[Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Kitsune le Jeu 10 Sep 2009 - 16:16


ARMES BLANCHES & ARMES CONTONDANTES

:star:

Voici une petite fiche qui sera probablement très utile pour les écrivains d'histoires fantastiques, de fantasy, historiques etc...

Nous verrons :

- Les bâtons
- Les masses
- Les fléaux
- Les dagues
- Les épées
- Les sabres
- Les haches
- Les lances
- Les armes d'Hast


_________________________________________________________________________________________


Les bâtons

Le terme "bâtons" désigne toutes les armes contondantes constituées uniquement d'une hampe. Très populaires chez les non guerriers, ce sont des armes de mêlée peu coûteuse pour la plupart, facile à maîtriser, et qui peuvent être portées discrètement malgré leur taille.


- Le bâton :

Le bâton est une très longue hampe se maniant à deux mains. D'une bonne portée et facile à manier, il peut causer des dégâts raisonnables en cas de combat, ce qui en fait une arme très populaire. Il est aussi utiliser comme soutien pour le voyageur/ le pèlerin/ le berger ou le pasteur ; et peut être placé comme un repère ou marquer une autorité, ou servir à une menace ou à une punition.


- La canne :

Également connu sous le non de trique, la canne est souvent lestée, d'où ses dégâts relativement élevés. Plus courte que le bâton, elle peut se manier à une ou deux mains.
Elle est souvent portée par des personnages désirant paraître désarmés et qui s'en servent ouvertement soit comme canne de marche, soit comme canne de métier, soit comme objet d'élégance, mais savent la transformer en arme efficace si besoin est.
Cette arme équipe souvent les force de police qui n'hésitent pas à y recourir pour disperser les attroupements.

A noter également, il existe des cannes " à système " qui pouvaient cacher dague, épée, dard, matraque, embouts plombés, sarbacane, pistolet voir fusil. Ce type de canne faisait fureur à la Belle Époque pour remplacer l'épée déclinante.


- Le gourdin :

C'est une des armes les plus primitives qui semble avoir été universellement utilisée par l'homme. Cousin de la massue, il est morphologiquement un grand bâton dont l'extrémité est plus lourde et épaisse, fait pour frapper brutalement son adversaire ou toute autre chose. Il est généralement utilisé à une main, néanmoins il existe des gourdins nécessitant d'être manipulés à deux mains, dénommés quarterstaffs par les anglophones.

Une des variantes du gourdin est la matraque : arme traditionnelle des policiers, c'est un bâton généralement moins long qu'un bras, fait de bois (à notre époque, elle est en caoutchouc, métal ou plastique)


- Le lajatang :

lajatang est une arme exotique rare et insolite, à deux lames, que l'on trouve uniquement dans les mains d'artistes martiaux qualifiés dans son utilisation. Il se compose d'une longue hampe avec une lame en forme de croissant montée à chaque extrémité et dont la plupart ont des arêtes dépassant du bord afin de maximiser leur efficacité. Il est utilisé de la même façon qu'une hallebarde à deux têtes : l'attaque se fait en portant des coups directs et entraine des dégâts tranchants.





Dernière édition par Kitsune le Ven 11 Sep 2009 - 10:32, édité 4 fois
avatar

Kitsune
Fondatrice
♪♫ Grande Déesse Renard ♪♫
Fondatrice ♪♫ Grande Déesse Renard  ♪♫

Dragon Verseau

Emploi/loisirs : Critique littéraire
Date d'inscription : 03/03/2009
Nombre de messages : 863
Avatar © : Eanswide

http://histoiresderomans.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Kitsune le Jeu 10 Sep 2009 - 16:17


Les masses

Les masses sont des armes de mêlée conçues pour écraser et donc présentent l'avantage d'être faciles à utiliser. Un combattant peu aguerri se débrouillera mieux avec une masse qu'avec une épée, sans compter que les masses sont solides et que certaines peuvent être lancées.


La massue :

Plus lourde que le gourdin, la massue est l'arme la plus primitive qui soit : un simple morceau de bois dur beaucoup plus gros à un bout qu'à l'autre et utilisé comme arme contondante de l'Antiquité au XVIe siècle. Elle cause des dégâts assez faibles, mais elle est très facile à construire et très peu coûteuse, ce qui la rend assez populaire auprès des paysans ou des tribus primitives.


Le Casse tête :

C'est une masse dont l'extrémité est une lourde pierre polie accrochée au bout d'un manche en bois et qui est utilisée comme arme guerrière par certaines peuplades sauvages. Plus efficace que la masse, elle est cependant loin de valoir une arme en métal. Il s'utilise à une main dans le combat de mêlée et peut être lancée sur l'ennemie. On la trouve surtout dans les régions où le métal est rare, ou où son utilisation est mal maîtrisée.


Le marteau et la massette :

Simples outils de paysans ou d'hommes de métier, le marteau et la massette sont cependant des armes assez dangereuse qui présentent l'avantage d'être faciles à se procurer et à manier. Leur taille et leur poids permettent de les manipuler à une main et de pouvoir les lancer.


La masse :

Outil de percussion manié à deux mains et principalement utilisée en maçonnerie lors des travaux de démolition, la masse est constituée d'une lourde tête de forme cubique, souvent métallique, manipulée par un manche, mesurant habituellement un mètre de long. Le poids de la tête et le bras de levier donne une grande force de frappe engendrant des dégâts importants, maisomme toute arme à deux mains, elle est "lente".


La massue cloutée:

La massue cloutée se présente comme un manche en bois terminée par une tête de métal hérissée de pointe. Moins résistante que la masse d'arme, de part sa fabrication en deux parties de matériaux différents, elle est pourtant presque aussi redoutable. Elle se manie à une main, et peut être utilisée par des cavaliers.


La masse d'arme:

La masse d'arme est une arme en métal de pleine forge (d’un seul tenant) constituée d'une masse lourde au bout d'un manche d'une cinquantaine de centimètres. La masse s'est raffinée dans le courant du Moyen Âge. Bien que bénéficiant d'une allonge réduite, sa puissance de choc permet de briser les os, rendant les protections souples telles que les cottes de mailles inopérantes, enfonçant également les casques et pièces d'armures rigides.
De plus, la masse est très prisée par les moines partant pour les croisades. La religion leur interdisant de répandre le sang, ils ne peuvent pas utiliser les armes tranchantes telles que les épées ou les haches. La masse leur permet donc de partir au combat comme tout autre guerrier.
La masse d'armes se manie à une main dans les combats de mêlée et peut être maniée par un cavalier.


La masse de guerre:

La masse de guerre est comme une imposante masse d'arme qui se manie à deux mains et ne peut être utiliser à cheval. Capable de briser les os à travers une armure de plaque, elle occasionne des dégâts impressionnant qui en font un monstre sur les champs de bataille.


Les marteaux d'armes:

Le marteau d'armes est une arme offensive utilisée au Moyen Âge contre les armures. Conçu pour le combat rapproché il ressemble au marteau par sa forme. Il se rapproche dans son usage de la masse d'armes et du fléau d'armes et pouvait fausser les articulations des armures empêchant ainsi certains mouvements.

- Le bec-de-corbin ou bec-de-corbeau:

Le bec-de-corbin est un arme pouvant être utiliser des deux manière : soit frapper avec le marteau pour causer des dégâts contondants, soit avec la pointe, spécialement étudiée pour percer les armures, pour des dégâts perforants. Il se manie à une main et peut être utilisé à cheval. Ce marteaux fut en usage jusqu'au XVIe siècle dans la cavalerie avant d'être abandonnés au profit du pistolet.


- Le bec-de-corbin lourd:

Doté d'un manche plus long et d'une tête plus lourde, il se manie à deux mains et est strictement réservée à l'usage des fantassins.


Le marteau de guerre:

Le marteau de guerre est une arme à une main dérivée de l'outil. Doté d'une masse lourd à sont extrémité, il se manie en le faisant tournoyer et engendre des dégâts importants lors de l'impact.


La plommée:

Dérivée du marteau de guerre, la plommée désigne un arme médiévale consistant en un lourd maillet de plomb muni de pointes permettant à l'arme de faire des dégâts à la fois perforants et contondants.


Le Morgenstern:

Également appelée étoile du matin, le Morgenstern est une masse d'arme du Moyen Âge constituée d'une lourde boule d'acier hérissée de pointes. Lorsqu'il frappe, les dégâts doivent être résolus 2 fois : 1 fois pour les contondants, 1 fois pour les perforants. Le Morgenstern s'utilise à une ou deux mains et peut être utilisé par un cavalier.




avatar

Kitsune
Fondatrice
♪♫ Grande Déesse Renard ♪♫
Fondatrice ♪♫ Grande Déesse Renard  ♪♫

Dragon Verseau

Emploi/loisirs : Critique littéraire
Date d'inscription : 03/03/2009
Nombre de messages : 863
Avatar © : Eanswide

http://histoiresderomans.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Kitsune le Mar 15 Sep 2009 - 20:41


Les fléaux

Les fléaux sont des armes articulées par une chaîne ou une lanière de cuir. Difficiles à maîtriser, surtout en défense, Ils présentes cependant l'avantage de causer des dégâts importants, d'avoir une bonne portée et d'être difficile à parer.

Le fléau :

Le fléau est un outil agricole utilisé pour le battage des céréales. Il est composé de deux bâtons liés par des courroies : le plus long est le manche et est levé au-dessus de sa tête par le batteur ; le plus court vient frapper horizontalement les tiges posées sur le sol. Très accessible, il est courant que certain paysans l'utilise comme arme, même s'il est loin d'être aussi dangereux qu'un fléau d'arme.



Le nunchaku :

Dérivée de l'outil, le nunchaku est une arme d'origine japonaise. Il se présente sous la forme de deux bâtons de bois raccourcis relié entre eux par un corde, une chaine etc... Le résultat est une arme moins dangereuse que l'outil d'origine, mais plus discrète et plus rapide.
A l'époque, on ne le trouvait pas en occident, cependant on pouvait noter une utilisation un peu similaire avec un mors de cheval détourné de son utilisation première par les hommes du peuple.



Le fléau d'arme :

Le fléau d'arme est une arme à une main, constitué d'une boule d'acier hérissée de pointes reliée par une chaîne à un manche en bois. C'est une arme assez populaire en tournoi, mais le fléau n'est utilisé que par des combattants agiles. En effet, il est très difficile de parer les coups de l'adversaire, aussi le possesseur du fléau doit il être doué en esquive. Il peut être utiliser à cheval.



Le fléau de guerre :

Le fléau de guerre se présente comme une version plus lourde du fléau d'arme. La boule d'acier est également plus lourde, ce qui permet de causer des dégâts beaucoup plus graves. Cependant, l'arme nécessite les deux mains et ne peut pas être utilisée par un cavalier.



Le goupillon :

Le goupillon est une version plus dangereuse du fléau d'arme du fait de la présence de deux ou plus souvent trois chaînes lestées d'une boule hérissée de pointes attachées à un manche. Si son utilisation se fait généralement à une main, il est souvent conçu pour être utilisé à deux.


avatar

Kitsune
Fondatrice
♪♫ Grande Déesse Renard ♪♫
Fondatrice ♪♫ Grande Déesse Renard  ♪♫

Dragon Verseau

Emploi/loisirs : Critique littéraire
Date d'inscription : 03/03/2009
Nombre de messages : 863
Avatar © : Eanswide

http://histoiresderomans.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Kitsune le Ven 1 Jan 2010 - 13:28


Les dagues

Les dague sont des armes à lame courte. Elles permettent d'infliger des dégâts aussi bien de taille que d'estoc. Les bases de la dague sont faciles à apprendre, et comme l'arme est peu encombrante, est elle assez populaire.
Beaucoup de personnages n'ayant pas une vocation de combattant en porte une pour pouvoir se défendre malgré tout. Les dagues sont assez légères est assez bien équilibrées pour être utilisées comme armes de jet.


Les couteaux et dagues de "pierre" :

Ce sont des armes très primitive, qui se trouvent dans des régions où le métal est très rare ou utilisées par les peuples ne connaissant pas son travail. Elles sont fabriquées à partir de pierre taillée, comme le silex ou l'obsidienne, mais également en os, dent, ou corne, pouvant être montées ou non sur un manche en bois, os ou corne. Ces armes servent surtout à dépecer les animaux lors de la chasse, mais il n'est pas exclu de s'en servir comme "poignard".




Dernière édition par Kitsune le Sam 3 Sep 2011 - 15:52, édité 2 fois
avatar

Kitsune
Fondatrice
♪♫ Grande Déesse Renard ♪♫
Fondatrice ♪♫ Grande Déesse Renard  ♪♫

Dragon Verseau

Emploi/loisirs : Critique littéraire
Date d'inscription : 03/03/2009
Nombre de messages : 863
Avatar © : Eanswide

http://histoiresderomans.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Invité le Sam 5 Fév 2011 - 9:04

Je me permet de rajouter quelques information sur les armes des ninjas et des samouraïs (vu que la plupart des gens ne font pas la différence entre un Katana et un Wakisashi).



Katana

Le katana est un long sabre (allant de 50 à 180 cm environs) d'orginie japonaise. Le katana est une arme qui n'avait la droit d'être portée que par les samouraïs et les rônins (samouraïs sans maître). Le katana est constitué d'une poignée entourée de cuir coloré (comme une sorte de grip) au bout de laquelle se situe une pièce de métal appelée kashura. La tsuba (la garde) est une pièce de métal ronde et découpée selon les désires du forgerons, elle peut être simple ou fantaisiste. La yaiba (littéralement la lame) n'a qu'un seul tranchant, tourné vers le bas. Un sabre inversé ne peut pas blesser. La saya (le fourreau) est en bois laqué, généralement rouge, marron ou noir (les autres pigments vallant cher).
Le katana est porté à gauche par un droitier et à droite pour un gaucher. Un enfant portera son katana dans le dos car celui-ci (à moins d'être adapté à sa taille) est trop lourd/long pour lui. Les filles n'avaient pas le droit d'utiliser un katana.


Wakisashi

Katana plus court, n'étant utilisé que très rarement seul. Les grand épéistes maniant le duo katana/wakisashi étaient rédoutables.


Kusari-gana

A l'instar du fléau, le kusari-gana était à la base une arme agricole, adaptée pour la guerre. Le kusari-gana est constitué d'un faucille (voire deux) réliée à une chaîne elle-même reliée à un poid (ou à l'autre faucille). C'est une arme dangereuse pour le lanceur et pour la personne visée, et maîtriser un kusari-gana n'est pas une partie de plaisir. C'est une arme très rarement utilisée pour cette raison.


Shuriken (et précision sur les ninjas)

Le shuriken est une pièce d'acier taillée en forme d'étoile ayant deux à 10 branches. C'est une arme de jet pouvant être utilisée au combat à distance et au combat rapproché.
Les shinobis utilisaient cette arme. Qu'est-ce qu'un shinobi ? Tout simplement le vrai nom des ninjas, contrairement à ce que l'on croit en occident. Le therme "ninja" est même plutôt péjoratif pour eux, comme si on comparait un poney à un destrier, ce sont des chevaux, mais la différence est grande. Une femme shinobi est une Kunoichi.
Les shinobis utilisaient en général des poisons, pas des armes sauf en cas de besoin.

Kunai

Sorte de poignard en forme de losange avec une poignée au bout de laquelle se trouve un cercle (dans lequel on peut mettre son doigt. C'est aussi bien une arme de combat rapproché que de combat à distance (un kunai lancé est aussi efficace qu'un shuriken).

Jitte

Une autre arme des shinobis, mais aussi utilisée par la police jusqu'à la fin des samouraïs. C'est un bâton de métal double, avec un grand et un petit fusionné, le tout rattaché à une garde commune.

Naginata

Le naginata est l'une des seules armes utilisées et enseignées aux femmes (bien qu'aussi utilisés par les hommes). Le naginata est un long bâton de bois au bout duquel se trouve une lame d'acier. Bien maniée, cette arme fait d'énormes dégats.

avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Armes] Armes blanches, armes contondantes ... (en construction)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum