvoir bondir et faire un bisou sur le front de Miles.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Elle n’a pas le droit de se sacrifier. Personne n’a le droit de se sacrifier ! C’est horrible de se sacrifier ! Les voix seraient toutes seules sans elle, et Miles serait malheureux. Elle ne veut rendre personne malheureux. C’est nul de se sacrifier : il faut trouver un moyen de sauver tout le monde. Ou de tuer celui qui demande le sacrifice : ce n’est pas grave de tuer celui qui demande le sacrifice, c’est un méchant qui veut tuer quelqu’un, donc on a le droit de lui faire pareil. C’est comme un jeu, le premier qui fait gagne.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Non. Sary vit au jour le jour, elle a déjà du mal à planifier ce qu’elle veut faire pour le déjeuner. En attendant elle saute sur place. Il lui arrive de prévoir à plus long terme : par exemple son soucis du moment c’est trouver un moyen pour que Miles dorme une nuit complète. Dans un lit !

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?

Oui. Sary est influençable. D’abord par les voix, puis par son frère. Le jugement de ceux qu’elle aime lui importe énormément (pas les inconnus). Changer n’est pas bien difficile en plus, cela ne la dérange pas trop. Oh, des fois c’est plus compliqué, comme quand on demande d’être sage. Elle tendance à oublier d’être sage. Mais elle essaye. On ne peut pas la gronder si elle oublie. A un moment elle se souvient et ça va mieux. En revanche quand Sary a décidé quelque chose, elle tient de son frère : impossible de la faire changer d’avis. Elle peut entrer dans une colère noire ou même juste désobéir pour le faire quand même. Mais c’est seulement quand elle a raison qu’elle fait ça. Les autres pensent qu’elle a tort mais c’est parce qu’ils ne savent pas, ils finiront par voir qu’elle a raison.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
« On joue ? » Elle me gaverait probablement à sautiller partout pour jouer à chat ou aux jeux vidéos, ou avec les chats. Elle me fatigue déjà.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Elle est bête et en retard. Tout le monde le monde le sait, donc ce n’est pas un secret. Mais personne ne sait qu’elle le sait. Sary a conscience qu’elle ne sera pas une bonne Jaillock et une honte pour sa famille et son frère. Des fois elle s’en rend compte et cela l’attriste. Mais d’un autre côté, ce n’est pas encore arrivé : elle a le temps avant d’être grande et de devenir l’héritière. Elle peut encore changer.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Sary ne se rend pas bien compte de ce que ça fait : mais son frère a l’air d’aller bien. Vivaldy aussi, et pourtant tout le monde dit qu’il a un problème avec le « seeeeeeexeeeeee ». Elle ne voit pas trop le problème. De son avis, son frère et Vivaldy devraient être bien ensemble.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là )
Ouep. De manière étrange et inexplicable. Les voix l’aident souvent quand elle cuisine, elles vérifient qu’elle ne fait pas de bêtise et remplacent les aliments pas bons dans son dos. Du coup Sary s’amuse bien. Elle adore faire des soupes ou des pâtes à gâteaux pas cuites. C’est bon.
• De quel façon votre personnage est-il perçu?
Sary est perçue comme une excentrique ; une folle. On la considérait déjà comme une attardée, issue de l’amour interdit entre Ellie Jaillock et un démon –ce qui est faux- mais depuis son enlèvement en plus on la considère comme une petite chose fragile et traumatisée. Sary n’est pas fragile, elle fait ce qu’elle veut c’est tout. Elle pense que la plupart des gens seraient heureux s’ils arrêtaient de faire les choses parce qu’on les regarde et faisaient les choses parce qu’ils en ont envie.
• Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
S’il fait du mal à Miles ou menace ses proches. S'il lui fait mal aussi, mais c'est moins grave, s'ils lui font du mal les voix la protègent. Personne ne menace ses proches. Personne ne brise son quotidien. Mais Sary ne le mépriserait pas bien longtemps. Si cette personne souffre, elle oublierait probablement sa colère et éprouverait de la compassion à son égard.
• Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
Elle aime tout le monde du moment qu’ils ne sont pas méchants. L’important c’est qu’ils fassent sourire Miles et plaisent aux voix. S’ils veulent bien jouer avec elle et ne jugent pas les gens alors ils pourront même rester à la maison. Il y a plein de chambre d’amis de libres.
Qu'aurait-il voulu être ?
Sary aurait bien aimé être un ENORME dragon. Ou une créature qui puisse voler et cracher du feu. Ou alors une toute petite souris pour pouvoir se glisser partout. Ou un chat, pour dormir toute la journée près du feu. Elle aimerait bien être plein de choses, cela dépend des fois. Mais elle peut être tout ça dans ses rêves. Elle peut jouer à être un dragon qui garde un trésor tout en étant le chevalier qui va le lui voler. Et Miles peut être la princesse à qui appartient le trésor ! …Mais les robes de Sary ne lui iront jamais alors il va falloir lui en acheter une à sa taille. Une robe rose, à paillettes.
• S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
L’homme à la cervelle d’Or des nouvelles d’Alexandre Dumas (je crois).
• Quelle serait sa devise ?
« Tu veux jouer ? » Ce n’est pas vraiment une devise, mais elle a tendance à arriver dans le dos des gens pour leur demander ça, et ça les fait toujours sursauter voir hurler de peur. C’est amusant. Alors elle le refait. Ce n’est pas méchant : la peur ne dure pas. Donc elle peut recommencer. En plus des fois, ils jouent avec elle près.
• Comment souhaiterait-il mourir ?
De préférence, elle préfèrerait ne pas mourir. Mais dans ce cas dans son lit après avoir joué toute la journée, en faisant un joli rêve.
• Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Sary pardonne facilement à ceux qui veulent bien faire, comme son frère. S’il n’a pas fait exprès alors ce n’est pas grave. S’il y est obligé, qu’il a besoin de le faire, alors c’est pardonnable. En revanche s’il l’a fait exprès alors c’est très grave. C’est l’intention, la volonté derrière les actes qui lui importent.
• Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Non. Sary peut s’amuser avec tout et n’importe quoi, partout dans le monde. Le lieu et l’objet n’a que peu d’importance. Ce qui compte ce sont les souvenirs et les souvenirs elle les garde précieusement dans sa tête. Il faudrait la lui ouvrir pour les lui prendre, donc ça va, ils sont en sécurité.
• Que représente ce personnage pour vous?
Tous mes personnages sont mes bébés. Mais Sary enfant me fait peur. Elle incarne pour moi la naïveté dans toute sa splendeur. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle agit sur des impulsions. La moralité lui est étrangère et elle a tout à apprendre. Elle peut à la foi commettre des actes horribles et pourtant avoir une conscience très aigue de la peine des autres, se montrer plus compatissante que bien des hommes. Elle a un côté très animal de meute qui me plait.
avatar

fan-à-tics
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?

Chèvre Cancer

Emploi/loisirs : Dessinatrice/illustratrice Free lance
Date d'inscription : 04/05/2013
Nombre de messages : 1045
Avatar © : Moi !

http://5irth-r95irth.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Garm le Lun 3 Aoû - 0:39



Je viens de lire Jérémie !
J'adore ce personnage, on pourrait avoir pitié de lui, mais en fait il est tellement bon, droit et généreux qu'il pousse au respect !
Il est vraiment attachant, touchant même ! Sa personnalité est vraiment hyper travaillée, c'est un truc de fou tes personnages tissou :shock: !
J'ai presque envie de le rencontrer quoi xD ! En tout cas je l'aime bien~
(et puis la référence avec Martine "gare à ton cul et à ta tête" xD ! L'ironie des questions est assez drôle aussi, pour certaines comme la question de "l'employeur" =D)

Les autres, je les connais pas, du coup j'ai pas ressenti l'envie d'en savoir plus sur eux, ça me ferait bizarre je crois. Et puis Ether a fait très court sur Nea xD ! Sinon "Tous mes personnages sont mes bébés.", je trouve ça trop mignon xD ! Et ça se voit dans tes dessins, fan ^^. C'est intéressant de voir le rapport de chacun avec ses personnages !
J'aimerais bien voir Rem de fan, Andrea de Carmi =D, et puis Gal !!!

En attendant, par pur égocentrisme, je me suis tâté à répondre au questionnaire avec le personnage d'Horao Borealis ! Très bon test au passage, ça permet même de développer je trouve ! D'ailleurs, j'ai l'impression de tomber sur des dissertations de philo des fois xD !

1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?
Il a déjà été plus ou moins détruit par la mort de toute sa famille (père, mère, soeur) dans l'incendie. Après, perdre quelqu'un de très proche pourrait très certainement le détruire encore une fois, même si la blessure serait bien moins profonde. Il a prit six années depuis le drame, donc il a largement eu le temps de s'endurcir. Sinon, à part ça, apprendre d'une quelconque manière qu'il ne peut rien faire pour trouver le supposé assassin et se venger lui donnerait l'impression que sa vie n'a plus de sens. Donc je pense qu'un sentiment d'impuissance face à ça le détruirait plutôt bien !

2. Que pense votre personnage de ses parents ?
Etant donné qu'il les a perdu à 10 ans, il a gardé une très bonne image d'eux. Des parents aimants, attentionnés, persévérants, plein de valeurs... Bref, il a pas eu le temps d'avoir une crise d'adolescence qu'ils ont disparu. Et puis forcément, ils ont une image de martyre à ses yeux, vu qu'ils pensent qu'ils ont été assassinés.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Par sa famille, toute son enfance. En revanche, il n'a jamais réussi à s'intégrer avec les autres enfants de son village. Il restait toujours à l'écart, mais ça le dérangeait pas.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Que ce même inconnu soit agressé/harcelé par une personne vraiment mauvaise, malsaine, ou pire encore qu'il soit face à un hypocrite manipulateur. C'est ce qui le répugne le plus, mais c'est pas tant pour la victime qu'il le ferait, ce serait plutôt parce que l'individu "agresseur" lui donnerait envie de vomir.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Il ne ment jamais, parce qu'il hait le mensonge, mais les rares fois où ça a du lui arriver quand il était enfant, ç'aurait été pour protéger sa famille, ou se protéger lui-même. C'est un gamin très honnête, c'est sa caractéristique même.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Alors clairement, il considère que non, et il en pas vraiment besoin. Mais en réalité, en avoir quelques uns qui soient très proches de lui ne lui déplairait pas. Autant il évite de s'attacher, autant des fois c'est plus fort que lui quand il trouve que la personne est vraiment pure. Enfin bref, il en a pas vraiment besoin, mais malgré lui il pourrait s'en faire.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
Ham et son fouet.
L'avatar de Screliad.
En fait, y'a rien de particulier de "physique" qui l'effraierait, ou alors c'est que des trucs qui font peut à tout le monde et encore. En revanche, y'a deux personnages -que je mentionnerai dans la suite de Constellation- qui lui foutront sacrément les jetons.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?
Honnêtement, j'ai pas encore terminé le travail des relations entre les personnages, c'est pas tout à fait clair dans ma tête.
Mais je pense que ce serait Eridan, qui apparaît au deuxième chapitre (suspense !).

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Son honnêteté. C'est vraiment le truc qui fait tout le personnage ! Mentir ? Jamais de la vie. Du coup, ça en fait quelqu'un de très droit, fidèle à lui-même, mais aussi une personne de confiance.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Oui, mais uniquement si cela lui permet d'avancer sa quête et s'il reste libre de ses mouvements, de ses actions et de ses mots.
En gros, il plaît pas trop aux employeurs xD !

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Ouais, il a pas de complexe vis à vis de son corps. Il s'en soucie pas tant que ça, et il ne ressent pas le besoin de changer son corps.
Il est bien dans sa peau, mais pas narcissique pour autant !

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ? VOUS AVEZ QUATRE HEURES !
Je ne crois pas qu'il soit capable / du genre à se sacrifier pour quelqu'un. Sans compter que j'ai pas prévu un seul personnage qui remplisse les éventuels critères de sacrifice. En fait, il considère qu'il ne doit pas mourir tant qu'il n'aura pas fait ce qu'il a à faire. Sa "quête", c'est sa raison de vivre, il peut pas la mettre de côté. Il n'y a rien qui justifie le sacrifice pour lui.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Trouver l'assassin. Se venger. Tous les jours il y pense, tous sans aucune exception. En revanche, il n'a aucune idée de ce qu'il ferait une fois que ce serait fait. Il préfère ne pas y penser pour éviter de se torturer l'esprit. Après, selon les circonstances, il va planifier ses actions pour ce qui vient de plus proche. Il lui arrive de mettre au point des plans sur plusieurs jours / semaines voire mois, mais en général il fait plus dans le futur proche au niveau de l'anticipation.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
Non, il est très attaché à ses valeurs, à ce en quoi il croît. Il a du mal avec les remises en question, mis à part celles qu'il se fait à lui-même. Après, il est capable de changer quand même, mais il lui faut beaucoup de temps.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
"Un humain ? Pourquoi j'ai l'impression de croiser un double de moi-même ?"

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
IL A UN FAIBLE POUR GAL !
Pas de complexe pour lui, il a une confiance en lui-même solide. Quant aux situations, ça a du lui arriver de donner une réponse fausse en cours ou des trucs cons comme ça, mais jamais il s'est senti particulièrement ridicule. Comme il est plutôt distant, il est rarement en présence d'autres personnes. Il esquive le ridicule avec ça d'un côté.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Zéro addiction. La drogue, hors de question. L'alcool, quant l'occasion se présente. Le sexe, il y pense comme tous les "mâles" de son âge, mais c'est clairement minoritaire dans son esprit, il a eu une adolescence trop perturbée pour pouvoir le vivre normalement.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )
Son père était un as aux fourneaux, il lui a transmit une part de son savoir. Donc ouais, il cuisine bien !

19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?
Les autres le voient comme un insociable, quelqu'un de froid, de distant. Ils le pensent aussi très introverti. Ils le trouvent un peu agressifs, arrogant parfois, voire même antipathique. Certains le voient comme un obsédé de la vérité, un faible qui se réfugie dans la vengeance parce qu'il ne sait pas quoi faire de sa vie, ou quelqu'un qui s'invente des douleurs pour se rendre plus mystérieux et intéressant. Quelques rares personnes le trouvent intéressant, original. Et puis après t'as ceux qui vont apprendre à le connaître, et qui vont le considérer tel qu'il est. Digne de confiance, droit, juste, impliqué... et plus chaleureux qu'il n'y paraît à la première impression. Il sourit rarement, mais du coup quand il le fait, ça rassure.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Il hait les menteurs. Il déteste les personnes arrogantes, prétentieuses ou manipulatrices. Après, il méprise aussi ceux qui se laissent aller complètement sans état d'âme ou conscience. Les "je m'en foutistes" en gros.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
L'honnêteté, la fidélité aux valeurs, la persévérance, le courage, la générosité, le sacrifice de soi pour les autres, l'intelligence, la capacité à anticiper / prévoir, le tact, la fidélité, l'éloquence, la tolérance...

22. Qu'aurait-il voulu être ?
Swag man. Blague à part, il se considère plutôt en accord avec ce qu'il voudrait être au moment de l'histoire : un magicien talentueux.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
GAL !
Jérémie !
Je le vois mal avec un modèle ou héros. Il a une opinion de lui-même plutôt haute...
Mais Ciel Phantomhive de Black Butler est pas trop mal ! Ils se ressemblent, tous les deux.

24. Quelle serait sa devise ?
Vitam Impendere Vero
:arrow: Consacrer sa vie à la vérité

25. Comment souhaiterait-il mourir ?
Dans un lieu isolé, calme, sous la neige qui tombe en hiver, et la même chose avec les feuilles d'automne. Il voudrait mourir sans douleur, lentement, seul... Ce qui l'importe c'est l'environnement de sa mort, qui doit être magnifique.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Celle qui lui en inspire le plus : le suicide ?
Celle qui lui en inspire le moins : le mensonge / la trahison

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Les bagues en forme d'étoile qu'il a sur chaque majeur. Elles ont été forgées avec un matériau de sa région d'enfance. Il attache aussi beaucoup d'importance au lieu de son ancienne maison où est enterrée sa famille. Sinon, son écharpe est aussi très importante à ses yeux, mais pas pour les mêmes raisons.

28. Que représente ce personnage pour vous ?
Une partie de moi-même.
avatar

Garm
Dormeur du val
Dormeur du val

Tigre Cancer

Emploi/loisirs : *
Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 2052
Avatar © : ???

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Lun 3 Aoû - 14:16

Carmi
5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Son secret secret vraiment très secret. Chuuut.
:GRRKIT:
On sent que son frère a une place importante dans sa vie.


Fanatic
17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Sary ne se rend pas bien compte de ce que ça fait : mais son frère a l’air d’aller bien. Vivaldy aussi, et pourtant tout le monde dit qu’il a un problème avec le « seeeeeeexeeeeee ». Elle ne voit pas trop le problème. De son avis, son frère et Vivaldy devraient être bien ensemble.
YAOI POWAAAAA !! :KITPIOUPIOU:



Kizashi :
16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ?
IL A UN FAIBLE POUR GAL !
NON MAIS HEIN ???? KITWAAA mais WTFFFFF !!
Spoiler:
Et après qu'il se sera fait dérouillé la tronche, il l'aimera toujours ? :NIARKIT:
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissez-vous vraiment vos personnages ?

Message  Atissa le Lun 3 Aoû - 16:23

Mooooooow, mais c'est adorable, Kizashi ! :hug:
Ce que tu dis de Jérémie, et de mes personnages en général, me touche beaucoup. Contente qu'ils te plaise comme ça. Pour ce qui est de leur construction psychologique, oui, j'y attache une très grande importance. Travailler les personnages, c'est même ce que je préfère dans l'écriture et l'élaboration de Delenda. Ah, et mention spéciale à :

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
GAL !
Jérémie !

Woah *.*

Horao est cool aussi. J'en ai eu un aperçu sympa déjà au Salon des personnages. Et là, j'aime beaucoup sa devise, et quelques autres petits détails intéressants.
Carmi, tu as présenté Léandre ! La classe ! 8-) On en avait pas mal parlé en plus quand tu étais venue à Grenoble. J'aime cette relation très forte et en même temps très compliquée qu'il a avec Andrea. J'adore le "sa principale force, c'est la patience" ...c'est clair qu'il lui en faut avec l'ami Andy :face: Le souvenir d'enfance aussi, épique ! xD Une autre idée de l'éducation. C'est un personnage que j'apprécie beaucoup, il m'a l'air très attachant et en même temps plein de contradictions. Sa femme aussi, un en a un peu parlé mais je serai curieuse de la découvrir d'un peu plus près.
Eon, ton portrait d'Alhaïd est très sympa aussi ! Cela donne envie de te lire, et d'ailleurs j'ai vu que tu as posté à nouveau le début de ton roman ! =D Je passerai à l'occasion. J'aime bien l'idée d'une relation entre ce personnage très sombre et un vieux mendiant et une petite fille, hâte d'en savoir plus.

Je repasserai à l'occasion répondre aux nouvelles questions pour les quatre personnages que j'ai déjà présenté ! Y en a qui sont pas évidentes, faut que j'y réfléchisse :face:
avatar

Atissa
J'ai à te parler de batailles, de rois et d'éléphants
J'ai à te parler de batailles, de rois et d'éléphants

Singe Sagittaire

Emploi/loisirs : Master Lettres-Modernes. Spécialité : le monstre dans la littérature. Loisirs : dessin, BD, écriture
Date d'inscription : 27/05/2012
Nombre de messages : 5002
Avatar © : Atissa

http://www.jcroset-couleurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Lun 3 Aoû - 17:39

Atissa :
C'est clair que tu fouilles, Carmi et toi en tenez une couche niveau psychologie des persos ! xD

J'y retourne avec Gal ! :face:


Gala'ard (aka l'homme sauvage des bois qui vole à dos de dragon et crache des flammes par les poings)

1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?
Après le meurtre de son père adoptif, il s'est complètement refermé sur sa relation avec Kasaï, le dragon. Ils vivent ensemble, ils chassent ensemble, ils se protègent l'un l'autre. Mais en définitive, le seul être qui comptait vraiment pour lui a déjà disparu. Ce serait difficile de le détruire psychologiquement, maintenant.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?
Il n'a pas connu ses parents biologiques, puisqu'il a été abandonné à sa naissance. Il n'est au courant que des faits, et il les méprise pour ça. Son père adoptif, Sokaï le gaaltéen, est un modèle pour lui, il l'aime, le respecte, c'est un parent, un confident et un professeur. Sa mort va l'anéantir, et il en conçoit un fort désir de vengeance – même s'il n'en fait pas le but de sa vie.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Toute son enfance avec Sokaï, et par la suite, dans sa relation avec le dragon – simple, sans prise de tête, ils font partie de la même meute en quelque sorte. Plus tard, ce sera en compagnie de la fille dont il est « tombé amoureux », qui l'accepte comme il est (un sauvage un peu bourrin).

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Alors là, rien du tout. L'altruisme, c'est une notion totalement inexistante chez lui.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Il ne ment pas. Les animaux ne parlent pas, le mensonge est totalement inutile.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Pas spécialement.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
Le feu. Ouais, pour ceux qui savent qu'il a une fonction zippo intégré, ça paraît paradoxal, mais le feu le fascine et l'effraie à la fois. En réalité, il a dompté sa peur du feu pour le maîtriser, mais il y a toujours cette petite crainte au fond de lui.
La vérité, c'est qu'en voulant protéger son père adoptif des assassins venus le tuer, il a involontairement provoqué un incendie qui a entraîné la mort de Sokaï. Il en a conçu une peur phobique du feu (due à sa culpabilité), et il lui a fallu très longtemps avant d'apprendre à se contrôler.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?
Il passerait cette journée comme toutes les autres, à chasser et voler avec Kasaï. Il a toujours vécu au jour le jour, et advienne que pourra.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Je dirai qu'il est honnête avec lui-même. Il est clair avec ses idées et ses principes, il sait ce qu'il a à faire et quels sont ses objectifs. Ça lui donne une certaine détermination, et du courage.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Non, pas du tout. Il n'est pas capable de travailler tout court. :face:

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Totalement. Malgré la trace de brûlure qu'il a sur le visage – souvenir de l'incendie qui a tué son père – il n'est pas complexé ni rien. Il a une vision très animale de sa vie.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Il le fera pour les idéaux de son frère, après avoir compris que les concepts et les idées pouvaient changer le monde plus radicalement qu'une guerre. (La destruction des symboles, comme dirait V.)

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Là, tout de suite, dormir. Demain, trouver ce foutu lézard qu'il traque. Pour la semaine, apprendre à Kasaï que non son foutu pied n'est pas censé lui servir de jouet à mâcher. Pour l'année, trouver les meurtriers de son père qui ont échappé à l'incendie et découvrir pourquoi ils voulaient tuer Sokaï.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
Je dirai oui. Il vit dans l'adaptation constante.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
« 2 heures »
Spoiler:
C'est à peu près le temps qu'il tiendrait avant d'avoir à nouveau faim, après avoir mangé tout ce qui peut se manger sur moi. :face:

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Pour avoir l'air ridicule, il faut qu'il y ait des témoins. Des témoins pourvus d'une morale et d'un jugement suffisant pour le trouver ridicule. Or, ben… il vit dans la forêt avec les dragons. Les occasions manquent un peu.
Mais sinon, Fan pourra parfaitement imaginer dans quelle situation il a pu se sentir con pour la première fois de sa vie ! xD =D

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Ah, si vous saviez ce qu'on peut trouver d'intéressant, dans la forêt... (et oui, un dragon peut être ivre)

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ?
Pas du tout. Il mange tout cru. Ou presque. Mettez-le dans une cuisine toute équipée, et vous le retrouverez, au choix : en boule dans un coin en train de se balancer d'avant en arrière en gémissant sur toutes ces machines infernales, ou bien en train de tout estropier par curiosité.

19. De quelle façon votre personnage est-il perçu par les autres ?
Les filles vont le trouver beau et craquant, et vachement classe sur le dos de son dragon. Le côté homme sauvage (avec les cicatrices de guerre, mesdemoiselles), ça attire. Les gars y verront soit un pauvre guignol un peu attardé, soit LE rival dans le cœur de leur belle.
Tous ignorent qu'il a des tendances zoophiles avec une préférence pour les lagomorphes.

20. Pour quelle raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Pour son irrespect de la nature, des êtres qui la peuplent. S'il tue pour le plaisir ou le jeu. La vanité et l'arrogance sont des comportements qu'il méprise aussi - pour lui, toutes les vies ont la même valeur, il n'y a pas à se sentir supérieur à quiconque.

21. Quelle(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
On va passer celle-là, j'en ai un peu marre de répéter que c'est bourrin sauvage qui vit seul dans les bois. :arrow:

22. Qu'aurait-il voulu être ?
Assez fort pour protéger son père. Différent, bien qu'il ignore en quoi, pour ne pas être rejeté par sa famille biologique.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Tarzan. =D

24. Quelle serait sa devise ?
Carpe diem.

25. Comment aurait-il souhaité mourir ?
Dans un bête accident de chasse. D'une manière ordinaire. Quelque chose qui aurait fait parti de son quotidien. Au lieu de ça, il se retrouvera embarqué dans un conflit qui le concerne pas du tout, mais auquel il va prendre part, seuls les dieux savent pourquoi.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Laisser s'échapper une proie, c'est inadmissible. C'est leur survie qui est en jeu.
Kasaï s'en va parfois batifoler avec quelques dragonnes, et le laisse tout seul. C'est un peu ennuyeux, mais c'est la vie.
(Sérieusement, je savais pas du tout quoi répondre ! xD)

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Non. Aucun objet, et même s'il pense parfois à l'endroit où il a grandi, tout a été dévasté par les flammes, alors il n'a pas vraiment eu le choix de s'en détacher.

28. Que représente ce personnage pour vous ?
Il est le fruit des fantasmes de la fangirl qui sommeille – mais qui s'agite fréquemment – en moi. Ah, c'est formulé crûment, mais c'est ça ! xD

Je refais Seamus bientôt. :arrow:
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Garm le Lun 3 Aoû - 19:22

Encore de rien tissou, c'est vraiment top tout ce travail du personnage morph !
Merci d'avoir satisfait ma curiosité, Ham =D !
Et puis content qu'Horao te paraisse cool, j'espère pouvoir développer sa personnalité plus en profondeur dans le roman... =D !
avatar

Garm
Dormeur du val
Dormeur du val

Tigre Cancer

Emploi/loisirs : *
Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 2052
Avatar © : ???

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Takana le Lun 3 Aoû - 21:37

-=₪ Takana ₪=-
Celui qui porte le monde


Personnage abordé tel qu'il est dans SB & LS.

1. Qu'est-ce qui détruirait/a détruit votre personnage psychologiquement ?

Son cœur s'est déchiré lorsqu'il a perdu l'amour, l'amour qui a cicatrisé la plaie de la solitude, plaie qui s'est ouverte avec une vive douleur quand l'amour a cessé d'être. Le voilà de nouveau confronté à la souffrance si singulière qu'est la solitude, d'autant plus amer qu'il a autrefois aimé et été aimé dans un amour vrai. Il n'y aura pas d'autres relations amoureuses pour Takana, qui demeura seul jusqu'aux dernières lueurs de sa vie, quand bien même des hases s'intéresseront à lui.
Qu'est ce qui le détruirait à nouveau ? Que ses rêves se voient impossibles à réaliser, alors qu'ils constituent l'essence de sa vie et qu'ils fondent ses convictions. Ces rêves, c'est ce pour quoi il se bat, au quotidien, et son unique raison de vivre, à présent que l'amour est mort. Autrement dit, vivre dans un monde dont les plaies l'affligent, mais demeurer impuissant. La perte de Kizashi serait aussi très douloureuse et les conséquences très mauvaises pour sa santé mentale, de même que la mort de leurs enfants adoptifs.
Mais bien heureux soit Takana ! Tant qu'il aura à perdre, il se battra de tout son être pour la vie !

2. Que pense votre personnage de ses parents ?

Il pense qu'ils sont vertueux, mais pas assez soucieux du bien être général, et pas assez ouvert, ni attentif à ce qui leur est étranger ou qui relève du nouveau ; comme le sont bien souvent les lièvres de leur génération.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?

Takana en tant que maître et chercheur de l'académie royale de Nipal est quelqu'un de très intégré à sa société et qui suscite le respect. Il est aussi très aimé parmi les siens et notamment par son roi, pour ce qu'il est et ce qu'il accomplit. Autant dire qu'il est comblé de ce côté.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Takana viendrait au secours de quiconque en manifesterait le besoin, du moment qu'il est dans la possibilité d'apporter son aide et qu'il estime honnête l'individu qui le sollicite.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Il peut en venir à mentir, si cela peut lui éviter de causer une peine à une personne qui lui est chère. Cependant, il est conscient que le mensonge ne fait pas avancer les choses : un moment ou l'autre, il dira la vérité.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Takana n'a pas spécialement besoin d'amis, mais il ne refusera pas pour autant de nouvelles opportunités. Il a fait de nombreuses rencontres au cours de ses voyages, avec lesquelles il a parfois tissé des liens d'amitiés sincères et profond. Il a également beaucoup de connaissances à la capitale, de par son titre à l'académie royale et son amitié avec le roi. Kizashi est son meilleur ami, par exemple. Bien entendu, le magicien a aussi ses ennemis (et pas qu'un peu), mais suffisamment d'amis, en tout cas !

7. Quelle est la chose qui effraie le plus votre personnage ?
S'il venait à avoir le malheur de croiser son chemin avec une incarnation d'Ereberos, quelque soit sa forme ; celui-ci l'effrayerait probablement plus que tout.
Autrement, j'imagine que les Nogardiens constituent sa plus grande peur. Ces hommes-dragons, massifs, aux yeux emplis de malice et de cruauté diffèrent énormément des lièvres. Il redoute avant tout les cracheurs d'acide !

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?
Kizashi, sans aucun doute, parce qu'il le connaît depuis sa plus tendre enfance, et qu'il partage beaucoup avec lui.

9. 9. Quelles sont la principale force et la principale faiblesse de votre personnage ?
A la fois une force et une faiblesse : sa sensibilité. Une force parce qu'elle lui permet de voir et de ressentir bien plus que le commun des mortels et d'établir des relations uniques en leur genre. Une faiblesse parce qu'elle le rend parfois très émotionnel (influence de l'émotion) et que peu de gens comprenne cette sensibilité.
Sa force : la sagesse, qui n'a d'égal que sa bonté. La sagesse le guide vers le droit chemin, le guide dans sa relation à autrui et sa connaissance de soi.
Sa faiblesse : sa nature mystérieuse. Takana ne révèle pas toujours le fond de ses sentiments, ses petits secret, quand il pourrait bénéficier du soutien de son entourage. Cela peut également engendrer une incompréhension de l'autre et un sentiment de défaut dans la confiance qu'il lui accorde.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Le magicien souhaite agir librement, suivant ses pensées, ce qu'il juge bon de faire, guidé par ses rêves. Je l'imagine mal travailler pour quelqu'un d'autre, si ce n'est pour le maître Daisho, car il a été son élève. Takana a beaucoup d'estime pour ce dernier et il partage énormément avec lui, en ce qui concerne ses croyances, sa façon de penser et ses objectifs dans la vie. Le maître Daisho serait également en mesure de lui transmettre de ses savoirs. Il a davantage l'habitude de tenir le rôle de celui-ci qui fait travailler.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Bien sûr ! Cela est essentiel aux yeux des lièvres. Ses méditations et ses entrainements unissent son âme à son corps : il se sent parfaitement bien dans sa peau !

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Takana pourrait se sacrifier pour Kizashi, Yuma ou Ocaru, je pense. Puis pour ses semblables, si sa mort devait leur permettre de perdurer.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Takana ne néglige pas l'avenir et ne vit pas seulement dans le présent, il pense beaucoup à demain. Et il le faut, car il a bien l'intention d'abolir (ou de contribuer à l'abolition de) l'esclavage et de changer le regard que l'on porte vers les mutants. Il pense également beaucoup à ce qu'il peut apporter à l'enseignement dans la magie.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
Le cœur de ses pensées serait probablement très difficile à changer, mais il est ouvert et lors d'un débat, il ne cherche pas seulement à défendre son opinion, il cherche avant tout la vérité (ou ce qui s'en approche le plus selon lui), la solution qu'il juge la meilleur pour le problème posé. Mais il a beaucoup évolué au cours de sa vie et il est convaincu que le changement est un progrès quand il a lieu.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
Trop épique comme question ! xD Euh...
"Ce jeune homme reflète quelque chose de bon, mais il semble quelque peu malade"
Ou un truck du genre, j'imagine.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Takana était très craintif quand il était plus jeune, bien plus que les autres, ce qui n'était pas toujours facile à vivre à l'époque et notamment au cours des entrainements au combat. Il a un jour subit une cuisante défaite au cours du'n combat singulier contre Yusuke, son éternel rival, qui n'a pas manqué de profiter qu'il avait le dessus pour l'humilier sous le regard des spectateurs. Mauvais souvenirs pour Takana.
Mais il prendra sa revanche quelques années plus tard :twisted:

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Takana est raisonnable. Il prend toujours plaisir à savourer un vin fruité, mais ça s'arrête là. Par ailleurs, les drogues ne l'intéressent nullement. Pour ce qui est du sexe, il a eu des relations sexuelles avec la hase de sa vie, et tous les deux en ont tiré beaucoup de plaisir, ainsi qu'un agréable sentiment de complémentarité, de se confondre l'un dans l'autre... Il n'aura jamais plus aucun rapport de ce genre suit à la mort de sa bien aimée. Du coup il se masturbe à mort =D .
:arrow: Hum, pardonnes moi, Takana xD

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )
Sa cuisine est simple, sans plus... Rien à voir avec les plats divins de Kizashi !

19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?
Ceux qui le connaissent saluent sa bienveillance, son ouverture d'esprit et l'étendue de son indulgence. Les autres perçoivent en premier lieu la sagesse qui émane de sa personne comme le parfum singulier d'une fleur, et peuvent lui trouver des airs mystérieux. Parfois, on lui reproche néanmoins d'être songeur et de trop s'attacher à ses rêves, de trop vouloir changer les choses et de ne pas voir assez par le regard d'autrui.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Takana mépriserait quelqu'un qui jouirait du malheur d'un autre, qui s'occuperait en humiliant ou en rabaissant un autre, qui cracherait sur celui qui s'avère un peu différent, ou qui consacrerait son temps aux commérages.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
Il apprécie l'honnêteté, la persévérance, le courage et le cœur aussi bien pour l'un que pour l'autre.
Chez une femme il apprécie tout particulièrement la douceur.
Chez un homme il s'agit avant tout de la maîtrise de soi.

22. Qu'aurait-il voulu être ?
Il est ce qu'il veut être, mais peut être aurait-il apprécié de gouverner en tant que roi, afin d'étendre la portée de ses pensées et de réaliser plus facilement ses rêves. Le seigneur Yanagi ne se préoccupe pas assez du monde extérieur et tarde à agir face aux menaces. Bien qu'il est du cœur, Takana lui reproche son indifférence aux malheurs des autres et son manque d'attention aux plus gros des problèmes.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Je crois qu'il apprécierait beaucoup Naruto pour certaines de ses qualités, (bon, je suis trop fan de Naruto, faut dire^^) dont sa fore de conviction, sa persévérance face aux obstacles, son optimisme...

24. Quelle serait sa devise ?
"La différence est source de diversité, celle qui a forgé les plus beaux joyaux de ce monde."

25. Comment souhaiterait-il mourir ?
Au sommet d'une colline verdoyante de Nipal, au printemps, lorsque la nature se recouvre de sa plus belle robe. Confortablement allongé dans l'herbe pour s'éteindre comme un fleur parmi les autres ; en ayant au préalable donné vie à ses rêves.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Il ne pardonne aucunement la cruauté, la fourberie, la trahison, le meurtre... mais il tolère plus généralement ce qui relève de l'inconscient, de l'erreur humaine. En fait, tout dépend des conditions dans lesquelles telle faute est commise : selon qu'elle ai été guidé par une profonde douleur ou une pulsion malveillante, selon qu'elle ai été réfléchie ou impulsive...

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Les lièvres forment une grande famille. Takana éprouve un amour ardent pour son royaume. S'il faut donner un lieu précis et moins vaste, ce serait la capitale de Nipal (où il demeure avec Kizashi).

28. Que représente ce personnage pour vous ?
Takana, c'est moi mais... en 1000x mieux ! Bon, du coup, ce n'est plus tellement moi xD. Disons plutôt qu'il possède une partie de moi même, comme la plupart de mes personnages, mais d'avantage que les autres. Je pense en particulier à sa personnalité. Je pense aussi que c'est ce que j'aimerai être, d'une certaine façon (je n'ai pas spécialement envie d'être un homme-lièvre ^^) : quelqu'un de savant, qui mène des recherches et parcourt le monde, qui ai les moyens de réaliser ses rêves, qui soit respecté et reconnu, ce genre de chose.


Dernière édition par Takana le Jeu 18 Aoû - 13:08, édité 2 fois
avatar

Takana
Le retour du swag
Le retour du swag

Cochon Vierge

Emploi/loisirs : Ecriture - Lecture - Dessin - Photographie - 3D Blender -Musique celtique - Randonnée
Date d'inscription : 11/10/2014
Nombre de messages : 779
Avatar © : Maître Hakka

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  C. Kean le Lun 3 Aoû - 22:14

Fan, j'aime beaucoup Sary. Pas juste parce qu'elle est attardée et qu'elle entend des voix. Euh. En fait si. Mais surtout pour ce qui va et peut se jouer autour d'un tel personnage. La façon dont elle va devoir les faire se positionner.

Kiki a écrit:7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
...
L'avatar de Screliad.
J'ai loler.
Sinon Horao est un personnage avec bien trop de valeurs pour moi xD Mais j'aime bien la façon dont tu expliques que les autres le perçoivent. Que la vengeance puisse être vu comme de la faiblesse, c'est assez large d'interprétation.

Haha, Ham, j'ai pas appris grand chose de plus sur Gal en fait. Enfin je me suis mieux rendue compte de ton fangirlisme mais sinon, nous en avions déjà parlé du pépère :clown:
Puis :
Hamtaro a écrit:Carmi
5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Son secret secret vraiment très secret. Chuuut.
:GRRKIT:
Mais tu le connais toi, en plus, son secret secret :roll:

Merci pour vos retours sur Léandre, ça nous touche tous les deux beaucoup ~
Bon du coup pour que vous compreniez plus sa douleur, j'enchaîne avec Andrea.

Spoiler:

1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?
Que l'Empire mette ne place une prohibition.
Plus sérieusement, Andrea n'a jamais vraiment pu se construire solidement psychologiquement. Sans cesse à se retourner les ongles, à glisser sur les attentes de son père. Il n'a jamais su quelle direction prendre, quel cap maintenir et comment se protéger efficacement. Il n'a jamais compris quel était et quel serait son rôle. Finalement il s'est bâti tant bien que mal sur un malaise et sur une asphyxie. Il a cru un moment que cette personnalité adolescente fébrile deviendrait adulte et qu'il pourrait respirer par le meurtre de son père, que cela trancherait une bonne fois pour toute et qu'il pourrait vivre hors de son ombre. Mais l'évidence c'est qu'il s'est littéralement tué par le même geste.
Maintenant son frère est tout ce qui lui reste. Il s'y accroche. Le perdre c'est couper la dernière corde qui le retient au dessus de l'abime qu'il a lui-même creusé.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?
Il aime et déteste bien trop fort son père. C'est brûlant chez lui, c'est tendu à travers sa poitrine, ça le transperce. Cette fascination et cette haine, cette envie d'être aimé de lui et cette envie de lui arracher ses yeux qui ne pleurent pas et qui ne le regardent jamais, qui ne se soumettent pas et qui voit tellement plus loin que lui.
Pour sa mère il éprouve une sorte de méfiance et d'indifférence. Puis du mépris. Elle n'a jamais su être d'aucun secours pour lui, trop prise dans ses propres aigreurs. Ils se sont mutuellement pourris l'un l'autre, de biais. Un amour très pauvre à la base qui a finit par se désécher.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Rarement, très rarement pas son père. Mais assez pour parfois gonfler son cœur d'enfant d'une fierté totale. Mais surtout par son frère. Il ne le ressent pas constamment, cherche toujours la limite, voir s'il y en a une, voir si un jour il se détournera de lui. C'est lorsqu'il teste et que leur lien ne rompt pas qu'il se sent accepté et aimé.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Mieux vaut que l'inconnu n'y compte même pas. Il peut cependant prendre verbalement la défense de quelqu'un si la personne est acculée par la bêtise d'autrui. Surtout si c'est une femme et qu'elle est maligne.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Il ment pour blesser autrui. Et pour se blesser lui-même. C'est un procédé parmi d'autres pour se rendre haïssable. Ça ou une franchise débridée.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Il ne le reconnaitra jamais mais il est heureux d'en avoir quelques uns, même s'il ne comprend absolument pas comment il s'y est pris.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
Rien ne me vient. Andrea est surtout effrayé par la vérité. La vérité des autres, la sienne... Des choses physiques, non. La douleur, la violence, la mort, elles ne peuvent pas vraiment l'atteindre, au mieux elles peuvent devenir des représentations charnelles d'une vérité psychique.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?
Son frère. Mais il ne lui dirait pas qu'il va mourir. Il lui dirait juste la vérité cette fois, et ça suffirait à Léo pour comprendre.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Son cynisme et sa répartie je dirais, c'est ce qui me plait le plus chez lui en tout cas, et ce sont ses armes. Ça et son maniement de la canne épée. 8-)

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Objectivement oui, il le fait, il travaille pour un labo de recherches et pour l'université de biologie. Mais ces supérieurs hiérarchiques sont devenus chauves à force de s'arracher les cheveux : en retard, ou bourré, cassant, se foutant ouvertement de tout le monde... et ça c'est quand il vient !

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Absolument que non que pas du tout, enfin un peu quand même quand il se dit que c'est juste un gros tas de viande dégueulasse parmi tant d'autres et que franchement c'est pas le pire. Il est fier et à la fois complétement anéanti par son genou traumatisé, par sa boiterie, par le trou qu'il a dans la main droite. Il aime et déteste le résultat de son héritage génétique parce que ça l'attache et l'emprisonne à des modèles qu'il n'égalera jamais. Son corps est une déchéance, et par la sienne celle de sa famille.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Parce qu'il aurait besoin de se sentir châtié. Ça le libérerait.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Nop nop nop. A part faire chier Enora et assister Léandre dans la gestion du Grand-duché. Et parfois aller bosser, aussi.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
Non. Je pense que tout le reste du questionnaire résume à peu près pourquoi d'ailleurs.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
"Tu bois du thé russe en lisant Dostoïevski et en écoutant du violoncelle ?". Ensuite il me donnerait un coup de canne pour que je lui fasse de la place dans mon canapé et me chourerait ma tasse.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Les fois où Enora lui cloue le bec en l'envoyant valser dans le lac avec les carpes.
Il ne se l'avoue pas mais ça lui vient violemment assez souvent aussi, mais la violence de ses sentiments pour son frère : de la jalousie à la tendresse (parfois légèrement érotisée, comme pour se l'approprié).

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
OH PUTAIN j'avais oublié qu'il y avait cette question. Fusionnel ? Il a arrêté la clope en vrai, mais l'alcool, arf. C'est son châtiment, c'est son hasard, c'est sa défiance. Son frère se donne du mal pour l'empêcher de boire, mais il n'est pas encore tout à fait apte à contrecarrer la ruse d'Andrea.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )
Ne mangez pas s'il vous sert quelque chose.

19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?
Comme un odieux connard en général. Mais aussi comme un traitre, un assassin, un parricide, à juste titre. Comme un homme qui aurait du mourir, un lâche, qui n'a pas payé pour son acte. Une race bâtarde, qui fait insulte à sa lignée, qui est indigne. On lui cracherait bien à la gueule. Il reçoit régulièrement des menaces de mort. Ça le fait rire et ça lui déchire la gueule. Certaines personnes voient sa souffrance plus que le reste et décident de pardonner une partie de son comportement. D'autres le méprisent purement et simplement. Tout le monde à un peu raison et il le sait.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
C'est son mode par défaut, le mépris.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
Chez un homme ? La distance. Chez une femme la dérision et le caractère.

22. Qu'aurait-il voulu être ?
Un meilleur fils et un meilleur frère.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Je sais pas. Au bout d'un moment j'ai envie de dire Judas.

24. Quelle serait sa devise ?
"J’ai reçu la vie comme une blessure, et j’ai défendu au suicide de guérir la cicatrice." Lautréamont.

25. Comment souhaiterait-il mourir ?
Il aurait souhaité que les rôles soient inversés lorsqu'il tua son père.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Il n'a aucune indulgence pour la bêtise. Pour le reste, il n'est pas si regardant.

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Deux objets. La montre à gousset que son père et son violoncelle, même s'il le laisse toujours à même le sol et que ça rend Léo dingue de le voir trainer l'instrument d'une pièce à l'autre sans en prendre plus soin que ça.

28. Que représente ce personnage pour vous ?
Un écorché. Je l'aime fort.


Dernière édition par C. Kean le Lun 24 Oct - 9:33, édité 1 fois
avatar

C. Kean
◆ Admin théinophile ◆
◆ Admin théinophile ◆

Singe Cancer

Emploi/loisirs : Etudie la psychologie à mains nues ; prostitue mots, romans, nouvelles (sacré bordel)
Date d'inscription : 27/12/2010
Nombre de messages : 3232
Avatar © : Clément Louis

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Garm le Mar 4 Aoû - 14:17

Carmi a écrit:
Sinon Horao est un personnage avec bien trop de valeurs pour moi xD Mais j'aime bien la façon dont tu expliques que les autres le perçoivent. Que la vengeance puisse être vu comme de la faiblesse, c'est assez large d'interprétation.
Ouais c'est clair que j'ai pas trop mit en avant ces défauts :P ! Mais j'aime bien aussi cette idée de montrer que y'a pas qu'une seule façon de le voir. J'ai même limite détruit le personnage dans un texte écrit en WW une fois xD !

Sinon, génial le questionnaire sur Andrea ! Le personnage est vraiment profond, il est edgy comme dirait Heaven xD !
Je suis content d'en apprendre plus sur lui morph , et sa devise est top !
Par contre, je suis pas du tout étonné qu'Horao et lui se soient pas bien entendus du tout xD ! Surtout quand j'ai vu que la vérité faisait "peur" à Andy.
Je vais peut-être faire quelques apparitions supplémentaires dans le salon pour intéragir avec lui...
hue hue hue
avatar

Garm
Dormeur du val
Dormeur du val

Tigre Cancer

Emploi/loisirs : *
Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 2052
Avatar © : ???

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Mar 4 Aoû - 14:23

Kizashi a écrit:Je vais peut-être faire quelques apparitions supplémentaires dans le salon pour intéragir avec lui...
hue hue hue

Pour ça, il faudrait peut-être qu'il achève son duel et revienne au Salon AVANT que Léandre ramène son frangin à la maison.... :arrow:
(tu sens la frustration ?)
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Garm le Mar 4 Aoû - 17:46

Mais j'attends que toi pour continuer moi :P !
Et je pensais pas à Horao, quand je parlais d'intéragir avec Andrea :star: !
avatar

Garm
Dormeur du val
Dormeur du val

Tigre Cancer

Emploi/loisirs : *
Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 2052
Avatar © : ???

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connaissez-vous vraiment vos personnages ?

Message  Atissa le Sam 8 Aoû - 18:41

Je viens de relire Gal' du coup avec les nouvelles questions. Ahah, j'adore certaines de tes réponses, notamment à la 15 et à la 28. Sinon, sympa, j'aime bien le côté sauvage, son enfermement dans une relation avec son dragon, et qui n'a aucune notion de ce que c'est que l'altruisme, ça promet de donner quelque chose d'intéressant !
Et Andy a toujours la class 8-)

Allez, je réponds aux nouvelles questions avec les personnages que j'ai déjà présenté plus haut ! :D

Jérémie

De quelle façon votre personnage est-il perçu?
Woah, ça change énormément au fil de l'histoire. Au début, comme le gamin de la famille un peu bizarre du village. Il est turbulent et espiègle mais plutôt attachant, mais en même temps il intimide les autres quand le village découvre qu'il est mystérieusement instruit. Ensuite il sombre dans l'anonymat le plus complet en devenant un esclave. C'est juste un objet, et ensuite un fuyard. Pour ceux qui le connaissent un peu plus, quelque'un de plutôt réservé (tu m'étonnes xD ) mais attachant, et étonnant par ses connaissances en contradiction avec son statut. Le marquis John et ses supérieurs le considèrent comme une grosse merde. Pour ce qui est des deux femmes qui auront une histoire sérieuse avec lui, il est à fois attirant et charismatique, et un peu dérangeant malgré tout - avec son allure sombre, un peu creusée. Malgré tout, le mélange peut plaire.

Pour quelle raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Si la personne est elle-même injustement méprisante envers quelqu'un en sa présence, ou bien se plaint et est agressive sans chercher à agir. Ou les gens qui se laissent vivre, ont tout reçu sans effort et se permettent de rabaisser les autres.

Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
Dans les deux cas : le goût de l'action, le dynamisme, la curiosité intellectuelle, l'ouverture d'esprit.

Qu'aurait-il voulu être ?
Euh... libre ? xD Non blague à part, Jérémie n'est pas quelqu'un qui demande la lune. Il aime la nature, travailler la terre, il aime l'indépendance. Il se contente sans problème d'une situation modeste, d'un petit bout de terrain, mais où il soit libre et puisse nourrir sa soif de connaissances, et être avec les gens qu'il aime.

S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Hum... De son point de vue à lui, en 1610, ça élimine pas mal de monde que moi j'aurai cité pour lui xD Donc en respectant ce que lui pourrait connaître... Je crois qu'il serait très inspiré par la pensée de Montaigne, ou d’Érasme. Mais s'il faut choisir un personnage précis, une figure particulière qu'il pourrait se prendre pour mascotte... Antigone, certainement. Ou Spartacus, même si c'est plus une figure historique que littéraire. Quoi que... Il y a un mythe construit autour de lui.

Quelle serait sa devise ?
« Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul. » Cyrano de Bergerac

Comment souhaiterait-il mourir ?
Tranquillement, âgé, si possible sans douleur et après avoir revu les gens qui lui sont les plus chers (sa famille, son aimée, ses deux meilleurs amis).

Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Il serait indulgent je pense envers une erreur commise par distraction / omission, parce que lui-même ça lui arrive beaucoup d'être pris dans un truc, et par conséquent de se oublieux, en retard, peu vigilent aux autres ou à ses obligations parfois, quand il est dans le feu de l'action... Pour ce qui est d'une erreur sur laquelle Jérémie serait intraitable, ça serait certainement de profiter de la faiblesse de quelqu'un (physique, mentale, sociale, etc).

Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Niveau objet.... Jérémie ne possède pas grand chose huhu, alors bon... :P Et puis non, il n'est absolument pas attaché au matériel, même si un objet pouvait avoir une portée symbolique. Il met peu d'émotions dans les objets. Il a été simple paysan, puis esclave, alors il n'a pas du tout intégré cet état d'esprit. Il serait déjà beaucoup plus sensible aux lieux. Et encore, on va dire qu'il a bien évidemment des souvenirs dans certains lieux, mais pas une attache particulière à l'un d'entre eux. Jérémie est quelqu'un qui bouge énormément tout au long de son histoire. Si je devais vraiment choisir un endroit qui va être pour lui une attache à certains de ses meilleurs souvenirs, ça serait le petit manoir d'Edmond de Chanteloub où il va passer des années extrêmement heureuses – mention spéciale pour le potager (il aime toujours le travail de la terre), et la bibliothèque.

Que représente ce personnage pour vous?
euuuuh..... allongez-vous sur le divan, et vous avez une heure. =D
Non sérieusement je ne sais pas trop... En tout cas c'est le tout premier personnage qui m'est venu lorsque j'ai commence à construire l'univers de Delenda. J'ai commencé à tirer les premières esquisses physiques et psychologiques de Jérémie à 15 ans, même s'il est resté longtemps juste un personnage dans ma tête sans une histoire parfaitement montée. Donc on va dire : beaucoup de souvenirs avec Jérémie, il m'accompagne depuis longtemps. Et plus concrètement, dans mon vaste panorama de la monstruosité et de l'anormalité, le thème central de mon projet, Jérémie c'est la monstruosité ''sociale''. Celui qui est intellectuellement un peu plus avancé, ou qui a des goûts différents des gens de son âge, celui qui ne rentre pas du tout dans la préconception qu'on se fait d'une classe sociale donnée. Quelque chose que j'ai connu, au collège et au lycée.


Lénius

De quelle façon votre personnage est-il perçu?
Déjà, le monstre. La gargouille. Ensuite, la grande gueule, le plaisantin, complètement désinhibé, toujours festif et très entouré. Un joyeux luron, et un artiste aussi. C'est la façade que lui même a habilement construit pour 99,9 % des gens qu'il rencontre. Et sinon, pour les gens qui le connaissent un peu plus – qui ne le méprisent pas et prennent le temps d'un échange profond avec lui – il se révèle très classe, sérieux, et cultivé. Il n'y en a qu'un seul qui le connaît quasiment à fond, c'est Tristan. Il connaît les secrets que Lénius cache à tout le monde, et la profonde angoisse du personnage derrière son masque comique et son autodérision.

Pour quelle raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Quand il est dans l'exercice de ses fonctions comme bouffon, Lénius est dans le mépris avec plus ou moins tout le monde. Pour beaucoup, c'est un véritable mépris. Lénius a du mal avec ces nobles gâtés et qui se pensent tous puissants, plein de leur savoir et de leur pouvoir, alors que pour Lénius, tout n'est qu'une vaste farce absurde, et la roue tourne. Du coup, Lénius ne supporte pas l'orgueil de ces gens. Mais parfois, Lénius est méprisant ''par défaut'' parce que c'est son boulot, et il lui arrive de vanner même des gens qu'il estime un peu plus. Mais dans ce cas là, ça se sent, et il y a presque une complicité qui se créé par le trait d'esprit et l'attaque. Et en vrai, sans aucun masque, Lénius sera méprisant pour les gens condescendants avec lui, et qui sont dans un rapport de pitié.

Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
L'esprit, la répartie, l'indépendance (se foutre du ''qu'en dira-t-on'' et des conventions), la persévérance. Pour une femme (en plus des précédentes) : la prévenance, la tendresse, la douceur – mais sans aucune pitié, sans mièvrerie.

Qu'aurait-il voulu être ?
Même s'il donne l'air de s'en foutre, et même s'il se moque perpétuellement de lui-même, et incite presque les gens à la faire xD je pense qu'il donnerait très cher pour être un jeune homme au physique ordinaire – pas forcément beau, mais au moins ordinaire. Pas pour qu'on ne se moque plus de lui, il s'en tape, comme d'être beaucoup regardé, mais pour l'aspect affectif. Lénius est très entouré, il a beaucoup de bonnes connaissances, des amis, mais devoir faire une croix sur une relation amoureuse lui pèse énormément. Et là encore, pas tant pour le sexe (à ce niveau, il gère, il paie des prostituées), que pour une vraie relation amoureuse, solide, très profonde et très noble. Pour tout le reste, il a réussi à s'accommoder de sa laideur et de son handicap, même de les exploiter et de les sublimer.

S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Alors là pareil, je me mets de son point de vue, en 1600. Ce n'est pas tellement un personnage littéraire, plutôt une figure philosophique, mais présente malgré tout dans pas mal de textes : Démocrite, le ''philosophe fou''. Il riait, riait de tout, il était pris par des crises d'hilarité démentes et présentait tout avec cynisme. Si bien que ses concitoyens le prenaient pour un fou. Mais cette démence était une forme plus raffinée de sagesse, et encore plus acerbe et dénonciatrice. Il riait des folies du monde et était réputé aussi pour disséquer – au sens propre et au sens figuré – les êtres. Lénius se réfère pas mal à ce personnage.

Quelle serait sa devise ?
« Il était l'homme qui rit, cariatide du monde qui pleure. » V. Hugo.

Comment souhaiterait-il mourir ?
De façon aussi WTF qu'il a vécu, spectaculaire et symbolique si possible. Tant pis si c'est un peu douloureux – un peu mais pas trop. Peut-être en faisant une dernière blague du genre macabre, humour bien bien noir. Ou alors, en accomplissant sa vengeance.

Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
Comme dit en haut, il est très indulgent pour les gens qui sont maladroits avec lui, voire volontairement moqueurs. Il va même rentrer dans leur jeu. Mais il déteste la pitié. Et puis aussi tu te feras tuer par Lénius si tu offenses sa famille, ses parents à qui il voue un respect sans bornes, ou si tu touches à Tristan – verbalement aussi bien que physiquement ou psychologiquement. :face:

Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
En objet, paradoxalement, sa marotte : le bâton à grelots du fou du roi, signe de son humiliation par le souverain dont il doit être le bouffon. Mais il le voit aussi comme le symbole de sa liberté de parole et de plaisanterie, la liberté du fou, qui va lui permettre de retourner son humiliation en grandeur. Et sa marotte, il l'a baptisée Démocrite, justement. =D En lieu, le château et les terres de ses parents. ^^

Que représente ce personnage pour vous?
Une petite part de mon parcours psychologique dans l'assimilation et l'acceptation de ma propre différence physique. Le travail tortueux de l'acceptation de soi. Mon goût pour le cynisme et l'humour en général, aussi. Par pas mal d'aspects de sa psychologie, Lénius est également un hommage à un jeune homme que j'ai connu, qui m'a beaucoup fascinée autant que blessée et intéressée.

Je reviens plus tard faire Tristan, et Martine / Marcia ! morph Là c'est déjà bien consistant :crazheaven:
avatar

Atissa
J'ai à te parler de batailles, de rois et d'éléphants
J'ai à te parler de batailles, de rois et d'éléphants

Singe Sagittaire

Emploi/loisirs : Master Lettres-Modernes. Spécialité : le monstre dans la littérature. Loisirs : dessin, BD, écriture
Date d'inscription : 27/05/2012
Nombre de messages : 5002
Avatar © : Atissa

http://www.jcroset-couleurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  C. Kean le Sam 8 Aoû - 23:27

Chouette réponses Ati ! Je connais aussi pas mal les deux lascars au final, mais je t'en pris, allonge toi sur le divan et parle nous de ta relation à Jérémie :clown:

J'attends Martine / Marcia avec impatience ~
avatar

C. Kean
◆ Admin théinophile ◆
◆ Admin théinophile ◆

Singe Cancer

Emploi/loisirs : Etudie la psychologie à mains nues ; prostitue mots, romans, nouvelles (sacré bordel)
Date d'inscription : 27/12/2010
Nombre de messages : 3232
Avatar © : Clément Louis

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Chaussure le Dim 23 Aoû - 0:49

Ouhh je pensais finir ce soir, mais ça va me prendre plus de temps que ça. Je me rends compte que je ne connais pas si bien Jean (mon cinquantenaire medium du projet 77), ou du moins que je n'ai pas réponse à tout sur sa vie. Je suis en train de plancher par manuscrit, je réécris tout ici dès que ce sera bouclé !
avatar

Chaussure
Jardinier des fleurs du mal
Jardinier des fleurs du mal

Cochon Balance

Emploi/loisirs : Etudiant Beaux-Arts
Date d'inscription : 02/08/2015
Nombre de messages : 361
Avatar © : Chaussure

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Ohiro le Mar 25 Aoû - 22:20

Accrochez les wagons, je me lance. Voici donc Six ( oui il a un nom pourri, mais il le vit bien. Il l'a choisi tout seul comme un grand), personnage de Sphéridial que vous n'avez pas encore eu la joie (façon de parler) de rencontrer. Vous allez voir, il est sympathique comme tout.

1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?

Bon, ça a déjà été fait une fois, ce qui lui a permis, si on peu dire ça ainsi, de se reconstruire en ce qui l'est aujourd'hui. Mais je pense que pour le Six actuel, ce serait l'échec dans sa quête de vengeance. Ne pas pouvoir tuer ceux qui lui ont fait du mal.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?

Il a une grande admiration pour son père dont il a tenté de suivre les traces, et n'a pas connu sa mère, morte en lui donnant naissance.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?

Il a été marié et à une position importante de la société donc oui, et pas qu'un peu!

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?

L'utilité potentielle de l'inconnu. S'il peut lui servir à quelque chose.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?

Si cela lui permet de survivre ou si c'est utile pour obtenir ses objectifs. Il n'hésite pas à mentir si ça lui apporte directement quelque chose.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?

Non.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?

A l'heure actuelle? Probablement son compagnon de cellule le plus proche un chaaaarmant psychopathe du nom de Matthieu qui joue très bien du couteau. Sinon il a quelques difficultés avec le feu également qui lui a laissé quelques traces ( tant physiques que psychologiques)

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?

Sa femme, sans hésitation.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?

Sa détermination. Une fois un objectif en tête, rien ne pourra lui faire changer d'avis, il sait ce qu'il veut, et fera tout pour l'obtenir.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?

Plus maintenant, non. Il aurait pu autrefois, mais là, c'est uniquement pour son propre compte, pour son bien qu'il travaille.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?

L'avantage de séjourner en cellule, c'est qu'on a tout le temps disponible pour sculpter son corps. C'est un athlète, il est clairement fier de son physique.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?

Pour sa vengeance. Si en mourant il tue les responsable de son arrestation, il n'hésitera pas une seconde.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?

Il sait ce qu'il a envie de faire, le soucis, c'est la prison. Il n'a pas la moindre idée de comment sortir de là. Du moins par lui même.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?

Non, sa personnalité change peu, sauf en cas de gros chocs et traumatismes.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?

Probablement que je lui serais totalement inutile et qu'il pourrait donc m'ignorer pour la suite, n'étant ni intéressant, ni une menace.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.

Il n'en parle pas, mais il a choisit sa carrière au sein des forces de l'ordre (oui oui, il a d'abord été policier) suite à un échec lors d'un examen pour devenir enseignant. Changement radical, mais bon... il aurait préférer donner cours aux enfants. Ca aurait sans doute été une meilleure chose d'ailleurs.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?

Il ne supporte pas ça, et voit ça comme une faiblesse. Et s'il y a une chose qu'il déteste, tant chez lui que chez les autres, c'est la faiblesse. Alors pour lui, ce sera un grand verre d'eau.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )[ /b]

Il sait faire la cuisine de base, sans plus. Des pâtes quoi.

[b]19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?


Il est perçu comme dangereux, probablement fou pour certains et totalement mystérieux. Le mec s'appelle Six quoi. C'est pas commun. Il a en plus un comportement assez peu sociable, alors assez difficile de l'aimer. Sauf Matthieu. Matthieu l'aime bien. Mais Matthieu est un psychopathe taré avec un délire de la personnalité et un égo surdimensionné. Alors bon, il ne fait jamais rien comme tout le monde.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?

La faiblesse physique et/ou psychologique de cette personne, la dépendance à une addiction... tout ce qui empêcherait le quelqu'un en question de savoir se défendre. Ou de lui être utile.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?

Chez les deux il appréciera la force physique et mentale, la capacité à s'adapter aux situations et à survivre. Les combattants sont ce qu'il admire le plus. Chez un homme, si ce dernier peut en plus avoir ce charisme propre aux leaders naturels, ce n'est pas plus mal, tandis qu'il cherchera de la compassion chez une femme ( oui il est un brin sexiste)

22. Qu'aurait-il voulu être ?

Toujours marié pour commencer, et simplement père de famille, vivant dans les beaux quartiers de Spheridial, avec un travail honnête. La vie la plus banale du monde. Peu de chance que ça arrive, hélas.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?

Je dirais le compte de Monte Cristo. Une bonne grosse histoire de vengeance dans les règles, pile ce qu'il lui faut.

24. Quelle serait sa devise ?

Mourir en se vengeant vaut mieux que vivre dans la honte.

25. Comment souhaiterait-il mourir ?

Le rêve serait auprès de son épouse, mais ce sera difficile, cette dernière étant partie en première. Ce sera donc au combat, lorsqu'il atteint la victoire, afin de la rejoindre une fois vengée.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?

Il sera indulgent pour assez peu de fautes... je dirais simplement quelque chose contre lequel on ne peut rien. Une faute véritablement involontaire, qui n'arrive que parce que les conditions pour que cela marche ne se réunissent pas. Pour ce qui lui inspirera le moins d'indulgence, c'est ce par quoi il a lui même fauté : une faute causé par la naïveté de la personne, sa confiance aveugle trop facilement donnée.

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?

Il ne possède plus rien,e t n'a plus de lieu à lui, donc non.

28. Que représente ce personnage pour vous ?

Le héros déchu, celui qui aurait du être le personnage bon, mais qu'un événement a poussé hors du chemin pour le forcer à suivre une voir nettement plus désagréable pour tout le monde. Surtout pour lui. Plus personnellement, c'est ce que j'ai failli devenir à un moment ( pas aussi poussé rassurez vous,et personne n'est mort dans mon cas :lol: . Juste uniquement concentré sur moi même et ne voyant plus les gens autour de moi que comme des objets utiles ou non. Ca n'a pas duré longtemps, mais ce n'était pas joyeux. Je me suis rattrapé à temps :D) et disons que c'est me façon de l'extérioriser. Ca marche plutôt bien !
avatar

Ohiro
Plume de Sioux
Plume de Sioux

Serpent Taureau

Date d'inscription : 21/08/2015
Nombre de messages : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Chaussure le Dim 30 Aoû - 19:00

1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?

Jean a déjà beaucoup perdu. C'est une ruine avec quelques échafaudages qui permettent aux derniers pans de mur encore debout de tenir bon. Il n'a pour ainsi dire que deux fils minces qui retiennent un geste ultime.

Le premier, c'est son fils, quoiqu'il dise. Avant que son ex-femme ne le quitte, il l'avait mise enceinte sans le savoir. Elle-même ne le découvrit que plus tard, trop tard pour y renoncer quand bien même elle avait refaite sa vie. L'existence de ce fils ne fut révélé à Jean que très récemment, et l'enfant, déjà adulte. Cette révélation le sortit de sa torpeur, alors qu'il venait juste de sortir de l'alcool et d'un accident qui avait failli le tuer, qui lui avait pris quelque chose pour lui en donner autre chose. Il pensa à cet instant pouvoir s'accorder le bonheur.

Et ce deuxième fil qui le retient, c'est ce quelque chose. Un don, une nouvelle vision ? Ou des séquelles, des hallucinations ? Un mystère, en tout cas, qu'il savourait avec une fougue toute renaissante, confiant tous ses espoirs et une partie de son argent dans la figure du Mage, un dealer improvisé gourou.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?

J'ai eu du mal à piger la question jusqu'à comprendre que je pouvais l'étendre à son fils, puisque je n'ai strictement rien à foutre des parents de Jean, mort de mort naturelle et bref, on s'en branle de leur tronche de vieux. Hahaha.
Jean ne pense que du bien de Yann, même s'il ne saisit pas vraiment la colère et les doutes qui envahissent son fils, puisque ignorant de la quasi-totalité de sa vie et des conditions de l'" éducation " de Yann entre sa mère qui le regrettait et son beau-père qui le désavouait jusqu'à ce que ces deux-là lui disent la vérité, à sa majorité. Il voudrait mieux le connaître, mais n'ayant jamais endossé le rôle de père, ses approches sont maladroites, ses espoirs vains à court-terme. Alors, il essaye, il patauge, le pauvre Jean. Brave type :)

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?

Mmh. Il espère l'être un jour. Disons qu'il fait parti de ce grand nombre de gens qui croient l'être sans trop se poser de questions ni trop chercher à provoquer l'amour et l'acceptation des autres, ou au moins de quelques uns d'entre-eux. Il est paumé et naïf et a appris à se caparaçonner, tout en restant au mieux gentil, au pire aimable.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?

Comme dit plus haut, c'est un brave type. Alors, il essaiera dans la mesure de ses moyens, comme tout à chacun. Il appellera les pompiers, ou les flics, appliquera les premiers gestes d'urgence. De là à affronter un groupe plus jeune, plus fort et plus nombreux que lui pour aider quelqu'un, peut être pas. Leur dire d'arrêter, et fuir après, peut être, oui. Il a cette lâcheté ordinaire présente en chacun de nous, qu'on ne peut décidément pas lui reprocher.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?

Un certain nombre ! L'alcool comprend déjà une certaine gamme de facteurs qui peuvent le pousser à mentir, s'il replonge ou lorsqu'il tétait frénétiquement. De la honte, la culpabilité, la peur du jugement au simple goût de l'interdit, à la jouissance misérable qu'on peut éprouver à faire quelque chose dont on se sait accro, qu'on sait mauvais pour soi, qu'on sait inacceptable socialement et de le faire quand même, en vivant pleinement dans l'instant, aveugle au passé et au lendemain comme à la réalité du présent.

Ensuite, le bonhomme n'assume pas vraiment ses visions... et c'est d'ailleurs l'un des facteurs qui le poussent à aller voir le Mage et à croire en ses paroles.

6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?

Moins que des amis, il a besoin d'amour, comme dit plus haut.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?

Les guêpes et les frelons. Les cafards et les gros papillons de nuit. Les attaques surprises d'insecte en général, ou les essaims et les grouillements d'insectes. Des peurs putain de communes.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirait-il pour lui tenir compagnie ?

Son fils, sans hésitation, à qui il essaiera, tant bien que mal, de faire comprendre sa bienveillance et ses voeux de bonheur.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?

Sa naïveté et son don, le cocktail de ses deux paramètres fait de lui un animal exceptionnel.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?

On l'est tous, pour des raisons financières. Le monde de Jean n'est pas différent du nôtre, sinon qu'il reparaît à travers mon truchement, certains détails seront exacerbés pour les besoins de l'intrigue ou de l'ambiance, ou même du style car j'aime faire de la forme un axe important voire plus important que le reste, d'autres révélés - je pense.
Donc, oui, il a bossé, à plusieurs reprises. Là, il se contente du RSA et de quelques autres aides.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?

Imaginez-vous un petit vieux bedonnant, la barbe grisâtre, la calvitie bien avancée, souffrant déjà physiquement des conséquences de son alcoolisme encore proche, dont la vie sentimentale se résume à un grand échec. Maintenant, ajoutez à cela qu'au final, il a fini par se foutre un peu de ce qu'on pensait de lui, à force de se mettre plus misérable chaque jour avec ses canettes. Ça vous fait un certain Jean, qui ne s'affaire pas tellement à être apprécié physiquement et qui ne pense pas non plus être attirant. D'ailleurs, si une femme lui disait, il rougirait et perdrait toute lucidité pendant un bref instant.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?

Mais merde à la fin, pour son fils ! ou pour sa naïveté. Il y a pas grand chose dans sa vie.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?

Chercher à comprendre ce que sont ses visions, car il doute de leur réalité mais en subit tout de même tous les effets. Il est dans cette posture glissante où il se demande s'il est fou en se prenant la tête dans la main et en gueulant, ou si tout ça n'est qu'illusion de son cerveau malade qui, déçu de ne plus être gris, s'auto-détruit. Dans tous les cas, ce qu'il s'imagine n'est pas très sain. Alors, il y a le Mage, avec une vision plus spirituelle des choses... qui lui dit que c'est un don. Comme de la voyance. Il se laisse tenter, pour s'éviter le pire.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?

Alors comme toute personne qui commence à prendre du poil blanc, ça commence à devenir difficile de le faire changer d'avis. Seulement, d'où il sort, et où il va, il y a peut être des chances pour que cela arrive.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?

Il se sentira mal à l'aise, me croirait arrogant, me qualifierait d'idiot, n'accepterait pas mon penchant à la fête, le fait que je fume, etc. Il s'attacherait à toutes mes apparences et me condamnerait définitivement pour l'enfant de classe moyenne que je suis, qui vivote aux beaux-arts en cherchant des réponses à ses questions existentielles et ses questions plus connes aussi tout en se laissant aller à la paresse.
Et si j'arrivais à le faire me connaître, il reconnaîtrait beaucoup de lui en moins et puis il découvrit mes fichiers sur mon ordinateur et se suiciderait en se rendant compte que je suis son Dieu. Haha :cherry:

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.

L'alcool, j'en ai déjà parlé. Après, comme beaucoup de gens, des choses qu'il aimerait qu'on ne sache pas. Il mate les femmes dans la rue, parfois en a la gaule. Il fréquente un dealer-gourou. Il a des visions. Il est déjà allé voir une prostituée. Il aime pisser sur les murs extérieurs de son immeuble, la nuit, et s'inquiète de ne jamais être vu faire ça. Et quelques autres, j'en oublie et j'en imaginerais d'autres plus tard.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?

Alcool. Même s'il a arrêté, ça ne rend pas l'addiction moins présente et la tentation moins existante.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là :( )

Rho, pfiouuu. Je m'étais pas posé cette question ! Eh bien, je vais dire qu'il gère moyennement ! Il arrive à se faire à bouffer tout seul depuis sa rupture, au début c'était naze mais là, ça commence à ressembler à de la vraie bouffe et à avoir du goût.

[b]19. De quel façon votre personnage est-il perçu par les autres ?


Son fils le considère comme un looseur, pensée qui a déteinte de ce que sa mère et son beau-père pensait de lui-même et lui ont dit plus tard de son vrai père. Les visions et le penchant à l'alcool, le peu qu'il apprend de lui en quelques rencontres, le font détester Jean.

Comme dit plus haut, vous savez ce que pense la mère et le beau-père.

Le Mage le prend pour un pigeon.

20. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?

Comme tout à chacun, pour une violence qu'il perçoit gratuite et sans fondement, illégitime.

21. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?

Ce qu'il n'a pas ou ne croit pas avoir lui-même, il l'apprécie d'autant plus chez les autres. La bienveillance, le courage, la foi (autant religieuse que comme une foi dans la vie, une force de vivre).

22. Qu'aurait-il voulu être ?

Un bon mari, connaître et voir grandir son fils, garder son travail, avoir une carrière, des petits enfants, une maison, une piscine, un chien. Maintenant, il déteste la plupart de ces choses même s'il regrette toujours dur comme fer de ne pas avoir vu grandir son fils.

23. S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?

Raphaël de Valentin, pour la lutte contre les passions et son abandon à elles, dans la Peau de Chagrin. James Bond, parfois, ça lui dirait bien aussi. C'est difficile de cerner les personnages extraordinaires qui conviendraient à mon personnage ordinaire.

24. Quelle serait sa devise ?

Un p'tit dernier pour la route, allez ! Haha, avant, oui. Maintenant, je ne sais pas. " Essayons tout de même. " ça sonnerait bien.

25. Comment souhaiterait-il mourir ?

Heureux.

26. Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?

L'amour. Le meurtre. Bim, j'en ai marre. haha

27. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?

Je dois dire qu'il est fermement attaché à tout le merdier qu'il a chez lui, autant de babioles, de paperasses que de reliques de sa vie entière forme un tas démesuré débordant des armoires de son petit appartement, jonchant le sol et les tables.

28. Que représente ce personnage pour vous ?

Tout ce que j'ai pu voir ou connaître d'humainement bons mélangés à du moins bon. Tout ce que j'ai pu faire ou vivre de semblables. Son bon fond me fait du bien en cassant un peu mes habitudes cyniques.
avatar

Chaussure
Jardinier des fleurs du mal
Jardinier des fleurs du mal

Cochon Balance

Emploi/loisirs : Etudiant Beaux-Arts
Date d'inscription : 02/08/2015
Nombre de messages : 361
Avatar © : Chaussure

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  fan-à-tics le Lun 14 Sep - 22:47

Je vous présente une sale bestiole. Un des antagonistes de 5irth. (Un des pires mais pas le plus actif) *sort le fouet et le fait claquer* Recule Judal, recule !


Petite présentation du personnage : Judal est un des Sains des cavaliers du Sacre. C'est à dire un des guerriers qui est à la tête de l'ordre. Le Sacre s'étant propagé sur une bonne partie du monde, il a un pouvoir conséquent. Le Sacre est un mode de vie, pas une religion, même si un certains nombres de Sain sont des adeptes de l'Ordre (une religion).

Judal de 5irth:
1. Qu'est-ce qui détruirait votre personnage psychologiquement ?
Le vide va détruire Judal. C’est quelqu’un de très intéressé et cérébral, mais aussi de charnel. Il a besoin d’attention, il a besoin d’être aimé et apprécié, il a faim de reconnaissance. Mais il se lasse vite et voit le vrai visage des gens qui l’entourent encore plus rapidement, ce qui fait qu’il ressent très vite un « vide ». Personne n’est à la hauteur, aucun sujet ne l’intéresse indéfiniment. Ce vide va se creuser peu à peu et le ronger : le plonger dans une spirale de d’abus. Dans ses périodes de dépression où plus rien ne l’intéresse, que sa foi envers le genre humain est partie et que le vide est trop important à combler il tombera dans l’excès. La luxure très probablement, et la passivité la plus totale quant à son sort. Cependant cet état est cyclique : il a juste besoin d’un nouveau hobby, ou ami pour en sortir. Le vide est alors comblé pour un temps, jusqu’à ce que ça recommence. La véritable destruction psychologique pour lui serait de trouver la personne ou le hobby qui comblerait le vide ; pour ensuite le perdre. Voire être responsable de sa perte. Judal est malin il sait que détruire ce que l’on cherche à protéger est facile. Si facile. Et tentant.

2. Que pense votre personnage de ses parents ?
Judal a eu une relation très particulière avec ses parents. Ce n’est pas qu’il les détestait, ou qu’il les aimait trop…Mais il a très vite eu le regard d’un adulte sur leurs agissements. Il a très vite compris que sa famille était dysfonctionnelle et que la société dans laquelle ils vivaient les acceptait et leur pardonnait….tant que personne n’en parlait. A partir de là leur hypocrisie –à eux et à la société- lui a très vite été insupportable et il a eu de nombreux problèmes pour avoir refusé de s’y conformer. Pourtant malgré son regard d’adulte, il avait le cœur d’un enfant et voulait donc que ses parents l’aiment. Soient fiers de lui. Cela n’a jamais été possible à cause de son incapacité à rentrer dans le moule et il le sait. C’est une blessure qu’il porte encore aujourd’hui : ses parents n’ont pas pu l’aimer tel qu’il était et ont essayé de le changer.

3. Y a-t-il eu des moments où votre personnage s'est senti aimé et accepté ?
Judal s’est senti aimé ou accepté à quelques moments dans l’histoire. Par un ami d’enfance, aimé, mais le côté interdit de la chose faisait que l’acceptation n’était pas au rendez-vous. Une autre fois en voyage avec un groupe, il s’est senti accepté, utile à l’organisation. Mais il a vite compris qu’il n’était pas aimé quand l’un des membres du groupe l’a soupçonné de trahison sans preuve –et sans raison pour une fois damnit !- Lorsqu’il est arrivé dans le Sacre il s’est très vite senti accepté, plus que jamais, et pour ce qu’il était. On acceptait ses croyances, on acceptait ses lubies : il pouvait être lui-même. Plus tard il s’est senti aimé par son peuple, et par quelques conseillers. Et ceux qui ne l’aimaient pas, il a fait en sorte d’être tout de même le centre de leur existence. Le contrepoint de l’amour est la haine et, elle est bien plus facile à faire naitre dans le cœur des gens.

4. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ?
Une promesse fait à quelqu’un qu’il aime et respecte. Judal a beaucoup de défauts mais il tient ses promesses, même si ça le met en danger, même s’il n’en a pas envie. Sinon il ne sauvera pas d’inconnu. Eventuellement si ça peut lui apporter quelque chose, mais vraiment, c’est un cas rare. Il peut sauver un inconnu par inadvertance : si ce qui met en danger l’inconnu l’intéresse et qu’il veut l’étudier. Maiiis, disons que si la chose qu’il capture est dangereuse, l’inconnu sauvé n’aura gagné qu’un sursis. Judal voudra vite savoir comment la bête se nourrit.

5. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir ?
Judal n’aime pas mentir. Il le fait pourtant, parce qu’il a vite compris que la société marchait comme ça. La politesse, c’est un joli mot pour dire mensonge selon lui. Il dit ce que les autres veulent entendre et ce dont ils ont besoin. Pour se faire aimer, ou alors pour avoir la paix. Ce sont les deux raisons premières à ses mensonges. Sinon, il préfère éviter et être lui-même. Malheureusement peu de gens sont capables de l’accepter quand il est lui-même….


6. Votre personnage a-t-il besoin d'amis ?
Oui. Plus que tout. Mais je déconseille. Judal se lasse vite. Et s’il ne se lasse pas il demande beaucoup trop d’attention. Il est jaloux et a besoin d’être au centre de la vie de ses amis. Il a besoin d’être accepté. Et comme un enfant il testera vos limites : pour voir jusqu’où vous êtes prêts à le suivre. Jusqu’où votre amour pour lui va. Vous allez forcément échouer à cette épreuve, à un moment où à un autre vous le décevrez. Il peut être abominablement imaginatif quand il s’agit de tester les limites. Et le revers de la médaille si vous le décevez, c’est qu’il n’y a pas de retour possible : vous devez faire partie de sa vie. Vous ne pouvez pas juste partir et disparaître. S’il ne peut pas être le centre de votre vie par amour, il fera en sorte que vous le haïssiez. Ne vous méprenez pas, une fois que vous êtes passé de l’autre côté, vous n’êtes plus son ami, il s’est détaché de votre existence et vous considère à peine plus qu’une poupée. Mais il est hors de question qu’il perde ce qu’il a gagné et ce qu’il estime lui revenir de droit.

7. Quelle est la chose (physique) qui effraie le plus votre personnage ?
Etre rejeté par quelqu’un qu’il aime. Il vit dans l’expectative, la crainte perpétuelle d’être repoussé. Heureusement il est vite capable de se remettre de ça, une fois que c’est arrivé. Une autre chose qui lui fait peur : ne plus être à sa place.

8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirai-t-il pour lui tenir compagnie ?
Honnêtement ? Tout le monde, il se lancerait dans une méga partouze qui lui vaudrait un aller simple vers l’enfer. Il est possible qu’il entraine plusieurs personnes avec lui dans la tombe, surtout celles qui l’ont déçu.

9. Quelle est la force ou la qualité principale de votre personnage ?
Sa débrouillardise, son intelligence. Judal est malin, il cherche toujours à se dépasser intellectuellement parlant. Il voudra apprendre les bases d’un concept et une fois celui-ci ingéré, il cherchera immédiatement à l’améliorer. Reconstruire et gérer la cité de Babylone a été pour lui un vrai casse-tête dont il garde un excellent souvenir.

10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ?
Judal est tout à fait capable de travailler pour quelqu’un d’autre. Il n’est pas ambitieux professionnellement parlant. Il suffit qu’on lui confie une tâche intéressante et qu’on le laisse s’exprimer pour qu’il soit content. De plus il se montre très loyal envers celui qui le respecte. (La loyauté en revanche, cesse immédiatement à la moindre « trahison ».) Avec Judal c’est tout ou rien.

11. Est-il à l'aise dans son propre corps ?
Judal était mal à l’aise avec son corps durant son enfance et son adolescence. Adulte il a appris que ce n’était pas lui le problème, mais la société dans laquelle il vivait et les gens endoctrinés par elle. Il a trouvé le Sacre et est bien plus heureux maintenant. Il n’a plus honte de son corps ni d’assumer ses désirs. Il n’a d’ailleurs plus de mal à en faire ce qu’il veut suite à l’entraînement du Sacre et à la guerre. Je ne sais pas si ça se place ici, mais il a appris à résister à la douleur voire à l’aimer à certains moments.

12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ?
Rien. Judal ne croit pas à l’après-vie et en conséquence estime qu’il n’a qu’une vie limité. Hors de question de la gâcher. Il peut en revanche, se laisser mourir si le « vide » devient trop fort.

13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ?
Oui. Judal prévoit sur la durée la plupart de ses conceptions, notamment ce qui implique sa cité. En revanche d’un point de vue personnel, il vit au jour le jour et savoure les plaisirs de la vie sans se soucier de ce qui viendra après.

14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ?
Non. Il peut prendre un masque pour jouer l’hypocrite, s’intégrer…Mais intérieurement il ne changera jamais vraiment. En revanche il peut préférer porter un masque et être accepté plutôt que de l’ôter et d’être rejeté. C’est ainsi qu’il a passé toute son enfance et parfois, dans sa vie d’adulte, il sera tenté de recommencer.

15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ?
« Je peux avoir un plus grand Harem ? » Globalement. Il a quelques récriminations quant à son sort final, mais on va pas spoiler.

16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi.
Il aime le sexe. Comment ça tout le monde le sait dans le Sacre ? Mais ! Mais ça a été un secret très longtemps pendant son adolescence. Il n’avait juste pas le droit d’en parler ou de l’admettre. Pouvoir le dire et vivre librement son existence libertine est un soulagement pour Judal. Franchement, tant qu’il y a un trou où il peut se faufiler il est content.

17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ?
Un gros problème d’addiction. Judal est addict, au sexe en général –heureusement on a planqué le reste. C’est d’ailleurs là-dedans qu’il se réfugie dès que le vide devient trop grand et qu’il se sent mal. Il a besoin de la chaleur d’un corps et d’être tout entier à quelqu’un – ou bien d’avoir quelqu’un d’entièrement à sa merci, cela dépend de son humeur. En revanche il déteste l’alcool, cela embrume l’esprit et rend débile.

18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? (On la pose jamais celle là )
Judal sait cuisiner. Sa spécialité c’est les pâtisseries, le pain. Il a longtemps été l’apprenti d’un boulanger durant son adolescence, avant que celui-ci ne décide de lui recommander un autre métier. Il n’appréciait pas que Judal essaye de changer les recettes.

• De quel façon votre personnage est-il perçu?
Judal est perçu comme quelqu’un de fiable, et surtout de très capable. On a l’impression qu’il sait tout faire et que c’est un héros. Il est intelligent et ça impressionne. C’est un guerrier moyen mais son génie tactique lui permet de briller sur le champ de bataille. De loin il peut sembler être le Sain parfait pour mener la révolution. Beaucoup d’ailleurs le perçoivent ainsi, un nouveau souffle. Il inspire facilement les gens autour de lui, de par sa franchise. Seulement voilà, Judal n’a pas du tout l’ambition de révolutionner le monde. Il fait juste ce qui l’intéresse et veut trouver un endroit où vivre pénard.

• Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ?
Il lui en faut peu. Une trahison, cela peut-être une petite trahison comme une grande. Trahir sa parole, trahir sa personne, c’est la même chose pour lui. C’est une trahison envers sa personne. C’est du non-respect. Et pourquoi respecterait-il quelqu’un qui ne se donne même pas la peine de lui renvoyer la pareille ? En revanche le mépris de Judal est définitif. On ne revient pas en arrière une fois son estime perdue.

• Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ?
L’utilité. Mais avouons-le, pour Judal tout le monde a une utilité première : être baisable. En revanche il est très sensible à l’honnêteté et à la capacité des gens à accepter la vérité. La personne qu’il estime le plus est capable d’encaisser toutes les vérités, même les plus dures et personnelles.

Qu'aurait-il voulu être ?
Judal aurait sincèrement souhaité être aussi docile et apte à la vie en société que sa sœur. Il se dit qu’elle était peut-être simplette, mais au moins l’ignorance lui a épargné bien des souffrances.

• S'il devait avoir pour modèle ou héros un personnage de la littérature, quel serait-il ?
Valmont des liaisons dangereuses.

• Quelle serait sa devise ?
« Tout est possible rien n’est obligatoire » et « la mauvaise foi, la sottise et l’hypocrisie sont les reines de ce monde. »

• Comment souhaiterait-il mourir ?
En pleine action avec son ou sa partenaire du moment. Durant l’orgasme c’est encore mieux.

• Quelle est la faute qui lui inspire le plus d'indulgence et celle qui lui en inspire le moins ?
L’ignorance est quelque chose qu’il pardonne facilement : on peut toujours apprendre. L’hypocrisie est en revanche, une faute impardonnable. Son monde idéal est celui où l’hypocrisie sous toutes ses formes n’a plus court.
Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou à un lieu ?
Judal n’est pas matérialiste, mais il finira par s’attacher à sa cité : Babylone. Il l’a construit et a fait en sorte qu’elle soit le plus proche possible de son idéal.

• Que représente ce personnage pour vous?

Tous mes personnages sont mes bébés. Judal est mon bébé-monstre. Sincèrement ce type est un psychopathe ambulant et je l’adore. J’adore son destin, j’adore ce qu’il va faire, j’adore son côté libertin et surtout qu’il soit perçu comme un héros par certains, un novateur par d’autres alors qu’au fond, c’est un putain de tyran capable du pire. Il n’a pas de principe, pas de moralité, pas de croyance. Sincèrement, je vais réduire au strict minimum ses points de vue parce que je ne serai pas capable de l’écrire sans devenir folle à mon tour.

avatar

fan-à-tics
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?
Me prenez-vous pour une éponge monseigneur ?

Chèvre Cancer

Emploi/loisirs : Dessinatrice/illustratrice Free lance
Date d'inscription : 04/05/2013
Nombre de messages : 1045
Avatar © : Moi !

http://5irth-r95irth.weebly.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Lun 14 Sep - 22:51

Sacrée vilaine bête, hein ? =D
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Heaven le Mar 15 Sep - 16:38

Hihihihi Cavalier du Sacre, par chez nous ça sonne comme l"Enfant de Juron" de JDG :KITJUBIL: :arrow: #lamaturité


(mais t'inquiète hein ça m'a juste fait rire une petite fois, ça empêche pas du tout la lecture xD )

J'ai juste envie de te dire que je flashe complètement sur ce perso. Je sais pas exactement pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il est vraiment construit et je le feele pas tant antagoniste que juste "opposant" (et c'est un sacré compliment !). Genre que c'est un être humain avant tout, et un outil narratif après. Ce qui est freakin chouette. Et pis j'adore le concept du Sacre et de l'Ordre, ça me rappelle vaguement mon Choeur et le culte Parangonique de l'univers d'Ardens :coeur:

Bon allez j'ai longuement réfléchi à la poster ici mais je l'ai fait sur QdM :arrow: Donc voilà, ma folle Alexiane, de Neon Kids morph

Xian, c'est un peu le personnage qui se retrouve dans la mauvaise histoire mais qui réussit à mélanger ses deux aspects pour en tirer le meilleur possible ― la teenage girl qui, du jour au lendemain, se fait annoncer qu'il lui reste deux ans tout au plus à vivre suite à la découverte d'une ostéosarcome généralisée doublée d'une leucémie. Sauf que ouais, le truc c'est qu'autour, c'est littéralement l'Apocalypse. Les catastrophes se multiplient un peu partout dans le monde, des super-héros se lèvent et tentent de protéger la population, des insurgés se mettent à taper sur ces-dits super-héros... Du coup elle est un peu désespérée en voyant à quel point sa mort va être ignorée. C'est un peu comme être si peu important dans un film d'Avengers que t'es même pas une des victimes dans le background, même pas un nombre sur les statistiques.

Du coup elle décide, avec son fuckfriend, de devenir super-héroïne elle aussi. Et de mourir comme elle l'entend, en faisant un gros grand doigt d'honneur à la vie et au destin. Sauf que quand le masque est porté et qu'elle devient la Colombine... elle devient la Colombine. Et la folie, la rage la dévore. Plus tard, elle et le Arlequin (Baelfire, le fuckfriend) fondent un espèce de gang avec des jeunes de la rue qu'ils ont baptisé les Lost Boys, ceux-ci les aidant dans leur quête de purger le mal par le plaisir et la flamme.

Le but n'est pas de raconter une histoire sur le cancer, avec Xian. C'est plus de montrer ce que c'est de se sentir mourir mais d'en tirer une force, et aussi un peu de c'est quoi de déraper lorsqu'on se laisse perdre le contrôle. Boom boom pow pow.

Spoiler:

ALEXIANE DELVIGNE // LA COLOMBINE

splatterpunk apocalyptique super-héros




  1. De quel façon votre personnage est-il perçu? Alexiane, qui était avant l'adolescente la plus lambda de tous les temps (ni particulièrement populaire mais loin d'être rejetée, avec des expériences respectables mais pas hallucinantes pour ses 16 ans au début de l'histoire, encore vierge ET OUI C'EST IMPORTANT I SWEAR), est devenue... well, différente, c'est sûr. L'archétype du "The Girl Got Hot", avec un magnétisme mystérieux, et surtout clairement pas l'apparence de la réfugiée en ruines. Xian, elle rayonne. Elle a l'air de la bad girl juste assez fragile pour être protégée (même si lol), les mecs la veulent et les filles se demandent pourquoi les mecs la veulent. Même si elles le savent intérieurement. Et son cancer est une espèce de légende urbaine qu'elle utilise (un peu honteusement) pour faire son intéressante. // La Colombine, c'est le cauchemard des Cataclysm (les super-héros), avec le Arlequin. Ils se disent, à l'instar de beaucoup, super-héros tout en détruisant leur réputation avec un acharnement dégueu. Les criminels les craignent (elle et le Arlequin font partie des seuls osant tuer et même torturer leurs victimes), les héros en ont horreur, et eux ils en rient. La plupart des gens (surtout parmi les Lost Boys où ils règnent en mini-tyrans) font l'erreur de penser que la Colombine est plus douce et chaleureuse que le Arlequin ― brutal, bruyant, très drogué, méchant et violent ―, celle-ci agissant en espèce de confidente pour les nouveaux Lost Boys... Mais c'est la pire erreur à faire. Baelfire n'a que du fun, derrière son masque. Alexiane use la Colombine comme catharsis. Alors les secrets qui lui tombent entre les mains deviennent des armes, ses paroles sont vicieuses et n'importe qui qui la verrait en combat comprendrait l'étendue de la démence qui possède la Colombine.

    (c'est dark)

    (le pire c'est que c'est raconté de façon vraiment délurée et souvent très légère)

  2. Qu'est-ce qui détruirait/à détruit votre personnage psychologiquement ? Étonnamment, elle prend plutôt bien le fait qu'elle va mourir ― du moins à première vue (parce que faut pas ignorer le fait que toute son évolution psychologique est basée là-dessus). Non, Xian a surtout vraiment peur de décevoir les quelques proches qui lui restent de sa vie d'avant, qu'ils aient honte de son dérapage. Mais surtout... qu'ils en fassent les frais. Et elle ne le réalise même pas, fait à peine attention à son identité secrète ("j'vais mourir de toute façon") et est tellement égocentrique qu'elle réalise seulement trop tard que si elle se fait atteindre par n'importe quoi, comme pour ses explosifs, y'aura dommages collatéraux. Et au fond d'elle-même, ça la terrorise. Alors elle se cache derrière son mur de mort prochaine, s'obsède sur sa vincibilité qui la rend  paradoxalement invincible. // Rien. La Colombine, c'est la folie... sauf peut-être de perdre le Arlequin. Si c'était le cas, la Colombine en mourrait sûrement.

  3. Que pense votre personnage de sa famille? Elle aime profondément ses mères, même la non-biologique. Toujours aimantes, toujours en train de la supporter malgré les coups qu'elle fait. Xian se sent facilement abandonnée à cause de son père parti vivre à Londres après le divorce avec Jacynthe (la biologique) quand elle était enfant, mais a trouvé en Diane une figure parentale qu'elle aime bien plus. De plus, elle est toujours en contact avec un de ses deux frères à Londres via Skype, Jonathan ― c'est même son seul vrai confident, malgré le fait qu'elle cache à lui aussi sa double-identité // Les Lost Boys ? Ce sont ses enfants mais aussi ses pions, ses armes, ses frères et soeurs. C'est leur Wendy et elle les dirige vers une nouvelle voie ; la voie du justicier chaotique, la voie du plaisir, et la voie de la liberté.

  4. Pour quel raison votre personnage mépriserait-il quelqu'un ? Xian, bien qu'arrogante, n'est pas foncièrement méprisante. Oui, elle a un côté vicieux qui s'exprime avec la Colombine, mais en tant qu'elle même elle reste plutôt gentille et très ouverte d'esprit. Le meilleur moyen de trouver son mépris, toutefois, c'est soi de la soupçonner d'être la Colombine ou d'essayer de la contrôler. Et ça, même ses mères l'ont compris ("C'est une bombe, c't'enfant-là. Elle pouvait exploser n'importe quand pis c'tait sûr qu'elle emportait une coupe de monde dans la tombe avec elle."). // La Colombine méprise tout le monde, duh. Surtout les vieux pervers. Surtout. *kofkof Pantalone*

  5. Qu'est-ce qui pourrait pousser votre personnage à venir au secours d'un inconnu ? À peu près tout, quand même. Xian a quand même ce côté héroïque et c'est également ça qui la pousse à devenir la Colombine, pas seulement la notoriété d'une mort épique. Surtout les opprimés et les plus faibles (enfants et vieilles dames) qui sont son point faible. Elle reste toutefois avec la tête froide, étant consciente que si elle meurt, ben elle peut pas sauver la personne en question. // Encore une fois, la Colombine est quand même une super-héroïne. De merde, mais quand même. Et c'est pas pour rien que les Lost Boys sont des gosses de la rue, non plus.

  6. Quelles sont les raisons qui le poussent à mentir et se mentir ? Elles sont nombreuses. Alexiane est une menteuse presque compulsive, persuadée pour une raison obscure que la vérité lui apportera nécessairement des problèmes. Peut-être tout simplement parce qu'elle est pas à l'aise avec ce qu'elle est devenue, peut-être juste par crainte de voir ses secrets dévoilés. Et elle se ment à soi-même en se disant que la Colombine est la vraie elle alors que c'est l'inverse total ; et elle se ment encore en se disant que ça la rendra heureuse dans ses dernières secondes. // La Colombine ment le moins souvent possible parce que la vérité fait bien plus mal et plus peur. Mais si les mensonges peuvent lui donner de la puissance, elle va l'embrasser à pleine bouche.

  7. Quelle est la chose qui effraie le plus votre personnage ? Honnêtement, je dirais la mort. Et c'est justement pour ça que sa réaction est aussi forte. Ça et l'oubli, ou d'avoir des regrets. // La Colombine n'a peur de rien. C'est l'une des choses les plus inquiétantes à son sujet. Imaginez un ennemi qui, quand blessé, éclate d'un rire fou.

  8. Si votre personnage n'avait qu'une journée à vivre, quelle personne choisirai-t-il pour lui tenir compagnie ? Et que ferait-il ? WELL cette question est assez facile parce que cette dernière journée, ben je vais avoir à l'écrire. Et ce sera, sans surprise, Baelfire. Oui, c'est un connard de la pire espèce qu'elle a rencontré dans des circonstances hyper tordues, mais c'est aussi le seul ami qui lui reste. C'est un ami qui l'a suivie jusqu'à la toute fin, et un ami qu'elle a malgré tout réussi à changer pour le mieux, parfois. Sinon, ce serait avec Nat, son frère aîné (mais c'est l'enfant du milieu) de qui elle a été séparée à 6 ans. Coup de bol, ce souhait est réalisé. // La Colombine pense pas à ça.

  9. Quelle est la principale force et faiblesse de votre personnage ? (+) Sa confiance en soi. Xian a beau avoir certains problèmes et des immenses afflictions, elle s'en sert comme arme et comme moyen d'expression de soi. Bon, elle a tendance à frôler le narcissisme, mais ça reste quelque chose de très remarquable. (-) Sa tête de cochon. Elle veut tellement vivre à fond, elle veut tellement avoir raison, qu'au final elle détruit tout sur son passage et s'écarte complètement du but premier. // (+) Sa cervelle. Oui, la Colombine est l'incarnation de la destruction, de l'addiction et de la suprématie, mais elle reste toutes les idées derrières les opérations des Lost Boys. C'est sa ruse qui la rend encore plus dangereuse que le Arlequin, son côté plus roublard et ingénieux. (-) L'addiction. Pour devenir la Colombine, Xian a besoin de drogue, d'alcool, sans quoi elle manque de capacités à se sortir de sa personnalité originelle.

  10. Est-il capable de travailler pour quelqu'un d'autre ? Nope. // Nope. (c'était rapide)

  11. Est-il à l'aise dans son propre corps et dans sa tête ? Très. // Trop.

    Alexiane a des problèmes psychologiques à régler. Faudrait juste qu'elle sorte sa tête de son cul et qu'elle réalise qu'elle est gravement blessée au coeur. Et qu'elle a une forme de dissociation de l'identité PLUTÔT INQUIÉTANTE.

  12. Pour qui ou pour quoi votre personnage pourrait-il se sacrifier ? Gneh. C'est une bizarre de question quand on parle d'un personnage mourant, principalement Xian. Et la réponse la plus naturelle c'était "personne", mais je réalise que c'est plutôt "tout le monde". Parce que c'est exactement ça qu'elle fait en devenant super-héroïne, c'est se sacrifier dans une mort glorieuse pour tous les innocents sur la planète. Mais les petits sacrifices ? Elle les réserve uniquement à sa famille. Même Bae en fait pas les frais, et c'est justement ce qui le fascine chez elle. // Le Arlequin le Arlequin le Arlequin le Arlequin (et un peu les Lost Boys). Peut-être les très démunis, aussi. Mais ce serait vraiment exemplaire.

  13. A-t-il un plan pour demain ? Pour la semaine qui vient ? Pour l'année qui vient ? DES PLANS HAHAHAHA (...) // (...) HAHAHAHAHAHA !!!!

  14. Votre personnage est-il capable de changer facilement ? WELL, c'est ça qui a fait toute l'histoire. En vraie ado qui se cherche, c'est un parfait caméléon sensoriel qui se base sur les émotions fortes qui la prennent pour se bâtir un caractère de reine. Donc oui, je dirais oui. // Je pense pas. La Colombine est un archétype, un personnage monochrome servant d'arme plus qu'un individu profond avec des peurs propres. Quoi que... ça pourrait être super intéressant d'exploiter justement le développement de l'identité de la Colombine, la création d'une toute nouvelle personne dans l'inconscient d'Alexiane. JE VAIS Y PENSER TIENS. Ça ferait une excellente sous-intrigue (bien flippante).

  15. Quelle serait la première chose qui lui viendrait à l'esprit en vous voyant maintenant ? "Tu viens faire la fête hahaha ? Bae veut te baiser ce soir et je superviserait bien !" // "YOU HOLD THAT BAZOOKA 20 MINUTES I GOTTA PEE"

  16. Quel est le petit secret honteux de votre personnage ? Ça peut être un complexe, une situation dans laquelle il a eu l'air ridicule, n'importe quoi. Elle hait son père. Ne lui pardonnera jamais la peine qu'il a fait endurer à sa mère. Lui arracher ses fils, se barrer en Angleterre et la laisser se débrouiller entièrement seule rien que parce qu'elle avait avoué être lesbienne ? Elle est certaine qu'il l'a laissée elle aussi parce qu'il craignait de voir sa fille le devenir aussi. Et ça la dégoûte, la dégoûte, la dégoûte. Elle se sent abandonnée depuis ce jour-là, craint constamment ne pas plaire assez.

  17. Quel est son rapport avec l'addiction en général (drogue, sexe, alcool, etc...) ? WELL ~ En ordre ça fait sexe, alcool et drogue (cannabis, speed, cocaïne et j'en passe). // WELL ~ Elle existerait probablement pas sans.

  18. Est-ce qu'il gère au fourneau ? Elle fait de bons brownies au pot et sa bouffe de munchies passe bien. // FAIRE CRAMER DES TRUCS OWI FKJFKJKDLJK FAISONS BRÛLER TOUTE LA VILLE !!!

  19. Quel(s) qualité(s) apprécie-t-il chez un homme ? Et chez une femme ? Elle a besoin de quelqu'un qui est capable de la brasser. De la dompter aussi bien qu'elle dompte tout le monde ; un empereur à son statut d'impératrice. Mais surtout d'un gars capable de se perdre au jeu aussi bien qu'elle... et qui a l'esprit assez ouvert pour la pardonner et tenter de la comprendre. // Un corps de dieu, merci. Pis assez de bestialité.

  20. Qu'aurait-il voulu être ? Xian avait pas vraiment d'ambitions avant l'attaque de Montréal. Elle voulait assister à des concerts de Pop Punk et philosophait sur la vie autour d'un bong lors des fêtes mais sinon hein... Elle s'en allait dans les milieux les plus génériques dans l'espoir de voir l'illumination un moment donné. Elle se dit souvent qu'elle aurait dû être une SDF mais que l'Apocalypse l'a sauvée. Yeah. Child of the Apocalypse. //

  21. S'il devait avoir pour modèle ou héros un  personnage de la littérature, quel serait-il ? Alexiane fait plusieurs références à The Fault in Our Stars... mais plus d'un regard moqueur (même si moi j'ai adoré  :colère: ). Mais en même temps... je pense pas que Xian ait vraiment de héros littéraire (bon mis à part Colombine de la Commedia mais c'est trop obvious). Elle lit déjà pas tant que ça, mais c'est aussi parce qu'elle veut être sa propre héroïne, laisser sa propre marque. Si elle copiait quelqu'un, ça perdrait tout son sens. // Well Peter Pan et Wendy sont pas mal le concept qui les a poussés à appeler leur team les Lost Boys  :gaieté: Mais je doute encore une fois que ce soit vraiment une question de modèle, d'inspiration.

  22. Quelle serait sa devise ? J'ai oublié  :déprime: J'en avais trouvé une mais elle a disparu.

  23. Comment souhaiterait-il mourir ? BEH C'EST UN PEU LE SUJET DU ROMAN  :impatience: Donc ouais, bataille super épique toussa toussa. // Same ~

  24. Quelle est la faute qui lui inspire le plus et le moins d'indulgence? Alexiane se fout un peu des petits crimes comme le vol à l'étalage, la vente de drogue ou les fraudes mineures. J'veux dire, elle les a fait aussi, quoi. Et elle est consciente qu'avec les événements cataclysmiques, les réfugiés ont pas tout le temps eu autant de chance qu'elle. // ON BUTE TOUS LES CRIMINELS ET CEUX QUI SE DÉFENDENT ON LES FAIT BRÛLER VIFS SURTOUT CEUX QUI S'ATTAQUENT AUX ENFANTS, ON S'ATTAQUE PAS AUX ENFANTS, DÉSOLÉE JE PEUX PAS T'ENTENDRE TE DÉFENDRE PARCE QUE TU EXPLOSES.

  25. Votre personnage attache-t-il une importance particulière à un objet ou lieu? Plus maintenant. Elle avait des trucs importants mais comme n'importe quel rescapé, elle a dû pas mal tout abandonner lors de sa fuite hormis deux-trois vêtements. Je dirais que la seule chose à laquelle elle tient vraiment beaucoup, ce serait son laptop. Parce que sans lui, elle a aucun moyen de rejoindre son frère et elle se sentirait bien, bien seule. // La Colombine est surprotectrice envers son masque. Si quelqu'un ose même y toucher, elle devient folle. C'est probablement parce qu'une fois enlevé, Alexiane fait immédiatement son retour et la Colombine disparaît.

  26. Que représente ce personnage pour vous? Wow, well... Déjà, Bae étant le personnage de mon meilleur ami, ça nous permet de nous rapprocher encore plus et d'avoir plein d'inside jokes. Mais aussi et surtout, Xian, c'est un personnage avec lequel j'ai l'impression que je peux vraiment rejoindre la jeunesse québécoise qui est très appauvrie côté littérature. J'veux dire, de 0 à 14 ans tout va bien, mais les jeunes adultes ? On a rien de spécialement pour nous, ici. Et sinon, ben Xian j'avoue c'est un peu une grosse Mary-Sue (mais subtile, j'espère), dans le sens où c'est comme mon idéal. Mais on dirait que je m'envoie comme message, inconsciemment, que tenter de rejoindre son idéal ça nous fait crasher et au final la perfection se peut juste pas. // Comme elle est perçue par Xian. La Colombine c'est mon catharsis, c'est ma violence intérieure et mon chaos et mon désir de virer complètement hédoniste... mais aussi mon côté très chevaleresque et mon désir de tellement plaire et sauver autrui que je me laisse souvent complètement démolir pour des peanuts.
avatar

Heaven
À la fin de l'envoi, je touche !
À la fin de l'envoi, je touche !

Rat Lion

Emploi/loisirs : ❝ aventurière et grande enfant, chatouilleuse de guitare qui rit en même temps, rêveuse de séquences
Date d'inscription : 28/12/2009
Nombre de messages : 1289
Avatar © : ❝ © okinnel (signature : prométhée & alaska), ma pote laurence pour l'icône sken

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Mar 15 Sep - 16:49

=D

(J'ai beau plissé les yeux, je vois toujours pas Beal :tongue: )
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Heaven le Mar 15 Sep - 18:29

IL EST EN COURS et en brouillon MDRRR :( :coeur:
avatar

Heaven
À la fin de l'envoi, je touche !
À la fin de l'envoi, je touche !

Rat Lion

Emploi/loisirs : ❝ aventurière et grande enfant, chatouilleuse de guitare qui rit en même temps, rêveuse de séquences
Date d'inscription : 28/12/2009
Nombre de messages : 1289
Avatar © : ❝ © okinnel (signature : prométhée & alaska), ma pote laurence pour l'icône sken

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Personnages][Quest] Les connaissez-vous vraiment ?

Message  Hamilcar le Mar 15 Sep - 20:12

xD Allez, va, je vais prendre mon mal en patience... :arrow:
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7785
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum