[Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Ehris le Jeu 29 Oct 2015 - 20:52

____Bonjour bonsoir ! J'ai pour projet de consigner ici tout ce que j'apprend en cours et par moi-même sur la Chine, à savoir son histoire (des origines à nos jours) et sa culture (religions, pensées, bonnes et mauvaises manières, etc.), et d'aussi passer un peu de temps sur sa langue principale, le putonghua (appelé chez nous le mandarin, ou tout simplement chinois), en vous en dévoilant par exemple sa prononciation et son évolution graphique (ce ne seront pas des cours de langue à proprement parler).

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

I. La République populaire de Chine
II. Pays limitrophes
III. Provinces
____A. Provinces du Nord-Est (voir partie verte de la carte des provinces chinoises
________1. Heilongjiang 黑龙江, chef-lieu Hā'ěrbīn 哈尔滨 (Harbin)
________2. Jílín 吉林, chef-lieu Chángchūn 长春
________3. Liáoníng 辽宁, chef-lieu Shěnyáng 沈阳
____B. Provinces côtières (en bleu sur la carte des provinces chinoises)
________1. Héběi 河北, chef-lieu Shíjiāzhuāng 石家庄
________2. Shāndōng 山东, chef-lieu Jǐnán 济南
________3. Jiāngsū 江苏, chef-lieu Nánjīng 南京 (Nankin)
________4. Zhèjiāng 浙江, chef-lieu Hángzhōu 杭州
________5. Fújiàn 福建, chef-lieu Fúzhōu 福州
________6. Guǎngdōng 广东, chef-lieu Guǎngzhōu 广州 (Canton)
____C. Provinces du centre (en rouge sur la carte des provinces chinoises)
________1. Shānxī 山西, capitale Tàiyuán 太原
________2. Hénán 河南, capitale Zhèngzhōu 郑州
________3. Húběi 湖北, capitale Wǔhàn 武汉
________4. ānhuī 安徽, capitale Héféi 合肥
________5. Húnán 湖南, capitale Chángshā 长沙
________6. Jiāngxī 江西, capitale Nánchāng 南昌
IV. Démographie


Dernière édition par Ehris le Ven 6 Nov 2015 - 22:11, édité 6 fois
avatar
Ehris
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Rat Capricorne

Emploi/loisirs : Écriture, lecture, dessin
Date d'inscription : 27/12/2014
Nombre de messages : 430
Avatar © : Moi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Ehris le Lun 2 Nov 2015 - 0:07

Introduction

I. La République populaire de Chine

____La Chine compte 555 000 000 habitants depuis 1950 et 1 393 783 836 depuis 2014. Elle est dirigée depuis le 14 mars 2013 par Xí Jìnpíng 习近平. Sa capitale administrative est Běijīng 北京, seule capitale du monde a ne pas avoir été érigée autour d'un fleuve, et sa capitale économique est Shànghǎi 上海.

____Le nom Chine pourrait dériver du nom de la dynastie des Qín 秦 parmi lesquels l'empereur Qín Shǐhuáng Di 秦始皇帝 unifia le pays. Chine pourrait aussi provenir du caractère de l'or (jīn 金) ou d'une ancienne langue arabe de la route de la soie (tartare) pour signifier « soie ».

Drapeau chinois:
____Proposé par Weng Liansong, le drapeau rouge aux cinq étoiles Wǔ Xīng hóng qí 五星红旗 a été choisi parmi 4912 propositions de drapeaux en juin 1949. Utilisé pour la première fois lors de la proclamation du 1er octobre 1949, il fut hissé sur la place Tiān'ānmén 天安门. Il et depuis reconnu comme drapeau national par les Constitutions successives du pays. Le rouge symbolise la révolution communiste, la prospérité et la chance. Cette couleur a toujours eu une connotation très positive : on la retrouve sur les lanternes, les banderoles, les objets de décoration lors de fêtes et sur les robes de mariage traditionnelles. Le jaune, attribué à l’empereur (seul lui était autorisé à en porter), représente la lumière éclairant l'ensemble du pays. Aujourd’hui, le jaune représente aussi la pornographie. La grosse étoile jaune symbolise le parti communiste, et les 4 petites étoiles le peuple uni au parti (classe des travailleurs, des paysans, des bourgeois et des capitaliste patriotes/lettrés).

____Les anciennes monnaies chinoises sont les monnaies en forme de bêches ou de couteaux, les cauris (coquillages, os ou métal) et les pièces à trous (pièces rondes avec un trou carré au centre). L’actuelle monnaie chinoise est le Yuan (元), dont le signe est ¥ (CNY/RMB). Son nom chinois est rénmínbì 人民币. 1 euro = 7,18 RMB. Hong Kong utilise le HKD $ et Macao le Pataca.

Hymne national chinois:
____« La Marche des Volontaires » est une chanson créée pour le générique du film « Les enfants de Chine » 风云儿女 (1935), qui traite de la seconde guerre sino-japonaise (1937-1945). Tian Han 田汉 (1898-1968) en a composé les paroles et Nie Er 聂耳 (1912-1935) la musique. Le 27 septembre 1949, la chanson devient l'hymne national provisoire, car elle fait allusion à un moment historique fort de la Chine et dégage une musique énergique reflétant les traditions révolutionnaires chinoises depuis la fin de la dynastie Qing. Lors de la Révolution culturelle, Tian Han 田汉 est accusé d'être anti-révolutionnaire et est torturé à mort. L'hymne ne peut plus être chanté mais toujours joué : les paroles sont modifiées mais la population réclame les paroles d'origine. Le 4 décembre 1982, « La Marche des Volontaires » est de nouveau proclamée hymne national officiel de la RPC.

Chine et États-Unis superposés:
____La Chine est souvent comparée aux États-Unis en taille et en poids politique et économique dans le monde. La Chine a toujours été une grande puissance (l'Occident n'en a pris conscience que depuis peu), sauf au 19e avec l’Occident expansionniste, période de faiblesse que le système maoïste n’a pas arrangé. Actuellement, on revient vers quelque chose qui s'inscrit plus dans une continuité historique.


Dernière édition par Ehris le Ven 6 Nov 2015 - 22:31, édité 5 fois
avatar
Ehris
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Rat Capricorne

Emploi/loisirs : Écriture, lecture, dessin
Date d'inscription : 27/12/2014
Nombre de messages : 430
Avatar © : Moi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Ehris le Lun 2 Nov 2015 - 22:28

II. Pays limitrophes

Pays limitrophes:
____Pays limitrophes de la Chine :
  • Le Japon, qui a été influencé par la Chine au travers de la Corée.
  • La Corée du sud et la Corée du Nord.
  • La Russie, qui englobait toute une série de républiques désormais indépendantes par lesquelles passait la route de la soie (Kazakhstan, Ouzbékistan, ...). Elle a diminué de taille depuis les années 90.
  • La Mongolie, république indépendante, qui a fait partie intégrante du territoire chinois pendant une certaine période de l'histoire. Les Mongols ont acquis l'indépendance, réussissant là où les Tibétains ont échoué.
  • Le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tajikistan, l'Afghanistan et le Pakistan.
  • L'Inde, séparée de la Chine par le massif de l’Himalaya. Les seuls contacts possibles se faisaient par les routes des caravanes, qui passaient par l'actuel Pakistan, Afghanistan. Son impact culturel a donné lieu en Chine au Bouddhisme, religion à part entière qui s’est étendue vers l’est (Corée, Japon, Tibet et Mongolie). Au contraire, l’influence de la Chine sur l’Inde a pratiquement été nulle.
  • Le Népal, le Bhoutan, le Myanmar et le Laos.
  • Le Vietnam, qui a longtemps été compris dans le territoire chinoise. S’étant libéré de la domination chinoise au 10e, cette opposition fait maintenant partie de l’identité Vietnamienne et ils insistent beaucoup sur cette guerre de libération.

____Le Cambodge, l'Asie du sud-est, la Corée, l'Indonésie et les républiques le long de la route de la soir ont aussi été indirectement influencés par la Chine, car ils ont été intégrés dans l’histoire chinoise par le biais d’un système de relation internationale, instauré par la Chine, reposant sur les échanges de cadeaux, d’émissaires, … La Chine n'a donc jamais été isolée du monde. En raison de sa taille et de sa puissance économique, elle exerçait un rôle très important dans l’ensemble de la région de l’Asie Orientale. Son nom Zhóngguó 中国 (empire du milieu), utilisé depuis la dynastie des Zhou 周, montre la vision que la Chine a d'elle-même en -1906 : un domaine centre du monde entouré de contrées barbares. Aujourd'hui, ce terme donne une connotation négative de fermeture et de nombrilisme. Quant à la Russie, elle s’est étendue de manière spectaculaire vers l’Asie à partir du 15e, avec les premiers traités « internationaux » passés avec une puissance occidentale.


Dernière édition par Ehris le Ven 6 Nov 2015 - 20:36, édité 4 fois
avatar
Ehris
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Rat Capricorne

Emploi/loisirs : Écriture, lecture, dessin
Date d'inscription : 27/12/2014
Nombre de messages : 430
Avatar © : Moi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Ehris le Lun 2 Nov 2015 - 22:29

III. Provinces

Carte des provinces:

____A. Provinces du Nord-Est (voir partie verte de la carte des provinces chinoises

________1. Hēilóngjiāng 黑龙江, chef-lieu Hā'ěrbīn 哈尔滨 (Harbin)

____Hēilóngjiāng 黑龙江 signifie « fleuve du dragon noir », autre appellation du fleuve Amour qui forme la frontière au Nord avec la Russie. Il existe d'ailleurs un commerce frontalier avec ce pays. La province abrite de nombreux sites naturels et jouit d’un climat continental de mousson. Les hivers sont secs et froids (jusqu'à -25°C en janvier) et durent longtemps. Les étés sont courts, chauds et humides (jusqu'à 28°C en juin), ce qui est favorable à l'agriculture. Les printemps et automnes ont un climat changeant généralement doux.

____Le Hēilóngjiāng 黑龙江 a un retard économique et du niveau de vie assez conséquent ces dernières années. C'est dû à la crise touchant la Sibérie russe et au retard de modernisation de l'industrie. De plus, l'agriculture dépend fortement du climat : on y cultive le soja, le maïs et le blé. La province est aussi une région de sylviculture. À Harbin a lieu chaque année un festival de glace, et des tribus de bûcherons habitent dans les forêts au Nord. La région est également réputée pour ses comédiens humoristes, qui pastichent la vie rurale chinoise avec originalité.

Sculpture de neige faite à Harbin:

________2. Jílín 吉林, chef-lieu Chángchūn 长春

____Cette province a été habitée par de nombreux peuples différents depuis l'ancien temps ; d'abord par les Xianbei 鲜卑, puis les Coréens, les Mandchous et les Chinois, au travers de la dynastie mongole et des autres dynasties chinoises. En 1860, le Jílín 吉林 est pris par la Russie. Repris par les Japonais, la région rejoint le Manchoukouo et est ensuite reconquise par les Soviétiques. Chángchūn 长春 étant devenu une municipalité indépendante, la province n'a reçu ses frontières actuelles qu'en 1950.

____Jílín 吉林 vient du terme mandchou « Girin ula » qui signifie « au bord de la rivière ». Les fleuves Yalou et Tumen la séparent de la Corée. Le climat y est continental avec une mousson estivale chargée d'humidité. Les hivers sont longs et rigoureux (entre -20 et -14°C en janvier), les étés courts et chauds.

____L'industrie est tournée autour de l'aciérie, des wagons et de la construction automobile. L'agriculture concerne le riz et le sorgho, céréale originaire d'Éthiopie. La sylviculture et l'élevage de moutons sont également fort présents. La province est riche en plantes médicinales pour la médecine traditionnelle chinoise, dont le ginseng, en ressources naturelles, pétrole, gaz, charbon, fer, nickel, molybdène (utilisé pour les blindages), graphite, or, argent et sable bitumeux. Le Jílín 吉林 est aussi connu pour son opéra, son lac volcanique (lac Tiānchí 天池) et les capitales et tombes de l'ancien royaume de Koguryo, qui font partie du patrimoine mondial.

Lac Tiānchí 天池:

________3. Liáoníng 辽宁, chef-lieu Shěnyáng 沈阳

____Le climat du Liáoníng 辽宁 est continental avec des variations saisonnières distinctes. L'été est pluvieux, les autres saisons sèches. Cette province est le berceau de trois cultures néolithiques qui ont servi à développer la mythologie : Xinglongwa 興隆洼 (8000-7000 avant notre ère), Xinle (7000-5000 avant notre ère) et Hóngshān 红山 (3500-250 avant notre ère), créatrice de la figure du dragon et célèbre pour ses objets de jade. Beaucoup de fossiles de dinosaures, dont des dinosaures à plumes, ont été trouvés dans la province.

____À Shěnyáng 沈阳 se trouve Běilíng 北陵 (tombeau du Nord), la sépulture du fondateur de la dynastie Qīng 清, Huáng Tàijí 皇太极. À 8 kilomètres de là se trouve Dōnglíng 东陵 (tombeau de l'Est), dernière demeure du grand-père de l'empereur Shùnzhì 順治. Au Liáoníng 辽宁 se trouve la ville de Dàlián 大连 (la Hong Kong du Nord) qui possède trois universités, des plages de galet et des stations de cure très prisées.

Parc Běilíng 北陵:

____B. Provinces côtières (en bleu sur la carte des provinces chinoises)

________1. Héběi 河北, chef-lieu Shíjiāzhuāng 石家庄

____Sous la dynastie Míng 明, le Běizhili 北直隶, « terre du Nord sous administration directe », s'oppose au Nánzhílì 南直隶, « terre méridionale sous administration directe » formée des provinces de Jiāngsū 江苏 et d'ānhuī 安徽. Les Qing suppriment la partie méridionale de l'administration directe et renomment le Beizhílì 北直隶 en Zhílì 直隶, qui devient le Héběi 河北 en 1928. En 1949, Běijīng 北京 (Pékin) et Tiānjīn 天津 s'en séparent et l'amputent de son centre. Aujourd'hui, la province est vue comme une périphérie supplémentaire de la capitale.

____Le Héběi 河北 se divise en la zone des Grandes Plaines du Nord, propices à l'agriculture de céréales, oléagineux, coton, fruits, etc. et la zone des collines et espaces forestiers au Sud, où se cultivent le blé et le coton. La province étant très riche en charbon, de nombreuses industries extrêmement polluantes s'y sont installées, ce qui en fait la province la plus polluée de Chine. Au Héběi 河北 se trouve la ville de Chéngdé 承德, résidence impériale d'été sous les Qīng 清, et Běidáihé 北戴河, une station balnéaire réputée.

Palais d'été des Qīng 清:

________2. Shāndōng 山东, chef-lieu Jǐnán 济南

____Province la plus ouverte à la mer de la Chine, par la mer Jaune et la mer de Bóhǎi 渤海, ses habitants ont plus de contact avec les habitants de la côte orientale qu'avec les pékinois ou les habitants des provinces proches. À l'est se trouve le mont Tàihángshān 太行山.

____Région de plaines et de littoraux comportant un promontoire montagneux aux roches granitiques, la pêche et les activités portuaires sont très développées. Les échanges commerciaux ont ouvert le passage à l'influence occidentale, japonaise et coréenne. À l'ouest se cultive le coton. La péninsule du Shāndōng 山东, à l'est, abrite la ville de Qīngdǎo 青岛, ancienne concession allemande (1897-1918) qui fut ensuite sous contrôle japonais avant de revenir à la Chine en 1922. Sa brasserie fabrique la célèbre bière chinoise « Tsingtao ».

____C'est dans le Shāndōng 山东, alors appelé Pays de Lǔ 鲁, qu'est né et a vécu Confucius, de son nom chinois Kǒng Fūzǐ 孔夫子, « Maître Kong ». La population a gardé les principes confucéens. Le confucianisme est mis en valeur dans la ville de Qūfù 曲阜 et au Tàishān 泰山, mont sacré taoïste.

Logo de la bière de Qīngdǎo 青岛:

________3. Jiāngsū 江苏, chef-lieu Nánjīng 南京 (Nankin)

____Province de plaines traversée par de nombreux cours d'eau, dont le fleuve jaune, elle borde la ville de Shànghǎi 上海 et possède un réseau de canaux et d'irrigation bien développé. Elle abrite les troisième et quatrième plus grands lacs de Chine. La région est victime de nombreuses disparités, notamment linguistique, c'est pourquoi elle est divisée en trois régions principales : le Nord, où on parle une variété du mandarin nommée jiānghuái 江淮 ; le centre, autour de Nankin, qui fut de nombreuses fois la capitale de la Chine ; et le Sud où est parlé le wú 吴 et qui est, depuis un millénaire, une des régions les plus riches et les plus densément peuplées de Chine.

____Le système d'irrigation du Jiāngsū 江苏 soutient la culture du riz, du blé, du maïs et du sorgho, mais on cultive aussi le coton, le soja, les arachides, le sésame, le chanvre, le thé, la menthe verte, le bambou, les plantes médicinales (de la médecine traditionnelle chinoise), les pommes, les poires, les pêches, les nèfles du Japon et le ginkgo. On pratique aussi l'agriculture du ver à soie, surtout dans les alentours du lac Tàihú 太湖, base historique de la production de la soie en Chine, ainsi que l'élevage de poissons d'eau douce et d'autres produits aquatiques. La province possède aussi des mines de sel. Du côté de Nankin sont plus développées les industries chimiques, de matériaux de construction, de machines, d'électronique et d'automobile. Au Jiāngsū 江苏 est pratiqué l'art de la poterie, des figurines et de la broderie, ainsi que l'art du papier découpé (depuis 2000 ans).

________4. Zhèjiāng 浙江, chef-lieu Hángzhōu 杭州

____Le Zhèjiāng 浙江 fut occupé par l'armée impériale japonaise lorsque le Japon entra dans sa phase d'expansion. Voulant trouver les aviateurs du raid de Doolittle (18 avril 1942), cachés par la population, le quartier général impérial ordonna le massacre d'environ 250 000 civils du Zhèjiāng 浙江 et du Jiāngxī 江西. Aujourd'hui, cette province fait partie des plus riches provinces chinoises et est une des premières à avoir été confrontée à la modernité occidentale.

____Son territoire est majoritairement recouvert de montagnes et de collines, mais il comporte aussi des plaines, des lacs et des bassins, surtout dans le nord, ainsi que des côtes très découpées et près de 3000 îles dont Zhōushān 舟山, la troisième plus vaste du pays. Le climat est subtropical, humide, et la région est exposée aux typhons.

____Autrefois région rurale pauvre nommée « la mer de rizières », le Zhèjiāng 浙江 est parvenu à devenir un des centres industriels les plus actifs du monde avec de petites et moyennes entreprises. Tournée vers l'innovation et le progrès, elle a une politique de réforme et d'ouverture. Aujourd'hui, les sols et rivières sont trop contaminés, plus rien ne pousse. On arrive toutefois à conserver la culture du ver à soie nommé Bombyx du mûrier.

Bombyx du mûrier:

________5. Fújiàn 福建, chef-lieu Fúzhōu 福州

____Près de 80% des familles taïwanaises sont issues de cette province, qui est d'ailleurs le berceau de la majorité des chinois d'outre mer. Point de départ de la route de la soie, elle possède aussi deux grands ports, Fúzhōu 福州 et Xiàmén 厦门, et est située en face de Taïwan. Deux dialectes sont couramment parlé au Fújiàn 福建 : le hakka et le mǐnnán 闽南.

____Le territoire est en grande partie montagneux, et la face côtière est très escarpée. On compte près de 1400 petites îles. Le climat est subtropical avec des étés chauds et humides, et des hivers froids (et doux dans les régions non-montagneuses). La mousson s'installe de juin à août et apporte des typhons et fortes pluies.

____L'activité économique se trouve sur les côtes et dans le nord, dans une zone naturelle protégée nommée Wuyishan 武夷山, où on cultive le thé vert. Dans le Fújiàn 福建, les Hakkas bâtirent des forteresses rondes ou carrées en terre, capables d'abriter jusqu'à 80 familles. Elles font partie du patrimoine de l'Unesco.

Forteresses hakka:

________6. Guǎngdōng 广东, chef-lieu Guǎngzhōu 广州 (Canton)

____Proche de Xiānggǎng 香港 (Hong Kong), cette région a des paysages variés : collines et montagnes couvrent la moitié du territoire. La langue majoritaire est le Cantonais. Dans les plaines côtières, surtout autour du delta de la rivière des Perles, se concentre la majeure partie de la population et de l'activité économique. La zone connaît une forte croissance économique depuis les années 80. L'est du Guǎngdōng 广东 s'appelle Cháoshàn 潮汕, anagramme de Cháozhōu 潮州 et Shàntóu 汕头, deux grandes villes de la région. Celle-ci est densément peuplée et traversée par de nombreux cours d'eau, et on y parle le teochew (variante du mǐnnán 闽南).

____Le Guǎngdōng 广东 est la province la plus riche de Chine. Les salaires y sont largement supérieurs à la moyenne et l'activité économique concerne principalement les secteurs secondaire et tertiaire. L'immigration depuis les autres provinces chinoises est donc importante et participe à former une densité de population élevée. De plus, Canton, son chef-lieu, jouit d'une excellent réputation en matière culinaire auprès des chinois et à l'étranger.

________7. Hǎinán 海南, chef-lieu Hǎikǒu 海口

____Plus petite province du pays, cette île tropicale est séparée de la Chine par le détroit de Qióngzhōu 琼州. Ses premiers habitants furent les Lí 黎. L'agriculture est centrée sur les noix d'arec, ou noix de bétel, qui sont consommées partout en Chine. Avant les années 80, elle n'avait encore jamais été touchée par l'industrialisation, et aujourd'hui il n'y a qu'un nombre très réduit d'usines sur son territoire. Hǎinán est destinée à devenir une attraction touristique mondiale de luxe. D'ailleurs, son climat tropical et ses plages de sable fin en ont déjà fait le paradis touristique des Chinois.

Plage de Hǎikǒu 海口:

____C. Provinces du centre (en rouge sur la carte des provinces chinoises)

________1. Shānxī 山西, capitale Tàiyuán 太原

____Située à l'est des montagnes Tàiháng 太行, c'est une des provinces les plus polluées de Chine. D'ailleurs, on y enregistre un taux de déformation à la naissance six fois plus élevé que la normale, dû à la pollution, à la malnutrition et à la difficulté d'accès aux soins pour les plus pauvres.

____Le Shānxī 山西 est l'objet d'un double scandale : le premier concerne les actes de cannibalisme perpétrés lors de la révolution culturelle ; le second les vaccins frelatés qui n'auraient pas été normalement conservés au froid. La centaine d'enfants ainsi vaccinés seraient aujourd'hui soit morts, soit handicapés, soit malades.

Tunnel des montagnes Tàiháng 太行:

________2. Hénán 河南, capitale Zhèngzhōu 郑州

____Région aux paysages divers, le Hénán 河南 est en grande partie occupé par la plaine centrale, importante région agricole traversée par le fleuve Jaune. Son climat et ses terres fertiles en ont fait le berceau de la civilisation chinoise, et de nombreuses dynasties ont élu capitales certaines villes de la région. C'est aussi là-bas que se trouve le monastère Shàolín 少林, berceau du Kung-fu Shàolín 少陵功夫. Aujourd'hui, l'activité économique est toujours centrée sur l'agriculture.

Temple Shàolín 少林:

________3. Húběi 湖北, capitale Wǔhàn 武汉

____Cette province se situe au nord du lac Dòngtíng 洞庭 et comporte de nombreux autres lacs, d'où son surnom de « province aux milles lacs ». Peuplée dès le Paléolithique, elle forme le berceau de la culture Dàxī 大溪 (néolithique chinois). Au Húběi 湖北, se déroula le soulèvement de Wǔchāng 武昌 le 10 octobre 1911, ce qui entraîna la chute du dernier empereur et la fondation de la première République de Chine en 1912. L'agriculture représente encore de nos jours une part importante de l'économie, mais elle tend à s'effacer par rapport à d'autres industries.

Lac Dòngtíng 洞庭:

________4. ānhuī 安徽, capitale Héféi 合肥

____Cette province est un des berceaux de la civilisation préhistorique chinoise et fut la première à être colonisée par les Hàn 汉. Durant la révolution culturelle, elle fut fort touchée et on enregistra des cas de cannibalisme. Grande région agricole, elle s'industrialise peu à peu et son économie est en plein essor. Cependant, la population locale a tendance à émigrer vers des régions plus dynamiques.

____Son climat est subtropical humide : les étés y sont chauds et humides, les hivers secs et froids, avec de légères différences entre le nord et le sud. Le relief est varié avec de vastes plaines et des régions montagneuses. À l'origine recouverte de forêts, la déforestation a entraîné l'érosion de ses sols, c'est pourquoi elle est aujourd'hui petit à petit reboisée. Au ānhuī 安徽 se trouve aussi la montagne Jiǔhuá 九华, un des quatre monts bouddhistes.

____Le nord fait partie de la grande plaine du nord, une région densément peuplée. Irriguée par le Huái Hé 淮河, elle fut sujette à de nombreuses inondations et a donc fait l'objet du premier projet de maîtrise de l'eau à grande échelle de la RPC : des centaines de kilomètres de digues, quelques barrages et un canal furent construits. Depuis, la situation est très stable. Le second fleuve traversant la région est le fleuve bleu, si peu navigable en hiver qu'un important réseau de canaux a été développé. Son bassin fut longtemps le grenier de l'empire : un réseau de canaux permettait d'acheminer les céréales vers la capitale, il fut ensuite remplacé par le canal de Bian (actuel Grand canal). Dans le nord se cultivent le blé, le soja, l'orge, le coton, le tabac et les plantes oléagineuses (colza, arachides et sésame en priorité).

____Le sud est divisé par le fleuve bleu : d'un côté se trouvent les monts Dàbié 大别, de l'autre les monts Huáng 黄. Sur les pentes de ces montagnes de granite et de grès est cultivé le très célèbre thé noir Qimen. Un grand espace est également alloué à la riziculture et à l'aquaculture. La grande quantité de cuivre, fer et charbon dans la région a permis le développement des industries de métallurgie, textile, matériaux de construction, manufacture légère et électronique.

Monts Huáng 黄:

________5. Húnán 湖南, capitale Chángshā 长沙

____Lors de la révolte des Tàipíng 太平, qui dévasta huit provinces et coûta 20 millions de vies, le Húnán 湖南 tint bon. Chángshā 长沙 résista à un siège de 80 jours et fut donc surnommée « Ville aux portes de fer ». Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Japonais effectuèrent des expériences biochimiques dans la région. Le Húnán 湖南 est aussi la province natale de Máo Zédōng 毛泽东.

____Située au sud du lac Dòngtíng 洞庭, la province est traversée d'est en ouest par le fleuve bleu et est entourée par des montagnes et des collines sur la majorité de son territoire. Le parc de Zhāngjiājiè 张家界 forme avec les monts Tianzi et la vallée du Suoxi la zone d'intérêt historique et paysager de Wǔlíngyuán 武陵源 (patrimoine mondial de l'Unesco), célèbre pour ses piliers de grès.

Wǔlíngyuán 武陵源:

________6. Jiāngxī 江西, capitale Nánchāng 南昌

____Traversé par la rivière Gàn 赣, cette province abrite le mont Lónghǔ 龙湖 où sont suspendus des cercueils en forme de bateau ou de maison, taillés chacun dans un seul morceau de bois (150 à 500 kg) et datant au moins de la période des Printemps et Automnes. On pense qu'ils ont été laissés par la tribu Báiyuè 拜月, une minorité ethnique de la montagne Lónghǔ 龙湖. Au Jiangxi sont cultivés le riz, le coton, le colza et la badiane chinoise (anis étoilé), et la province est riche en minerais tels que le cuivre, le tungstène, l'or, l'argent et l'uranium.

Monts Lónghǔ 龙湖:


Dernière édition par Ehris le Ven 6 Nov 2015 - 20:34, édité 3 fois
avatar
Ehris
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Rat Capricorne

Emploi/loisirs : Écriture, lecture, dessin
Date d'inscription : 27/12/2014
Nombre de messages : 430
Avatar © : Moi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Ehris le Ven 6 Nov 2015 - 22:15

IV. Démographie

Carte sur la densité de population en Chine:

____La démographie est un grand défi social pour la Chine. Les Chinois étaient à l'aise dans leur territoire. Durant l'époque impériale, ils sont passés de 80 à 150 millions. Au 18e survient un accroissement démographique très important, puis la population double entre 1953 et 1982. Aujourd'hui, les Chinois sont 1 400 000 000, et on estime que ce nombre passera à 1 500 000 000 en 2030. Face à cette explosion démographique, différentes politiques d'administration des naissances ont été mises en place, à raison d'une tous les dix ans environ :
  • Le bond en avant et la révolution industrielle, qui ont été interrompus.
  • Apparue dans les années 70, la maîtrise de la croissance est fondée sur trois principes : wan, retarder l'âge du mariage ; xi, espacer ; shao, réduction à deux enfants maximum par famille.
  • La politique de l'enfant unique : pour forcer les gens à la respecter, on octroyait des droits politiques et sociaux par le biais d'un certificat d'enfant unique. Il pouvait par exemple donner le privilège d'avoir une maison, un travail, ... Dans la campagne, cette politique fut un véritable désastre, car la main d'œuvre a commencé à manquer. De plus, si la famille engendrait une fille, elle se mariait et partait dans l'autre famille en étant déshéritée, c'est pourquoi le gouvernement permit la naissance d'un deuxième enfant si le premier était une fille. Cette politique est récemment tombée pour passer à une politique de deux enfants par famille, dans le but de rééquilibrer la pyramide des âges, qui est actuellement inversée (trop de personnes âgées par rapport aux jeunes).

____Les Hàn 汉 forment la grande majorité de la population chinoise (92%), mais ils sont relativement hétérogènes et peuvent être appréhendés comme un vaste ensemble de coutumes avec des caractéristiques culturelles et linguistiques proches. Ils sont principalement installés dans les grandes plaines littorales et autour des bassins, là où le relief est le plus plat, le plus attirant, et où les terres sont les plus fertiles. En Chine intérieure et du sud, le fond des vallées est densément peuplé par les 汉 tandis que les hauteurs sont occupées par des minorités. À l'ouest, il y a beaucoup moins de personnes à cause de l'altitude très élevée et le climat froid. Elles se mettent en petits groupes.

____Les Hàn 汉 sont divisés en plusieurs peuples, dont certaines minorités ne comportant plus que 3000 personnes et étant quasiment en voie d'extinction. Le terme Shao Shu Minzu少数民族 désigne les minorités ethniques, c'est-à-dire celles qui ne sont pas汉. Le gouvernement de la RPC en reconnaît officiellement 56, ce qui représente 8.5% de la population chinoise totale, soit 113 000 000 de personnes. L'égalité en devoir et en droit de toutes ses nationalités est inscrite dans le droit constitutionnel de la RPC.

____Quelques ethnies :
  • Les Bùyī 布依 (Bouyei).
  • Les Dòng 侗, aussi appelés Kam, au sud.
  • Les Huí 回, Hàn 汉 musulmans qui sont environ 10 000 000.
  • Les Mandchous.
  • Les Miáo 苗, au sud, qui sont environ 9 000 000.
  • Les Mongols, installés en Mongolie intérieure proches du désert de Gobi. Ils n'y sont pas l'ethnie majoritaire.
  • Les Mósuō 摩梭 (Moso), dernière minorité matriarcale.
  • Les Wéiwú'ěr 维吾尔 (Ouïghours), à l'ouest.
  • Les Tibétains, dans le plateau du Tibet (entre 5000 et 7000 mètres d'altitude) où les conditions de vie sont difficiles.
  • Les Tǔjiā 土家, dans le Fújiàn 福建.
  • Les Yáo 瑶, au sud.
  • Les Yì 彝.
  • Les Zhuàng 壮, qui sont environ 17 000 000.
avatar
Ehris
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Rat Capricorne

Emploi/loisirs : Écriture, lecture, dessin
Date d'inscription : 27/12/2014
Nombre de messages : 430
Avatar © : Moi :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Civilisation] La Chine : son histoire, sa culture, sa langue

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum