[Combat] Combats et arts martiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 0:21

Combats et arts martiaux :


Un tour rapide du forum permets de vite voir que nous sommes nombreux a écrire des histoires rocambolesques, bourrées d'action. Le héros, le méchant ou des alliés doivent à un moment livrer bataille et combattre pour survivre pour voir un nouveau jour ou tout simplement que triomphent leurs idéaux.


Les scènes de bataille sont facile à retranscrire : comme tout les passages d'action il suffit de se retenir et de faire des phrases simples et courtes et d'employer un lexique qui rendra le texte dynamique.


Mais il y aura toujours cette scène. Celle là. Ce moment ou un personnage doit passer pour une machine a tuer. Un des personnages, véritable arme humaine doit livre ZE combat de la mort. Et là l'auteur est toujours confronté à un dilemme : comment faire comprendre au lecteur que ce type est un botteur de fesses en puissance.


C'est un exercice périlleux dans lequel l'auteur, emporté dans son élan, peut perdre toute crédibilité s'il ne fait pas attention à certains détails. Tout les styles de combat ne se valent pas, tout personnage ne se battra pas de la même manière que son voisin.


L'auteur a créé son John Rambo, véritable guerrier en cet instant du roman, qui va mettre sa vie en jeu. Mais John Rambo ne se battra pas de la même facon selon l'éducation qu'il a recue ( un soldat et un voleur ne peuvent se battre de la même façon ), sa personnalité ( tacticien, technicien, stratège, brute épaisse qui va souvent passer en force,... ), sa morphologie ( agile comme un singe, solide comme un roc, précis comme un aigle, … ), son âge ( l'expérience vient compenser la baisse des réflexes ) et la situation ( va donc essayer de te battre avec une claymore dans une ruelle étroite, je te commande un cerceuil ).


L'auteur peut donc se demander à cet instant. Comment mon Jet Li va-t-il se battre ?


Une excellente source d'inspiration se trouve dans les arts martiaux. Nul besoin de décrire en détail le nom des bottes qu'il compte utiliser ( sauf cas particullier comme la botte de Nevers qui est un point d'intérêt dans l'histoire ). En revanche, décrire le style de combat, le but du combatant et sa philosophie vous permettront de donner un fonds a votre personnage et par là même a votre roman.


Je ne prétends pas être un expert en arts martiaux, d'ailleurs je n'ai aucune ceinture noire qui me permettrait de le revendiquer, mais j'en ai observé et même pratiqué. Je me propose donc pour faire la présentation de ce que je sais afin que certains puissent y trouver de l'inspiration si besoin.


feuillecentre2

avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 0:24

Chaque art présenté ici le sera sous la forme suivante :

Nom : Ai-je besoin de préciser ?

Histoire : Comment est-il né ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela permet de comprendre comment cet art est construit et se pense.

Style : Une description générale du style.

Portée : Donnée importante dans tout combat. A quelle distance mon personnage sera-t-il le plus à l'aise.

Spécificités : Ici doit figurer ce qui caractérise cet art et ses pratiquants ( comment ses mouvements sont ils conçus, état d'esprit, cibles type, … )

Le praticien : A quoi ressemble le praticien type ; physiquement et mentalement.

Sa stratégie idéale : Comment aborde-t-il un combat ?

Son point fort : Ici c'est ce domaine dans lequel le praticien excelle et peut faire presque des miracles.

Son point faible : Ici sera la kryptonite du praticien, l'élément qui peut lui donner le plus de fil a retordre dans un combat.

Le mieux adapté pour : Le « type » de personnage qui colle bien avec l'art martial. Cela ne veut pas dire que ce soit le seul archétype valable. N'importe qui peut apprendre un art.



P.S. : Si vous avez des connaissance que vous souhaiteriez partager sur le sujet, n'hésitez pas.

feuillecentre2

avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 0:28

Commençons par un classique

Nom : Karaté

Histoire : Après la démilitarisation du Japon, la pratique du ju jitsu s'est vu interdite car trop efficace aux yeux de l'occupation américaine. Ce contexte a favorisé l'émergence du Karaté, originiaire de l'île d'Okinawa. Les soldats américains initiés sur place ont grandement contribué à répandre l'art dans le monde.

Style : Aussi surprenant que ca puisse paraître le karaté descends du Kung Fu. C'est donc plus une forme de boxe japonaise qu'un art basé sur des clés et projections. Il en a quelques-unes tout de même mais loins d'être aussi complexes qu'en aïkido ou en jujitsu. La plupart du temps ce n'est que des fauchages de jambes assez simple a comprendre.

Portée : Moyenne.

Spécificités : Le karaté à est spécial en ce qu'il est réfléchi sur comment obtenir le maximum de puissance au point d'impact. Les parades sont plus des attaques sur les membres de l'agresseur. Les coups de poing sont enroulés de manière à augmenter la vitesse et donc la force d'inertie des coups. Les coups de pieds sont claquants, puissants et visent des points clés : côtes, nerfs intérieur du genou, tempes, mâchoire... Un des points intéressant est que le karaté cherche à exploiter tout les os du corps pouvant servir d'arme : épaule, phalanges ( toutes les phalanges ), pointe des doigts, … Pensez au métal, à la pierre.

Le praticien : Est un individu robuste, une grande partie de l'entrainement consiste à endurcir son corps afin de pouvoir encaisser de grands coups et d'en porter des plus grands encore. Il est également patient : taper dans le vide pendant des ans n'est pas très excitant. Il sait également qu'il peut gagner un combat en un seul coup ( école du Kyokushin particulièrement ). Il a des muscles à la fois secs et noueux.

Sa stratégie idéale : cerner son adversaire et lui asséner en un coup une mort certaine.

Son point fort : sa robustesse.

Son point faible : un adversaire qu'il ne peut pas toucher. Sa garde est très basse pour un boxeur.

Le mieux adapté pour : Un personnage qui incarne la discipline, les années d'entrainement et de rigueur quasi militaire. Un capitaine d'armée, un type qui aborde le combat avec froideur et discernement.


feuillecentre2



Dernière édition par Dreamecho le Mer 19 Sep 2012 - 0:34, édité 1 fois
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 0:29

Nom : Ju Jitsu (Traditionnel)

Histoire : Un de mes amours. Cet art martial a été développé au Japon pour les champs de bataille médiévaux japonais. Enseigné aux samouraïs, son but était de compléter leur arsenal Katana + Wakizashi par une défense au corps à corps. Il permettait de faire la différence entre un vrai noble et un soldat.

Style : Le but recherché dans la « technique souple » est de travailler sur les points faibles du corps adverse afin d'infliger un maximum de dégâts sans se fatiguer. On ne livre pas un match de boxe en armure de plaques. Les mouvements sont précis, répétés un nombre incalculable de fois ce sont même des réflexes. Le placement des jambes et la gestion de l'équilibre sont des points essentiels.

Portée : Moyenne à courte.

Spécificités : Ce n'est pas un art de pacifiste. Chacune des clés est conçue pour luxer, voire casser, les articulations et ce en un minimum d'efforts. Les prises sont concues pour contrer des gars en armure lourde ( même si l'armure des samourais nétait pas en fer elle avait un poids significatif) et les retourner comme des crêpes toujours avec un minimum d'efforts. C'est un art qui repose plus sur l'anatomie et l'emploi des lois de la physique que sur les performances athlétiques de son utilisateur. Si l'adversaire préfère résister que se soumettre il aura un membre cassé ou s'évanouira sous l'étranglement.

Le praticien : Individu qui connait son corps sur le bout des doigts, chacune de ses articulations pour avoir subi les prises qu'il a apprise. Il sait ou placer son pouce pour faire mal sans forcer, soumettre un adversaire sans se dépenser. Ses muscles sont noueux comme ceux d'un judoka. Il a une certaine forme d'assurance, car il sait que son art lui à appris a combattre dans toutes les situations. Il n'est pas forcément fort ou rapide, mais il est précis, méticuleux, dominateur et extrêmement souple. Il contrôle son corps et son équilibre.

Sa stratégie idéale : Pousser l'adversaire à la faute. Idéalement ne pas le pousser du tout et le laisser venir. L'autre attaque et notre homme profite de chaque faille du geste pour le retourner comme une crêpe ou lui faire une clé de bras.

Son point fort : Il est versatile et sait se battre sur tout les plans : armé, désarmé, percussions, prises, contrôles, combat au sol. Si son adversaire est plus fort que lui dans un de ces domaines il ira dans un autre.

Son point faible : Il n'a pas de vraie bête noire. Un adversaire qu'il ne parvient pas à saisir lui poserait des problèmes mais il aurait toujours une solution ( s'il se sert de sa tête ).

Le mieux adapté pour : Un penseur plus qu'un combattant. Médecin de combat ? Général ? Un vieil ermite ? Ce n'est certainement pas une brute.

feuillecentre2



Dernière édition par Dreamecho le Mer 19 Sep 2012 - 0:34, édité 1 fois
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Mer 19 Sep 2012 - 0:33


Nom : Boxe française / Savate

Histoire : Art qui a été concu pour défouler les matelots en mer, celui-ci a ensuite été transporté à Paris pendant la révolution industrielle en tant que self-défense dans une ville dont la population croissait trop vite pour garantir la sécurité. Ce fut un des plus grands amours de Bruce Lee.

Style : Comme tout les arts martiaux, on retrouve les valeurs de respect et de fair play ( surtout que c'est un sport ) mais ne vous y trompez pas c'est un sport conçu pour les combats de rue. Vicieux, rapide, méchant. L'idée est de garder l'adversaire à distance : on préfère donc l'extrémité des membres.

Portée : Longue. Est compétent à moyenne portée mais ce n'est pas ce qu'il aime. Les passages a courte et moyenne portée sont brefs le temps de placer quelques crochets.

Spécificités : On utilise les pieds et les poings mais les enchainements sont plus simple que dans un kung-fu ou un karaté. Il y a peu de techniques et le plus important est comment les combiner de manière originale pour faire des enchainements et surprendre toujours l'adversaire. Il y a de la tactique et de la psychologie. Faucher les jambes de l'adversaire après l'avoir mis en déséquilibre pour qu'il se fatigue à se relever. Pour les jambes c'est surtout le pied qui va servir. Les coudes et les genoux ne sont pas vraiment privilégiés. Les coups sont vicieux. Les pointes des pieds vont dans les reins, le foie, la mâchoire, les rotules. Les poings vont dans le plexus, les tempes, les oreilles ou la mâchoire, la nuque, le nez, … . Pensez méchant.

Le praticien : Sportif, il s'entraine en tapant dans des sacs de sable. Il est précis, il se déplace beaucoup. Ses coups sont rapides. Ses frappes sont sournoises. Il est élancé et ses muscles sont secs. Il est capable de jouer sur le plan psychologique. C'est un gars qui quand il se bat le fait pour sa survie. Il veut gagner parce qu'il ne doit pas perdre. Il contrôle son souffle et est très endurant.

Sa stratégie idéale : Hit and run. Attaque / Repli. S'il a du mal, il songe à ébranler l'adversaire et le mettant au sol ( fauchage ) ou en l'empêchant de frapper ( esquive, fuite, interception des attaques avec les pieds ).

Son point fort : Sa vitesse et son agilité, même en catégorie poids lourd. Il n'en a pas forcément l'air, mais il est également souple et endurant.

Son point faible : Celui qui va l'empêcher de jouer son jeu. Qui ne lui donnera pas de place ou l'entrainera sur un combat très rapproché.

Le mieux adapté pour : Un voleur qui a appris a se battre sur le tas. Un personnage issu d'un milieu social peu élevé. S'il est aristocrate ou bourgeois, c'est pour se défendre qu'il a appris son art. Il saura donc également se servir d'une canne ( instrument à la mode à une époque et qui est enseigné en parallèle ).

feuillecentre2


avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Jeu 4 Oct 2012 - 19:13

Nom : Judo

Histoire : Art martial a été développé au Japon par Jigoro Kano après la démilitarisation du Japon en raison de l'interdiction de pratiquer le ju jitsu jugé alors trop dangereux par les américains. Dérivé du directement du ju jitsu, il est dit que lors d'un combat organisé entre jigoro kano qui pratiquait son judo et un maitre de ju jitsu, le judo a écrasé son parent.

Style : Sensei Jijoro Kano a repris toutes les techniques de projection propres du jujitsu ainsi que les techniques de sol et les a épurées pour créer un style de lutte simple et efficace reposant sur la souplesse et permettant a des individus plus petits de maîtriser aisément des poids lourds. Comme pour son parent tout repose sur la souplesse et l'emploi des lois de la physique. Néanmoins "l'esprit" du judo est plus un esprit sportif/compétitif que martial. Beaucoup de clés jugées trop dangeureuses sont proscrites ( ex : clés de cheville/jambe ).

Portée : Courte.

Spécificités : Comme pour son parent tout repose sur la souplesse et l'emploi des lois de la physique. Néanmoins "l'esprit" du judo est plus un esprit sportif/compétitif que martial. Beaucoup de clés jugées trop dangeureuses sont proscrites ( ex : clés de cheville/jambe ). La encore c'est un art qui repose plus sur l'anatomie et l'emploi des lois de la physique. Toutefois soyez conscient qu'un judoka est spécialiste en projection et que percuter le bitume avec la force centrifuge suffit a mettre bien des gens K.O. .

Le praticien : La encore cet individu connait son corps par coeur. Sa musculature est plus noueuse, et son corps reste souple ( même vieux ). Il est avant tout un stratège du combat et ses postures sont solides. Son sens de l'équilibre est très développé. Etant donné que l'art martial est développé avec en tête un esprit avant tout sportif, il aura une mentalité adéquate.

Sa stratégie idéale : Pousser l'adversaire à la faute. Il va réfléchir constamment a comment l'amener a être en déséquilibre afin de placer son mouvement.

Son point fort : Les projections et le contrôle au sol. Son sens de la stratégie. Une seule projection sur une surface un peu dure peu suffire a mettre l'adversaire K.O. ou à lui rompre le cou s'il atterrit sur la tête.

Son point faible : Les percussions. Le combat s'annonce compliqué s'il ne parviens pas a saisir son adversaire. Même s'il peut le vaincre en une seule volée, il n'est pas dit qu'il n'y ramasse pas quelques bleus.

Le mieux adapté pour : Mélange curieux entre le sportif et l'intellectuel. Le combat n'est pas pour lui une fin en soi. Il aime toutefois les contacts humains.

feuillecentre2

avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Combat] Combats et arts martiaux

Message  Invité le Lun 29 Oct 2012 - 0:32

Nom : Krav-Maga

Histoire : Le Krav-Maga est né à Bratislava en Slovaquie en 1930. Son fondateur, Imi Lichtenfeld, voulait enseigner à la communauté juive locale comment se défendre face à la montée du fascisme. Voyant que l'écart entre un sport de combat de compétition et un combat de rue était immense, Imi Lichtenfeld créa cet art martial où l'unique règle est qu'il n'y a pas de règles. Le Krav-Maga sera repris et enseigné au peuple Juif pour tenter de se libérer des Nazis dans le ghetto de Varsovie.
Aujourd'hui le Krav-Maga est un art martial enseigné dans un grand nombre d'armée mais aussi dans les unités d'élite comme le GIGN ou les SAS.

Style : Le Krav-Maga est un art martial qui s'apprend plus vite que les autres et est accessible à une plus grande part de la population (femmes et enfants peuvent l'apprendre). En effet, ce sport est basé sur l'acquisition de réflexes naturels, simples et faciles à exécuter. Ici il n'y a pas d'esthétisme ou de sens de l'honneur, on frappe pour mettre le plus vite possible l'adversaire hors d'état de nuire quitte à l'envoyer à l’hôpital ou pire. Le Krav-Maga est une méthode d'auto défense, on ne se bat qu'en dernier recours et uniquement si on est en danger. Il n'y a pas de philosophie lié à ce sport, on se bat pour sa survie et on apprend à éviter le plus possible le combat. Pas de compétition.

Portée : Le Krav-Maga se résume essentiellement à du combat rapproché (moins d'un mètre).

Spécificités : On enseigne aux pratiquants à taper dans les points vitaux et sensibles du corps humains : les genoux, les parties géniales, la trachée, la tête. Les pratiquant doivent savoir se battre contre un mais aussi plusieurs adversaires et cela dans n'importe quels lieux (couloir, rue, réfectoire, etc) et dans n'importe quelles situations (racket, bagarre, braquage). Le pratiquant sait donc comment réagir face à un couteau ou à une arme à feu, il est capable d'utiliser tous les objets présents à sa portée pour se défendre. Comme il n'y a pas de limites il est possible de mordre, de mettre les doigts dans les yeux, etc.

Le praticien : Même si les femmes et les enfants peuvent l'apprendre, la praticien lambda est souvent un homme assez musclé et sec. Il est capable de mettre sa fierté de coté pour sauver sa vie quitte à être humilié.

Sa stratégie idéale : On ne doit jamais chercher le combat et l'éviter à tout prix par la dissuasion ou bien en prenant la fuite. Cela dit, si le combat est inévitable il faut attaquer en premier et surprendre l'adversaire. Face à une seule personne il est fréquent de balancer un violent coup de pied dans le genoux ou les parties génitales si possible. Si l'adversaire est trop près il faut frapper au visage (poing ou paume selon votre préférence). Mais encore une foi tout dépend de la situation, raison pour laquelle il faut bien analyser le moment avant d'agir.

Son point fort : Il peut mettre à terre un grand nombre de personnes ayant de l'expérience ou non dans un combat de rue sans avoir des années de pratique derrière soi. Un pratiquant du Krav Maga ne craint aucune situation et aucun autre art martial. Il peut se défendre avec n'importe quel objet. Les gestes étant basés sur des réflexes il est beaucoup plus facile pour le praticien de garder son sang froid et d'analyser le combat.

Son point faible : Pas de point faible. Cela dit même si ce sport s'apprend vite il faut des années d'expériences avant d'avoir un niveau excellent. Le risque de prendre un coup de couteau ou une balle n'est jamais de zéro.

Le mieux adapté pour : Un homme, une femme, tout le monde peut le faire. Facile à apprendre il peut être enseigné à toute une communauté. Ça pourrait par exemple être un homme qui décide d'apprendre comment se battre face à la monté de la violence dans son quartier, un enfant qui se fait victimiser par ses pairs ou encore un peuple qui tente en vain de se défendre contre l'oppresseur (pour reprendre l'idée de la révolte de Varsovie).

avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum