Cilou [Les Anormaux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mer 24 Fév 2016 - 8:27

Titre du projet : « Les Anormaux » (à défaut d’autre chose !)
Catégorie : roman
Genre : Fantasy mâtinée de SF

Résumé :


Sur Dénébola, planète en proie à un brusque changement gravitationnel lorsque sa vitesse est accélérée par le Puits Radiant, le Langage Universel à supplanté les autres langues, les Mœurs Universels ont gommé les différences, les cultes sont tombés en désuétude.
Persécutés et internés dans la crainte qu’ils ne menacent l’équilibre de la Paix Universelle, les Anormaux, qui font montre de singuliers talents, voient leur destin évoluer vers de meilleurs lendemains avec l’avènement du nouvel Endequinien de l’Ivanois : AniËelé.
AniËelé-senbo souhaite rétablir les Anormaux dans la citoyenneté. Sous couvert d’un Groupe d’étude secrètement patronné par l’ambitieuse et mystérieuse Dzaïjine, les Anormaux vont recevoir une éducation destinée, en apparence, à favoriser leur retour en société. Qu’en est-il en réalité ?
Quatre Anormaux sont étrangement écartés du Groupe d’étude : Roux, le colosse hargneux qui a la faculté de se régénérer lorsqu’il est mortellement blessé ; Brindille, la vieille et talentueuse guérisseuse ; Apfen-Lauredin, le discret Musicien de l’Ombre qui peut commander par la voix et Ombeleyn, la désagréable aristocrate qui ne connaît pas encore son pouvoir. Ils ont l’incompréhensible particularité de Résonner entre eux, reliés par ce qu’ils nomment la « corde invisible ».
Conscient que la Dzaïjine attend quelque chose d’eux, condamnés à rester ensemble depuis qu’ils se sont rencontrés au risque de souffrir d’une meurtrissure insupportable s’ils se séparaient, les quatre compagnons, attirés malgré eux par une étrange pulsation, se rendent en Ys’Tval, berceau de l’Anormalité.
Pourchassé par le Renifleur, traqueur à l’identité secrète, justicier redouté des criminels Anormaux ; malmenés par le sadique Commandant LinZuo ; scindés en deux groupes, obligés d’avancer les uns sans les autres ; épaulés par d’inattendus alliés qui pourraient ne pas être ce qu’ils prétendent être, les Anormaux sont loin de se douter que la fin de leur périple apportera des réponses à leurs questions : pourquoi résonnent-ils ? Qui sont ces fascinants et terribles insectes humanoïdes qui hantent leurs cauchemars ? Que sont les Anormaux ?

Présentation du projet :


Comment le projet est-il né ? : Avec la folie Harry Potter, j’ai écrit le début d’une Fanfiction consacrée à Severus Rogue aux prises avec une magicienne utilisant la magie traditionnelle japonaise ! L’une de mes lectrices m’a encouragé à me lancer dans une histoire qui me serait propre. J’ai beaucoup cherché… mais je ne trouvais pas de scénarios satisfaisant. J’étais vraiment trop imprégnée d’Harry Potter et de son univers. Donc, je me suis dit qu’il fallait que je prenne le contrepied de J.K. Rowlings et je suis partie sur la base de sorciers persécutés, pourchassés et contraints de pratiquer leur magie en cachette. J’ai écrit un chapitre où un sorcier, en voyage dans un ballon dirigeable ( !), scandalisait une foule en faisant léviter un siège jusqu’à lui. Une jeune employée, travestie en garçon, assistait à la scène et tentait maladroitement de camoufler son intérêt pour ledit sorcier quant tous le décriaient haut et fort.
Puis j’ai écrit un autre chapitre avec, pour narrateur, un chasseur de sorcier qui avait réussi à attraper un groupe de sorciers en se faisant passer pour l’un d’entre-eux.
À partir de là… tout s’est bousculé.
Je me demande encore comment j’ai fait pour m’éloigner à ce point de mon idée originelle et pour écrire mon pavé d’un bout à l’autre avec des idées sans cesse renouvelées.

Thèmes abordés : dépassement de soi, amitié, folie, le pardon, les arts-martiaux, l’homosexualité… oh, et puis, sûrement plein d’autres, mais je ne vois pas. Comme quoi, c’est plus dur que je ne le pensais d’extraire l’essentiel de sa propre œuvre ! La méconnaitrais-je ? En suis-je l’auteur, au moins ? Arf ! :lol:

Présentation des personnages principaux :


Roux : un Anormal hargneux, au physique de baraque et au langage vulgaire. De prime abord rugueux et sans éducation, on découvre qu’il a plus à offrir que lui-même ne le suppose. Il a le pouvoir de se régénérer lorsque sa vie ne tient plus qu’à un fil, mais c’est plus compliqué qu’il n’y parait. Plus on avance dans le récit, plus il s’étoffe et plus il s’exprime en usant d’un vocabulaire un tantinet moins ordurier.

Brindille : une vieille guérisseuse qui n’a pas la langue dans sa poche et qui seule se permet d’admonester Roux qu’elle supporte depuis de trop longues années.

Apfen-Lauredin : Musicien de l’Ombre qui n’en peut plus de passer après son super instrument de musique à la sonorité parfaite et sans surprise. Il décide de fuir son agent et sa tournée musicale. Il rencontre Roux et Brindille dans des circonstances houleuses ; Il est loin de se douter que leur compagnie va l’embarquer dans une aventure dont il se passerait volontier.

Ombeleyn : hautaine, superficielle, étrangement dépourvue de force physique, elle hait les Anormaux. Par conséquent, lorsqu’elle se voit contrainte de partager sa vie avec Roux, Brindille et Apfen, elle l’a mauvaise… du moins au début.

Le Renifleur : nul ne sait qui il est exactement, ni à quoi il ressemble ni même son sexe. Il est le traqueur redouté de tous les Anormaux. Il devient le meilleur ami de chacun d’eux pour mieux les trahir. Qui saura découvrir son identité avant qu’il ne soit trop tard ?

Tilfen LinZuo : commandant d’une unité Endequinienne. Il poursuit d’une haine implacable l’Anormal Roux. Pourquoi ? Cela reste un mystère. Il va mener la vie dure à nos 4 compagnons. Mais l’histoire va l’emmener plus loin qu’il ne le pense. Fin cuisinier, bretteur hors pair, habile pisteur… il n’en finit plus de nous étonner.

Jheen-Lan : Lieutenant et ami inséparable de Tilfen. Ils sont frères d’armes à la vie à la mort. Sa loyauté à toute épreuve et ses convictions bien arrêtées en font un personnage stable et mature.

La créature Métaïenne : native de Métaïe, elle ne possède pas de nom à l’instar de ses condisciples. Elle et ses comparses voyagent dans l’espace à la recherche de ressources exploitables qu’elles s’approprient comme bon leur semble, tuant ou réduisant en esclavage tous ceux qui résistent. Passées maitres dans la génétique, les Métaïens semblent indestructibles et sans failles. Mais cette créature-ci, ne commencerait-elle pas à changer ?

Fidjit : humanoïde vaguement félin (période fac, j’avais dessiné des humains à partir des caractéristiques félines… lorsque j’ai retrouvé mes croquis, j’ai eu un coup de foudre pour ma version puma / humaine… Hélas, avec la sortie Avatar, il a fallu que je révise mes prétentions quant à Fidjit… Il est donc moins charismatique que prévu. Snif !) soumis par les Métaïens grâce à au gène forçant l’obéissance et inoculé dès la naissance. Fidjit, prédateur hors pair, accompagne la créature dans son périple. Mais le gène n’est pas bien fixé en lui…

Informations complémentaires :


Date de commencement du projet : courant 2008 !
Fin du projet : Courant 2015 !
Histoire unique ou série : un second tome est prévu, mais pas commencé à ce jour (tout est dans la tête.)

Vous et votre projet :

- Vos points forts : mes personnages (je l’espère). J’ai beaucoup travaillé leur psychologie profonde, leur vécu et j’ai fait en sorte qu’ils évoluent, qu’ils ne restent pas figés dans un type précis…
Mon perfectionnisme ultra poussé et speedant. Sans blague… j’ai retravaillé chaque phrase un millier de fois, au bas mot, et je ne suis toujours pas satisfaite… Au moins, cela m’aide à traquer tous les verbes dit passifs (faire, avoir, mettre…) et à placer la barre haute… trop haute, parfois, je me perds. Oups… je glisse vers l’item suivant.

- Problèmes/erreurs rencontrés : donc, mon perfectionnisme. Je m’épuise à améliorer sans cesse mon texte pour parfois perdre de vue l’essentiel !

Je suis incapable de rédiger un plan. Donc, mon histoire à tendance à partir dans tous les sens. Ma première version était encore plus bordélique que ma toute dernière (j’en suis au troisième remaniement !) J’avais lancé plein d’idées et certaines ne trouvaient pas leur conclusion ! Les perso possédaient parfois des motivations troubles qu’il m’a fallu retravailler en profondeur.

Mon monde était imparfait : faune et flore inexistantes ; pas de descriptions d’habit, de nourriture, d’habitat…. Zéro paysage politique. J’ai travaillé tout cela mais ça reste largement perfectible.

Trop de notes de bas de page (une critique d’un éditeur) J’ai essayé d’en inclure un max dans le récit, mais il en reste encore beaucoup.

La peur panique que l’intérêt de mon lectorat s’essouffle, donc un enchaînement sans doute trop rapide d’évènements et de changements de protagonistes. J’ai essayé de clarifier cela en précisant, en tête de chapitre, qui était le narrateur principal. Est-ce désormais suffisamment clair ainsi, je ne saurais en jurer !
Des longueurs. Mon texte a besoin d’être retaillé mais je ne sais pas où !

Lourdeur de style, par endroit. Moi et manie des phrases longues !

Un problème avec les personnages féminins. Vous verrez, elles sont peu présentes, les femmes, dans mon roman. Et celles qui y sont, n’ont pas forcément la part belle hormis Brindille (en hommage à ma grand-mère). A corriger !

Ce qui vous a aidé / ce qui vous aiderait :

Lire « Ecriture : Mémoire d’un métier » de Stephen King où l’auteur donne sa manière de procéder et des conseils aux écrivains débutants ; sans lui… je serais passée à côté de beaucoup de choses ; King a su me donner la rigueur (du moins, un peu) qui me manquait.

Mon oncle scénariste a largement contribué à débroussailler mon roman !

Ce que j’attends de vous, amis HdR, des critiques sincères. Surtout, me dire avec précision à quel moment votre intérêt retombera afin que je puisse vite y remédier. Et aussi, déterminer les endroits où je peux couper du texte ! Les passages inutiles qui n’apportent rien au développement de l’histoire !

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai tellement lu et travaillé le mien, que j’en suis littéralement écœurée. J’ai vraiment envie de vomir quand je le lis, c’est perturbant ! Je suis donc incapable de voir là où ça merde ! Pourtant, je l’ai laissé un an de côté, mais même maintenant, il me sort par les yeux.

Méthodes et/ou techniques de travail utilisées et/ou outils de travail :

J’écris linéairement mais j’avance à pas de fourmi ; Manque cruel de temps (maman de 2 petites filles).
En général, je me lance avec un premier jet. Lorsque l’inspiration me manque, je relis ce que j’ai pianoté sur mon clavier, et là…. J’ai envie de me pendre ! C’est vide, creux, ça manque de tout et c’est mal exprimé ! Passé ce moment de découragement, je retrousse mes manches et je réécris ce que j’ai inventé. Je transforme le texte : je rajoute, j’étoffe, je donne du corps, je traque les verbes passifs, les adjectifs en trop, les adverbes etc… Un travail de titan.
Je relis une troisième fois. En général, ça ne me convient toujours pas, alors je réécris encore une fois. Pour m’inspirer, pour trouver le ton, je relis les passages favoris mes romans favoris… ça va mieux.
J’enchaîne avec un chapitre suivant… je me pends à nouveau, je corrige etc…
C’est looooooonnnnng et épuisant !
Une fois le roman achevé, je fais comme S. King l’a dit : je laisse poser 1 à 3 mois et je bosse sur autre chose. Passé ce délai, j’ouvre mon dossier et je relis tout en tâchant de ne pas noter les erreurs. Je me fais un avis global. Je suis alors sur des charbons ardents car toutes les fautes, les phrases mal tournées, les incohérences du scénario me sautent à la figure. Une fois la lecture terminée, je relis encore et, cette fois-ci, je traque tout ! Et je corrige encore et encore.
Mon plus grand problème ? Ne pas savoir m’arrêter !

Mes outils : le Larousse, un dico des synonymes, le petit dictionnaire du français familier (j’adore l’argot élaboré!), le bescherelle de conjugaison, un dictionnaire analogique et internet pour toutes recherches ciblées.


Merci pour la lecture (j'écris des pavés... je vous averti un peu tard, non ? :lol: )


avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Hamilcar le Mer 24 Fév 2016 - 10:34

Il y a juste le passage d'inoculation de gènes à la naissance qui me fait hausser un sourcil sceptique, mais le projet dans son ensemble a l'air cool. Et vu que ton résumé est super indigeste exhaustif (!) je n'ai pas de questions particulières à poser. =D

Alors maintenant, au boulot ! :cheers:
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7781
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mer 24 Fév 2016 - 11:14

Hello Hamtaro...

rhâ... je savais que j'aurais du développer cette histoire de gène ! J'explique ça très bien dans le roman, tu verras ! Ca parait moins folklorique, en tout cas, et plus crédible... enfin, je l'espère :shock:
avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  groskrox le Mer 24 Fév 2016 - 12:11

Donc, si je comprends bien, le renifleur pourrait être un des personnages que tu as présenté, c'est cela ? Je trouve l'idée extrêmement cool, un peu à la The Thing. Les noms que tu utilises en général n'ont pas l'air d'être trop compliqués à retenir, ce qui est un bon point, mais il y en a vraiment beaucoup. C'est toujours un peu le risque avec les récits de type fantasy, une avalanche de noms peut être source de confusion pour un lecteur. D'autant plus si tu as des notes en fin de pages. Je me rappelle quand j'avais lu le Râmâyana et Moby Dick, c'était quelque chose de vraiment lourd à ces notes, ça coupe l'immersion. À l'opposé, je lis en ce moment Crime et Châtiment et dans celui-ci les notes du traducteur sont pertinentes, discrètes et permettent de ne pas passer à côté d'éléments liés au contexte historique de l'époque.
Je suis aussi un peu étonné par ton histoire de gènes, mais bon pourquoi pas. Techniquement, c'est possible. Le problème c'est que je doute qu'il n'y ait qu'un seul gène qui entre en compte et que ce soit un élément uniquement lié à la génétique (ex: les chiens). Si le personnage est drogué, j'imagine que tu peux facilement obliger le personnage à obéir, et c'est nettement plus simple que d'inoculer un gène. Une autre piste que tu pourrais suivre, c'est le parasitisme. Chez les insectes et les parasites, plusieurs sont tout à fait capables de prendre le contrôle de leur hôte pour leur faire faire quasiment n'importe quoi. Ce pourrait aussi être une solution à envisager.
avatar

groskrox
Raconte des blagues à l'homme qui rit
Raconte des blagues à l'homme qui rit

Dragon Capricorne

Emploi/loisirs : Biatch de la compagnie du thé :x
Date d'inscription : 18/09/2010
Nombre de messages : 3543
Avatar © : Маря Кочеткова

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Hamilcar le Mer 24 Fév 2016 - 12:14

HS : LES FOURMIS ZOMBIE ! morph
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7781
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cthulhu le Mer 24 Fév 2016 - 13:26

Nan Ham je voulais sortir cette référence :(
T'ES MECHANTE !! xD
avatar

Cthulhu
Tu veux mon oxymore dans ta face ?!
Tu veux mon oxymore dans ta face ?!

Buffle Bélier

Emploi/loisirs : Aider Hamtaro à se faire chier davantage quand elle se fait chier
Date d'inscription : 05/12/2014
Nombre de messages : 698
Avatar © : La chose la plus horrible que vous n'ayez jamais vu de votre vie =D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mer 24 Fév 2016 - 13:31

Merci Groskrox de tes commentaires pertinents.
Le parasitage est un concept qui n'est pas dénué d'intérêt, tiens !
Après, le truc avec les gènes, c'est que, vous verrez, une grosse partie de mon histoire est construite sur ces manipulations génétiques qui sont toutes extrêmement variées. J'ai peut-être choisi la voie de la facilité ou de la difficulté. Vous me direz, à la lecture du roman, si cela vous parait crédible ou pas ;)

Hu hu... je n'ai présenté que quelques uns des personnages qui "parasitent" le roman. Le Renifleur sera peut-être ou non dans ceux-là. J'ai en effet donné des noms et prénoms simples à mémoriser pour ne pas perdre le lecteur en cours de route.

Oui.... il va falloir que je trouve une solution pour mes notes de bas de page. Certaine passent et d'autres sont dures à digérer. En plus, je ne vais pas me faire bonne publicité, mais il est extrêmement rare que je lise moi-même les notes de bas de page si elles sont trop touffues :lol: Mais maintenant, je comprends les auteurs qui en mettent plein ! Si je les intègre au récit, je prends le risque de rajouter des pages, des descriptions et donc peut-être des longueurs. Ce qui prouve que je ne maitrise pas encore assez bien mon texte... :roll:


Fourmis Zombies ?????? Nannnnnn ! ?
avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  groskrox le Mer 24 Fév 2016 - 14:07

Fourmis Zombies ?????? Nannnnnn ! ?
oh, il y en a d'autres qui sont bien plus drôles, la guêpe qui pond ses oeufs dans une chenille qui prennent le contrôle de l'hôte tout en le mangeant de l'intérieur, par exemple. C'est une stratégie relativement répandue sur les insectes, céphalopodes, arachnides. Chez les mammifères, il me semble qu'il y a un parasite du lion qui affecte la condition de ses hôtes intermédiaires (le gnou, mais je ne suis plus très sûr) pour les rendre plus simples à capturer et ainsi infecter le lion.
Concernant l'être humain, il ne me semble pas qu'on en connaisse, mais rien ne nous dit qu'il n'y en a pas. Pour plus d'informations, je te conseille cette vidéo (les sous-titres peuvent être mis en français). Après, si tu penses que les gènes sont ta solution, je t'invite à continuer dans cette voie, tu peux toujours t'inspirer des processus utilisés dans les OGM.
avatar

groskrox
Raconte des blagues à l'homme qui rit
Raconte des blagues à l'homme qui rit

Dragon Capricorne

Emploi/loisirs : Biatch de la compagnie du thé :x
Date d'inscription : 18/09/2010
Nombre de messages : 3543
Avatar © : Маря Кочеткова

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mer 24 Fév 2016 - 14:20

Tu es une mine d'informations précieuses !

En fait, on peut même parler de parasitage au niveau des plantes et des arbres... J'avais lu un article là-dessus il y a fort longtemps. Tu me l'as remis en mémoire.
C'est dégueu, mais la nature est super chouette, quand même !
J'irai voir ta vidéo (sans vomir !)
avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  groskrox le Mer 24 Fév 2016 - 14:22

C'est cela de faire de la biologie, bon courage en tout cas pour tes recherches !
avatar

groskrox
Raconte des blagues à l'homme qui rit
Raconte des blagues à l'homme qui rit

Dragon Capricorne

Emploi/loisirs : Biatch de la compagnie du thé :x
Date d'inscription : 18/09/2010
Nombre de messages : 3543
Avatar © : Маря Кочеткова

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Hamilcar le Mer 24 Fév 2016 - 14:52

Cthulhu : Si je t'ai piqué les fourmis, tu pouvais rebondir sur les crevettes... :arrow:

:arrow: http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2013/06/10-histoires-de-zombies-le-parasite.html (ça, c'est pour Cilou ^^ )
avatar

Hamilcar
Team HdR
Team HdR

Dragon Gémeaux

Emploi/loisirs : Grapôtre du Saint Gras
Date d'inscription : 09/09/2011
Nombre de messages : 7781
Avatar © : elenasamko (dArt)

http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Etheran le Mer 24 Fév 2016 - 15:10

Pour les parasites, je ne sais pas, mais pour une utilisation très originale et parfaitement maîtrisée des notes de bas de page, je conseille toujours La Trilogie de Bartiméus, très bon livre.
avatar

Etheran
Team HdR
Team HdR

Chèvre Poissons

Emploi/loisirs : réparatrice de forum surbookée
Date d'inscription : 05/01/2014
Nombre de messages : 902
Avatar © : Nea

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Navezof le Mer 24 Fév 2016 - 16:29

Ça m'a l'air pas mal intéressant tout ça, surtout les personnages et le lien qu'ils ont entre eux. Dis moi juste qu'il n'y a ni élus ni prophéties et je valide. Peux t on déjà lire ton roman ou un extrait quelque part?

J'ai un peu de mal à voir le lien avec Harry Potter (ce qui n'est pas forcément plus mal d'ailleurs :D)
avatar

Navezof
Moine copiste
Moine copiste

Cheval Balance

Date d'inscription : 15/02/2016
Nombre de messages : 63
Avatar © : xa-xa-xa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mer 24 Fév 2016 - 16:50

Hello Etheran... Depuis le temps que l'on me parle de Bartiméus, je crois que je n'ai plus aucune excuse... j'irai emprunter les bouquins à une copine dès que possible !

Salut Navezof... il y a une prophétie, mais c'est pour de rire ! Moi aussi, ça m'agace un peu, alors j'ai voulu y faire un pied de nez !
Pas d'élus... ou du moins, pas de la manière attendue !

Je posterai un extrait... ou le premier chapitre parce qu'un extrait ne rimerait à rien dans mon cas.

Il n'y a plus de lien avec notre sorcier à la cicatrice. Il a juste été l'élément déclencheur... enfin, en l’occurrence, plutôt Rogue (je suis une fan de Sévy ! :coeur: )
avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  J.R. le Mar 8 Mar 2016 - 10:02

@Cilou a écrit:Depuis le temps que l'on me parle de Bartiméus, je crois que je n'ai plus aucune excuse...
Va tout de suite corriger cela !! (Jonathan Stroud :coeur: )

Plus sérieusement, je suis intriguée et intéressée par ton projet et ceci, pour une raison principale : Tes héros !
Ils ont l'air tous plus fous les uns que les autres et ça, j'aime ! J'ai du mal avec les héros sans défaut...
J'ai un peu de mal à voir comment tu es partie d'une fan fiction de Harry Potter pour en arriver à l'histoire que tu nous exposes ici, mais j'imagine que la route a dû être longue ! xD

J'imagine qu'avec un groupe aussi... hétéroclite, tu as dû énormément faire tenir l'histoire sur les ententes entre tes personnages, leurs engueulades, leurs évolutions... J'ai hâte de lire ça !
avatar

J.R.
Prosopopée scintillante
Prosopopée scintillante

Cheval Taureau

Emploi/loisirs : Faucheuse à mi-temps
Date d'inscription : 06/02/2016
Nombre de messages : 1709
Avatar © : J.R.

https://jrobinauteur.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  Cilou le Mar 8 Mar 2016 - 13:05

Hello JR...
Pour mon point de départ Harry Potter, tu vas comprendre. Ce bouquin faisait un tabac. Moi même, j'ai accroché... et lorsque je me suis mis en tête d'écrire à mon tour une histoire, j'ai voulu prendre le contre pied de Rowlings, pour me détacher de son modèle qui était présent dans mon esprit. Ses héros sont manichéens à l'extrême... sauf Severus Rogue (sûrement la raison pour laquelle j'ai accroché à ce perso. .. au fond, pour moi, il était le seul à avoir du relief. Même si j'adore Harry.)

Je suis donc partie de l'idée des sorciers hués, détestés, avilis par les autres... La route a été longue, en effet, pour en arriver aux Anormaux.

J'ai donc crée des perso à l'antithèse du manichéisme. Mon but suprême étant d'en rendre certains imbuvables, au début, pour forcer ensuite le lecteur à petit à petit les apprécier en leur découvrant, par petites touches, quelques qualités dissimulées au fond de tout ce qui les rend antipathiques ou fous.
J'ai eu du mal, en vérité, à rendre Roux détestable. Je voulais réellement que mes lecteurs puissent se dire "Roux, je ne peux pas l'encadrer ! " Mais je n'ai pas réussi... je n'ai pas pu m'empêcher de le parer assez rapidement de quelques qualités.
Cependant il restera le perso qui évoluera le plus dans l'histoire... même son langage va subir une sacrée modification. Je me suis beaucoup amusée avec ça :D

Du coup, j'ai crée un autre perso (un commandant aux motivations très personnelles), véritablement haïssable et qui s'en prend au perso que mes rares lecteurs ont tous préféré sans exception (le musicien) ! Ce commandant va vraiment agir en tordu et mener la vie dure à mon pauvre musicien... Là, mes lecteurs l'ont vraiment détesté. Et le challenge : le rendre sympa après en avoir fait une ordure, fût d'autant plus intéressant ! Tu me diras, toi aussi, ce que tu penses du perso une fois que tu auras fait sa connaissance et surtout, tu me parleras de son évolution dans ton coeur... réussira-t-il à te toucher malgré tout ?

tu as dû énormément faire tenir l'histoire sur les ententes entre tes personnages, leurs engueulades, leurs évolutions...
Bingo ! Il est apparu, au fur et à mesure de l'écriture, que les relations entre mes personnages n'iraient pas de soi ! Et c'est tellement plus amusant d'écrire sur un groupe qui se déchire ou qui en bave pour tisser des liens d'amitié que sur un groupe où tout baigne !

J'espère ne pas te décevoir à ce niveau.

Oups.... quand je commence à parler de mes perso, je suis intarissable ! J'arrête avant que tu ne demande grâce, J;R ! ;)





avatar

Cilou
Rongeur de critériums
Rongeur de critériums

Tigre Bélier

Date d'inscription : 22/02/2016
Nombre de messages : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cilou [Les Anormaux]

Message  J.R. le Mar 8 Mar 2016 - 13:54

Ah ah. Pas de problème. :) Je suis pareille alors je comprends. Et tout comme les tiens, mes perso principaux sont tous plus ou moins des antihéros, cultivant l'amour vache. Je préfère une histoire basée sur des personnages complexes et attachants, quitte à porter moins d'attention à l'univers et les descriptifs.

Je te dirais mes ressentis. En tout cas, il est vrai que j'ai déjà retenu le musiciens dans ton synopsis. Pourquoi se démarque-t-il ainsi ? Sans doute parce qu'il a l'air d'être le seul personnage fragile (caractériellement) dans ton petit groupe. A voir ce que permet de déduire ton roman par la suite.
avatar

J.R.
Prosopopée scintillante
Prosopopée scintillante

Cheval Taureau

Emploi/loisirs : Faucheuse à mi-temps
Date d'inscription : 06/02/2016
Nombre de messages : 1709
Avatar © : J.R.

https://jrobinauteur.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum