La graphie rectifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:15

La graphie rectifiée


:bande2:

____Voici un petit résumé sur la rectification orthographique pour mieux la comprendre ou la connaitre, pour savoir en quoi elle consiste. Il ne s’agit pas de convertir ni de convaincre, encore moins d’en faire un débat. La voici, la graphie rectifiée, telle qu’elle est. Elle est seulement une recommandation et une réflexion aussi sur notre langue et sa direction future.


feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:07, édité 14 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:29

Nouvelle orthographe, réforme, rectification ?
Définition


____Mais quoi que ? Ceci est une bonne question. Officiellement, on parle de « rectification orthographique » et non de « réforme » ou de « nouvelle » orthographe puisqu’il ne s’agit pas de changement en profondeur, même si ces termes sont utilisés pour la désigner. L’idée est d’harmoniser les irrégularités, les anomalies ou les exceptions et de simplifier certaines graphies.

____Un changement en profondeur serait, par exemple, de rapprocher l’orthographe à la phonétique, comme : photo/foto ou orthographe/ortograf. On pourrait aussi imaginer la disparition écrite du pluriel puisque sa prononciation est absente à l’oral. Les mots réguliers comme table, séchoir, voiture demeureraient invariables au pluriel : des table, des séchoir… Or, la graphie rectifiée ne va pas jusque là. Elle propose de bâtir sur le même gabarit les mots de même famille ou de même catégorie.

____Pour la première fois dans l’histoire des réformes orthographiques françaises, une telle révision se permet d’établir des bases non pas pour les anciens mots, mais surtout pour les nouveaux à venir, ceux qui ne sont pas encore créés. Les néologismes, emprunts ou adaptations ont maintenant une forme plus précise à adopter au lieu d’être modelée selon l’humeur de tel ou tel personnage. En gros, on préconisera les habitudes françaises déjà établies.

feuillecentre3
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:35

Sçaviez-vous que
Histoire


____Une langue vivante comme le français change constamment et sa forme écrite aussi. Il y a eu d’autres modifications dans son histoire, dont certaines nous semblent si évidentes, il est difficile de croire que ces mots ont été écrits autrement. En 1620, Godard propose d’éliminer les lettres étymologiques et de changer les « s » muets de voyelles longues par des accents circonflexes (estre/être). Une importante réforme, en 1740, touche près de 5000 mots puis en 1906, la Fédération internationale des instituteurs demande une autre mise à jour de l’orthographe. Celle-ci est ignorée par la France. La toute dernière rectification date déjà de 1990.

____Il y a toujours eu une tendance soit vers la phonétique du langage, soit vers son étymologie. En ancien français, chaque graphème correspondait à un son, puis, vers le XIVe siècle, la mode était à un style plus près du latin ou du grec, deux langues nobles. On suggérait par exemple de rapprocher les mots à leur origine, comme sept pour septem ou acompte pour compotum. Il y a eu de fausses étymologies qui plus tard ont été corrigées par d’autres réformes. La plus flagrante est sçavoir qui se voulait proche de scire comme dans science, à tort, puisque celui-ci vient du latin populaire *sapere. En résumé, les adaptations ne datent pas d’hier et elles penchent à gauche à droite selon la mode du temps.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:48, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:39

Être ou ne pas être ?
Utilisation


____Si la graphie rectifiée est officielle, elle cohabite aussi avec l’orthographe traditionnelle. Les deux sont acceptées, les deux sont correctes et les deux s’entremêlent. La rectification n’est pas imposée, mais l’enseignement de celle-ci devient de plus en plus présent dans les écoles. Il y a même des cas rectifiés qui existaient avant la nouvelle norme et plusieurs changements sont déjà entrés dans l’usage, souvent dans l’ignorance de l’usager lui-même. Libre à chacun de choisir ou non la graphie rectifiée, en tout ou en partie seulement. Pour un instant, ce double système semble alourdir les choix orthographiques, mais comme toujours, le temps fera la norme d’elle-même.

feuillecentre3
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:53

Sphères et atmosphères
Catégories

Ton chapeau n’a plus de sens.
I - Signes diacritiques


____Un aspect assez visible de la rectification est la disparition des accents circonflexes. La règle est simple, sur le i et le u, on peut retirer l’accent dans la mesure où le mot n’est pas en conflit avec un autre. Par exemple, on distingue toujours mur et mûr — où la maturité se frappe à la façade — mais non chaine et chaîne qui s’enchainent sans se casser.

____L’heure est grave si l’accent ni est plus. Ou pas. L’accent grave, devant une syllabe avec un e muet, se voit en è plutôt qu’en é. Quoi ? Voici des exemples concrets : évènement, avènement, elle cèdera, il lèvera. Les é initiaux demeurent fortement é. Ils aiment ça être en tête, comme dans médecine, élever, échelon… On remarque aussi que l’écrit est plus près de la prononciation.

____Il y a toujours l’ambigüité… ou l’ambiguïté ? Le tréma qu’on aime à Noël fait sourciller parfois sur d’autres mots. La rectification propose de déplacer le tréma sur la lettre sonorisée. Soit, aiguë devient aigüe puisque c’est le u qui est prononcé et non le e. À l’inverse, un tréma s’ajoute là où il pourrait y avoir des conflits phonétiques. Comme pour argüer ou gageüre.

____Et puis, y’a tous ces étrangers qu’il faut assimiler ! Ouais, ça fait un peu intolérant, mais ici, on parle de mots que la langue française a épousés volontairement. Ainsi, on peut voir à capella, ou bolchéviste, piéta ou référendum.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:11, édité 2 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:55

Presque tout le monde se joint !
II - Noms composés/pluriel


____Les noms composés en ont eu marre d’être, finalement, du grand n’importe quoi. On propose pour la majorité des cas de simplement les souder. Le pluriel devient ainsi très simple puisque la marque tombe à la fin. Bon, il faut pas non plus créer la cacophonie. Intra-utérin demeure diviser parce que intrautérin, c’est pas très clair ce au central. Et toujours ces étrangers… On aime les coller aussi. Lockout, jukebox, donjuan, exlibris. Enfin, c’est l’idée générale, quoi.

____Certains noms composés qui demeurent attachés par le lien sacré du tiret se déclinent au pluriel à la fin du dernier mot, tout simplement. Des passe-droits, des après-midis, des brise-glaces. On va ignorer les trompe-l’œil, parce que trompe-les-œils, trompe-yeux… c’est pas, ça fait pas très, c’est nul quoi. Et même si vous êtes polythéiste, ça demeure des prie-Dieu.

____Les nombres, les nombres ! Il y en a trop. Alors, pourquoi pas tout relié avec un tiret ? Pourquoi tolérer les caprices de mille, cent ou milliard ? Deux-millions-sept-cent-mille. Plus de jaloux. Et puis, soixante-et-un tiers (61/3), c’est pas soixante et un tiers (60 + 1/3).

____Et si on parle de nombre, on parle aussi du pluriel des emprunts. Quoi ? Encore ces étrangers ? Même s’ils viennent d’ailleurs et portent un pluriel différent dans leur langue maternelle, ces mots choyés dans leur langue d’adoption s’adaptent à la réalité francophone. Des antipastos, des inuits, des solos, des gentlemans.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 14:48, édité 2 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 15:59

Accordons notre accordéon ensemble
III - Participe passé


____Laissez la laisse lasse sur la laisse de mer. Euh. Le participe passé du verbe laisser, s’il est suivi d’un infinitif, bah, il demeure invariable. Point. « Nous les avons laissé mourir d’une mort atroce dans d’affreuses souffrances. »

____Ce paragraphe est du remplissage éhonté. Je me rend compte que cette catégorie est très maigrichonne et qu'il y a rien d'autre à dire. Voilà. Comme j'avais déjà fait au préalable mes posts avant de les remplir, ce trou, donc, est assez vacant. Désolée.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 14:51, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 16:02

Je suis pas bbbbègue !
IV - Consonnes doubles


____Une consonne simple après un e muet ? C’est une idée. En fait, on cherche à standardiser lunetier/lunette, prunelier/prunelle sur le modèle de chandelier/chandelle, noisetier/noisette.

____Les mots en –olle et les verbes en –otter avec leur dérivés laissent tomber la double façade de la consonne. Greloter, girole, fayoter, frisoter, mariole… Espèce de folle ! Et si je te colle ma botte molle sur ta menotte ? Les mots en –otte et les monosyllabes en –olle ne font pas partie de cette catégorie.

____Les verbes dont l’infinitif se termine en –eler ou –eter prennent l’accent grave sans dédoublement de personnalité consonnes. On revient ainsi au modèle de geler, acheter. Les dérivés en –ment suivent la même règle (nivèlement, renouvèlement). Il annèle, elle amoncèle, il décervèle, elle détèle. Notez que appeler, jeter, interpeler, par leur droit d’ainesse, ont conservé leurs formes traditionnelles. Elle appelle, il jette… Faisant ainsi que deux ou trois exceptions plutôt qu'une centaine.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 14:55, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 16:06

Un éléfant sur un nénuphar ? NooOOOOOOooon !
V - Anomalies


____Le but de la graphie rectifiée n’est pas de « phonétiser » à tout vent. Si nénufar revient avec son f, c’est qu’il a été égaré dans les années 30, suite à une erreur perpétué dans le dictionnaire de l’Académie française depuis 1935. Donc, éléphant demeure porteur d’un ph bien équilibré, pas trop acide malgré la chaleur en Afrique.

____Rien de mieux qu’être en famille ! Le bonhomme a sa bonhommie et l’imbécile, son imbécilité. Charriot suit la charrue, alors qu’il faut souffler un peu pour boursouffler.

____Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! Oui, ça va. Les finales –illier sont simplifiée en –iller si le i est tombé en sourdine. Joailler, médailler, quincailler

____Non, mais e quoi. Le e muet dans les verbes « asseoir, messeoir, surseoir » est finalement retiré pour donner assoir, messoir, sursoir. Déjà qu’une fois conjugué, ce e brillait par son absence, alors, à l’infinitif…

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:00, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 16:08

Entre les cinquante-six-mille, mon cœur balance.
VI - Plusieurs orthographes


____Et s’il y a mille façons d’écrire un mot ? On privilégie la façon la plus française dans le lot. Le sh devient ch, les k, kh, ch, ck, cqu deviennent c. Les finales –er (anglaises pour la plupart) deviennent –eur. Les accents qui ne changent rien en français s’effacent : ex, rho, nirvana, allo, musli/muesli. Cette façon de faire est applicable seulement lorsqu’il y a plusieurs orthographes pour le même mot.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:01, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Sam 10 Sep 2016 - 16:12

Mal de tête garanti avec ces chevals !
Fausses attributions


____Pleurez pas vos mères pour rien. Cheval au pluriel est toujours chevaux. Il s’agit d’une fausse rumeur, d’un malentendu ou d’une méconnaissance de la graphie rectifiée que de croire que chevals avait été accepté. La rectification ne cherche pas à ignorer les fautes pour simplement ne plus en avoir. Ce serait la méconnaitre.

____Sauf exception, une bonne règle a toujours ces exceptions, non ? Alors tous ces changements doivent créer encore plus d’irrégularités ? En effet, il reste des cas qui ne concordent pas avec la nouvelle norme. Si on prend en exemple la règle sur les accents circonflexes, il y a sept exceptions… contrairement à plus de 300 avant. La graphie rectifiée uniformise la façon d’écrire un mot selon la tendance naturelle de la langue. Pareil pour les verbes en –eler/–eter qui régularisent plus de 150 verbes pour réduire les exceptions à… deux. Au final, non, pas plus d'irrégularités, mais moins.

____On pourrait croire que de simplifier est une façon de niveler par le bas. Simplifier ici veut dire ajuster les cas similaires au même gabarit. Il ne s’agit pas d’alléger pour alléger, mais d’éliminer des contradictions graphiques.

feuillecentre3


Dernière édition par mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:04, édité 1 fois
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La graphie rectifiée

Message  mariedanj le Dim 11 Sep 2016 - 15:06

D’abaisse-langues à Zingaros.
Liste alphabétique


____Ouf, mais tout ça, c’est énorme à intégrer surtout lorsque l’on a quitté l’école depuis belle lurette. Il existe une méga-super-débile liste de tous les mots revisés ! Et la voici :

Ze liste

____Et souvenez-vous, on prend ce qu’on veut bien dans ces recommandations. Il n’y a aucune obligation de tout suivre à la lettre. C’est l’usage qui fait la norme et non l’inverse.

feuillecentre3

Tout ça est tiré du néant, évidemment.
Bibliographie


GQMNF, « Introduction à la nouvelle orthographe », < http://www.gqmnf.org/NouvelleOrthographe_BrevePres.html >, 2016.
Idem, « Faites taire les fausses rumeurs sur la nouvelle orthographe »,
< http://www.gqmnf.org/NouvelleOrthographe_FaussesRumeurs.html >, 2016
OQLF, « Rectifications de l’orthographe »,
< http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?Th=1&Th_id=173&niveau= >, 2002.
Idem, « Questions fréquentes sur les rectifications de l’orthographe »,
< http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3275 >, 2002
Idem, « Liste alphabétique des mots rectifiés »,
< http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3190& >, 2002
Wikipédia, « Rectifications orthographiques du français en 1990 »,
< https://fr.wikipedia.org/wiki/Rectifications_orthographiques_du_fran%C3%A7ais_en_1990 >, 6 septembre 2016.
Casal, Y et al, « L’orthographe : du manuscrit médiéval à la linguistique moderne »,
< https://medievales.revues.org/969 >, 2003.

feuillecentre3
avatar

mariedanj
Chante Maldoror
Chante Maldoror

Serpent Sagittaire

Date d'inscription : 24/09/2015
Nombre de messages : 1847
Avatar © : moi

http://www.mariedanjou.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum