Soupirs [Sans titre pour le moment]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

récit terminé Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Soupirs le Dim 1 Nov 2015 - 19:38

Titre du projet : Pas de titre pour le moment
Catégorie : Roman
Genre : Réaliste
Résumé : A l'aube de la quarantaine, une psychanalyste voit son mari partir : l'annonce de la stérilité de la femme quelques années plus tôt aura eu raison de leur couple. Seule et livrée à une vie de célibataire qu'elle ne connaît plus, Andréa perd pied et se face à de vieux démons qu'elle avait nié pendant des années. Peu à peu, elle s'enfonce dans la dépression. C'est en se rendant tous les jours à son cabinet, en rencontrant ces hommes et ces femmes qui s'ouvrent à elle pour se sauver, qu'Andréa va enfin se confronter à elle-même, et à ses névroses.

Présentation du projet : Résumé un peu bancal et qui ne reflète pas forcément ce que j'ai en tête. Je suis assez mauvaise en synopsis/résumé.
Ce projet, je le traîne depuis des années. J'ai des feuilles de brouillons entières qui trainent, des ébauches, des fiches, des extraits... Pourtant je n'ai jamais réussi à le ficeler. Peut-être parce que c'est un projet important pour moi et que je tiens à ce que tout soit parfait.
Le contexte, la ligne de fond (la psychanalyse et la solitude) m'a toujours apparu comme évident. C'est en grandissant que d'autres thèmes sont venus s'imbriquer. Toutefois, l'histoire stagne. C'est pour cela que je dis que le résumé est bancal : je voulais absolument faire apparaître les sujets qui apparaîtront forcément dans le roman (quel grand mot) mais l'histoire n'étant pas vraiment aboutie (que ce soit à l'écrit ou dans mon esprit d'ailleurs), je ne sais pas trop quoi dire dans un résumé...
Pour revenir à mon projet, j'ai toujours voulu écrire dans un contexte de psychanalyse et de solitude, mais jamais je ne m'étais mise du côté du psychanalyste. A ce fil directeur sont apparus de nouveaux thèmes, tel que la dépression et la stérilité, qui sont deux autres grands sujets sur lesquels il me tient à cœur d'écrire. Enfin -et pas des moindres-, est venu celui de l'introspection (car c'est ce qu'il va se passer pour Andréa : elle va s'analyser elle-même en analysant ses patients qui seront en fait des facettes de sa personnalité et de ses névroses).

Informations complémentaires :

Date de commencement du projet : Puis-je vraiment donner une date...? Je dirais que les premières inspirations sont apparus en 2008-09 et que l'idée la plus aboutie que j'ai du projet m'est apparue en 2014.
Durée de travail prévue/souhaitée ; nombre de pages : Le plus rapidement possible. J'ai vraiment besoin de régler ce roman. Je me laisse un an (ce qui n'est pas si rapide que ça en fin de compte) ; peu importe le nombre de pages, mais quelque chose de tout de même assez dense (+ de 400 pages serait fabuleux !)
Histoire unique

Vous et votre projet :

Points forts : La richesse de mes personnages. Humblement, je crois que ce sont les meilleurs et les plus complets que je n'ai jamais fait. Puis, mes connaissances, entre autres, de la psychanalyse ainsi que mes nombreuses lectures autour des thèmes que j'aborde.
Points faibles : J'ai dû mal à faire des liens logiques entre chaque évènements de l'histoire, ce qui fait que le récit n'est pas fluide. J'ai l'impression de me répéter et de tellement m'acharner sur le vocabulaire/les synonymes, que le rendu n'est plus du tout fluide.
J'ai aussi du mal à développer mes scènes, les descriptions. J'ai souvent peur que ce soit trop long et redondant.
Problèmes/erreurs rencontrés : Ca rejoint un peu ce que je disais au-dessus. Je rajouterais le problème de l'inspiration.
Au niveau des erreurs, je fais beaucoup de fautes d'inattention (surtout dans les accords).
Un autre problème est la confiance que je m'accorde. Non seulement j'ai du mal à montrer mes écrits (peur des avis négatifs alors même qu'ils sont constructifs !). Je me juge très facilement et durement.
Ce qui vous a aidé/ce qui vous aiderait : des retours, je crois, j'espère ! Encore faut-il que je trouve la force de montrer mes écrits (je suis timide buh). Sinon, pour l'aide, je suis ouverte aux propositions !
Outils de travail : Mon ordinateur, beaucoup de carnets et de stylos, beaucoup trop de post-it, des dictionnaires de synonymes ou des dictionnaires tout court, mes lectures quotidiennes/scolaires.
Objectifs : ENFIN écrire ce roman, et m'en délivrer enfin ! (finalement, l'introspection, c'est moi qui vais la faire aha) Puis prendre confiance en ma plume, et peut-être en être fière!

Evolution du projet :
- 28 octobre 2015 : "reprise" en main du projet. Premiers jets de synopsis et de plan
- 1er novembre 2015 : premier post sur le projet
- 5 novembre 2015 : premier jet du prologue/premier chapitre ici


Dernière édition par Soupirs le Jeu 5 Nov 2015 - 0:34, édité 2 fois
avatar

Soupirs
Plume de Sioux
Plume de Sioux

Buffle Scorpion

Emploi/loisirs : Allen, Woolf, Maïwenn, Joyce
Date d'inscription : 29/10/2015
Nombre de messages : 15

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Hamilcar le Dim 1 Nov 2015 - 19:54

Je connais quelqu'un que ton projet va intéresser ! =D

Ça ressemble à un huis-clos. La psychologue et ses patients. J'ai l'impression que le gros de "l'intrigue" va se dérouler dans ce cabinet. C'est juste une impression ? Les thèmes que tu veux aborder sont intéressants ! ^^


Je sais qu'il est humainement possible d'écrire 800 pages en 15 jours. Alors 400 en un an, ça peut le faire !! :cheers:

Bon courage !
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7803
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Alfy le Dim 1 Nov 2015 - 20:56

Salut !
Je trouve ça vraiment intéressant l'idée de la stérilité, enfin, c'est un sujet qui ouvre sur pas mal de thèmes : le temps qui passe, les regrets, etc... et franchement ça me plait vachement !
Par contre un an c'est court ! Enfin, tout dépend du stade où tu en es, etc... Après 400 pages, je ne sais pas trop ce que ça représente, à ta place je viserais plutôt un nombre de mots, c'est là dessus qu'on se base pour évaluer la taille d'un roman car la mise en page et la police d'écriture choisies font énormément varier le nombre de page !

Après sur le récit, Est-ce que tu t'orientes plutôt vers un ensemble d'entretiens ou Est-ce que tu consacres pas mal de temps aussi hors cabinet ? Est-ce que ton personnage consulte lui-même un psychothérapeute ? etc...
Enfin, dès que tu as le courage de poster un petit extrait je serais ravi de le commenter, je suis en manque de romans réalistes !
avatar

Alfy
C'est véritablement utile puisque c'est joli
C'est véritablement utile puisque c'est joli

Rat Taureau

Date d'inscription : 14/06/2014
Nombre de messages : 480
Avatar © : Martha Bevacqua

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Soupirs le Dim 1 Nov 2015 - 22:44

Merci à tous les deux d'avoir lu et d'avoir répondu hi !

Hamtaro a écrit:Je connais quelqu'un que ton projet va intéresser ! =D

Ça ressemble à un huis-clos. La psychologue et ses patients. J'ai l'impression que le gros de "l'intrigue" va se dérouler dans ce cabinet. C'est juste une impression ? Les thèmes que tu veux aborder sont intéressants ! ^^

Oui je crois que je suis attirée par des contextes de huis-clos, malgré moi !
En effet, en fait "l'action" va plutôt se passer dans les dialogues. Les patients vont lui en apprendre plus sur elle qu'elle n'a jamais voulu le voir ! Toutefois, j'ai peur de vite tourner à vide.. Du coup je pense que je vais faire de longs passages sur sa vie chez elle et sa "découverte" du monde extérieure. J'hésite aussi à faire une confrontation avec le mari, ou au contraire de le laisser complétement absent.


Hamtaro a écrit:Je sais qu'il est humainement possible d'écrire 800 pages en 15 jours. Alors 400 en un an, ça peut le faire !! :cheers:

Bon courage

MON DIEU 800 pages en 15 jours ?! Une machine !
Aha, j'espère, mais je suis vraiment très longue. Je suis juste pressée de le boucler. Sûrement prendrai-je plus de temps néanmoins !


@Alfy a écrit:Je trouve ça vraiment intéressant l'idée de la stérilité, enfin, c'est un sujet qui ouvre sur pas mal de thèmes : le temps qui passe, les regrets, etc... et franchement ça me plait vachement !
C'est vraiment un thème que j'ai rarement (je dis rarement parce que peut-être que ça m'échappe, mais je serai plutôt tentée de dire jamais) vu en littérature, et du coup, je ne sais pas, je trouvais ça audacieux de me lancer dans cela.
Néanmoins, je ne suis pas trop sûre de moi sur un point : soit le récit commence vraiment sur la rupture du couple et je ne fais que des allusions sur l'annonce de la stérilité etc. et dans ce cas-là je ne me concentre que sur ce que la psy vit après la rupture, ou bien je développe effectivement le thème du temps qui passe, les échecs répétitifs, la distance et la "mécanisation" qui se crée dans le couple... ce qui est sans doute passionnant à écrire, mais j'ai peur de m'éloigner de mon objectif principal, qui est quand même de rendre compte de l'introspection de la jeune femme. Voilà, voilà, j'espère que je me fais comprendre !
@Alfy a écrit:Par contre un an c'est court !
J'en suis bien consciente, et je sens le travail arriver. Mais je ne sais pas, je me suis vue le finir en un an. Comme un éclair d'illumination ! En réalité, je ne me pose pas de limites.
Pour le nombre de mots, je suis incapable de visualiser. 400 pages c'est ce qui me semblait le plus "convenable" (oui, j'ai dit "fantastique" dans le post, mais pour moi fantastique = convenable aha) par rapport à mon ambition. Mais une fois encore, je n'ai pas de limites à ce niveau-là. Peut-être devrais-je !
@Alfy a écrit:Après sur le récit, Est-ce que tu t'orientes plutôt vers un ensemble d'entretiens ou Est-ce que tu consacres pas mal de temps aussi hors cabinet ? Est-ce que ton personnage consulte lui-même un psychothérapeute ? etc...
Comme je le disais précédemment, j'hésite encore. J'ai des plans de scène extérieures, mais je n'arrive pas à savoir si elles vont vraiment apporter quelque chose à mon récit. L'idée de base était quand même de faire une série d'entretiens (d'ailleurs chaque entretien devait donner un chapitre), mais je sais que cela va probablement évoluer.
Quant à la consultation de la psy d'un autre psy, je me tâte ! Au début, je m'étais dit que non, que ce n'était pas nécessaire et que son introspection se ferait par un exutoire écrit. Toutefois, les psychanalystes consultent très souvent (je crois même que c'est "obligatoire" mais je me réserve quand même) de leur côté, ne serait-ce que pour partager leurs cas difficiles. Du coup, peut-être pour être réaliste jusqu'au bout. Mais j'ai peur que ce soit un peu "facile" de montrer qu'elle va mieux grâce à une aide extérieure.

L'extrait arrive dès que possible !

J'espère que je me fais bien comprendre dans ce que je vous dis, j'ai parfois du mal à être compréhensible quand je n'ai pas de recul sur mes idées. Donc posez-moi des questions si je ne suis pas claire !
avatar

Soupirs
Plume de Sioux
Plume de Sioux

Buffle Scorpion

Emploi/loisirs : Allen, Woolf, Maïwenn, Joyce
Date d'inscription : 29/10/2015
Nombre de messages : 15

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Hamilcar le Dim 1 Nov 2015 - 22:54

Je précise juste que les 800 pages, c'était pas moi !! =D
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7803
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  Soupirs le Jeu 5 Nov 2015 - 0:35

Je vous signale une mise à jour de mon post dans l'avancement du projet ! (-:
avatar

Soupirs
Plume de Sioux
Plume de Sioux

Buffle Scorpion

Emploi/loisirs : Allen, Woolf, Maïwenn, Joyce
Date d'inscription : 29/10/2015
Nombre de messages : 15

Revenir en haut Aller en bas

récit terminé Re: Soupirs [Sans titre pour le moment]

Message  C. Kean le Dim 8 Nov 2015 - 19:17

C'est en se rendant tous les jours à son cabinet, en rencontrant ces hommes et ces femmes qui s'ouvrent à elle pour se sauver, qu'Andréa va enfin se confronter à elle-même, et à ses névroses.
Oui, enfin pour devenir psychanalyste on suit d'abord une analyse soi-même, donc normalement ces problèmes elle a déjà pu y être confronter. Après bien sûr, le sujet de la stérilité peur relancer d'autres problématique qu'elle n'aura pas pu élaborer avant, mais elle ne partira pas de rien, elle connaitra déjà son fonctionnement.

Un projet sympa sinon, que ce mélange psycha et stérilité. D'ailleurs plus que le temps qui passe et les regrets, la stérilité peut être vécu comme une crise identificatoire (je suis pas une vraie femme blablabla) et culpabilisante (je suis pas digne de vivre si je peux pas donner la vie). Et pourquoi d'ailleurs spécifiquement la psychanalyse ?
Tu as l'air d'être encore assez incertaine autour de la structure de ton projet, quand commencer, comment exposer. L'idée d'un chapitre par entretien me plait bien en tout cas.

Vu que c'est un peu mon domaine d'étude et si tu cherches de la doc, fais moi signe.

avatar

C. Kean
◆ Admin théinophile ◆
◆ Admin théinophile ◆

Singe Cancer

Emploi/loisirs : Etudie la psychologie à mains nues ; prostitue mots, romans, nouvelles (sacré bordel)
Date d'inscription : 27/12/2010
Nombre de messages : 3234
Avatar © : Clément Louis

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum